background preloader

Syllogomanie

Facebook Twitter

Syllogomanie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Syllogomanie

Accumulation d'objets dans un appartement d'un syllogomane. La syllogomanie ou accumulation compulsive (du grec σύλλογος « rassemblement »), est le fait d'accumuler de manière excessive des objets (sans les utiliser), indépendamment de leur utilité, de leur valeur ; parfois sans tenir compte de leur dangerosité ou de leur insalubrité. L’accumulation excessive peut aller jusqu'à affecter la mobilité et interférer avec des activités de base, comme faire la cuisine ou le ménage, voire se laver ou dormir. On ignore s'il s'agit d'un trouble isolé ou, plutôt, du symptôme d’une autre affection, comme un trouble obsessionnel compulsif.

La personnalité obsessionnelle compulsive : origine, symptômes, évolution… Environ 1% de la population (en majorité des hommes) présente une personnalité obsessionnelle compulsive.

La personnalité obsessionnelle compulsive : origine, symptômes, évolution…

Ce trouble commence à se manifester chez l’adulte jeune, avec pour principale caractéristique, une préoccupation excessive pour l’ordre, la perfection, le contrôle mental. Une telle obsession s’exprime au détriment de certaines qualités telles que l’ouverture d’esprit, l’efficacité et la souplesse. Par ailleurs, il est important de ne pas confondre le trouble de la personnalité obsessionnelle compulsive avec le trouble obsessionnel compulsif (TOC). En effet, la plupart des individus souffrant de TOC ne présentent pas les symptômes de la personnalité obsessionnelle compulsive. Justement, quels sont les symptômes de ce trouble de la personnalité? Bien que les personnes obsessionnelles compulsives ne présentent pas systématiquement tous les symptômes suivants à la fois, elles en possèdent tout de même plusieurs.

Aborder la syllogomanie en médecine familiale. Même si les médias s’intéressent de plus en plus au phénomène de l’accumulation pathologique, elle reste un problème peu évident en médecine familiale.

Aborder la syllogomanie en médecine familiale

C’est souvent à la suite d’un événement sentinelle, comme une chute ou un incendie, qu’on identifie les patients ayant un comportement d’accumulation pathologique, en particulier les patients plus âgés, lorsque la situation à la maison devient une crise. Le traitement de la syllogomanie est notoirement difficile et soulève de nombreuses questions d’ordre éthique et juridique entourant la sécurité et la capacité. Le présent article passe en revue comment se présente la syllogomanie, ainsi que des approches de base et des ressources pour sa prise en charge et ce, à l’intention des médecins de famille.

Épidémiologie. Revue médicale suisse - revmed. Publicité options options options Médecine d'urgence 10 août 2016 Sommaire Editoral Infections et réflexions… p. 1307 François Sarasin.

Revue médicale suisse - revmed

La syllogomanie : un mal profond. Quand accumuler des choses devient pathologique. Est-ce parce qu'elle est emblématique d'une époque qui produit en masse, et vante l'acquisition d'objets tout en ne sachant quoi faire de ses déchets que la syllogomanie - étymologiquement «goût immodéré pour l'accumulation» - est devenue le trouble psychique le plus fascinant du moment?

Quand accumuler des choses devient pathologique

Pour preuves, le succès aux États-Unis de la série de téléréalité Hoarders (traduire les «amasseurs» ou les «engrangeurs») qui montre des thérapies de collectionneurs pathologiques ; la multiplication, sur Internet, des forums et sites spécialisés où s'expriment essentiellement les proches ; enfin, l'intérêt des chercheurs. Il est tel que le DSM-V(1), bible de l'American Psychiatric Association qui sortira en mai prochain, débat actuellement de la nécessité de faire une place entière à cette maladie qui jusque-là était considérée comme une sous-catégorie des troubles obsessionnels compulsifs (TOC). C'est que le mal est multiforme. Incapables de renoncer. L'accumulation compulsive (ou la syllogomanie) : Ottawa-Carleton, ON : eSanteMentale.ca. Sommaire : La syllogomanie (ou l'accumulation compulsive) consiste à accumuler des possessions et de ne pas s’en débarrasser, même si ces choses sont inutiles ou sans valeur.

L'accumulation compulsive (ou la syllogomanie) : Ottawa-Carleton, ON : eSanteMentale.ca

Les articles accumulés envahissent la maison et peuvent entraîner de graves problèmes dans les activités et les relations quotidiennes, et même présenter des risques d’incendie et des dangers pour la santé et la sécurité. Introduction Michel ne peut pas se résoudre à jeter ses journaux et conserve tous les journaux régionaux publiés depuis des décennies... Mélissa entretient plus de trente chats dans son petit appartement. David a accumulé tellement d'objets qu'il hésite à inviter des gens chez lui... Xenius-Qu’est ce que la syllogomanie.

Trouble de personnalité obsessionnelle-compulsive. Le trouble de personnalité obsessionnelle-compulsive fait parti du groupe des troubles de personnalités anxieuses et craintives.

Trouble de personnalité obsessionnelle-compulsive

La personne ayant la personnalité obsessionnelle est caractérisée par la rigidité, le contrôle, l'ordre et le perfectionnisme. Les biens matériels et la productivité sont valorisés au détriment des valeurs sentimentales. Les plaisirs et les loisirs seront souvent perçus comme une perte de temps. On note aussi des tendances à l'avarice et à l'opiniâtreté. L'affect est restreint et manque de chaleur. Entasseurs compulsifs et syllogomanie. Faire le tri, se débarrasser des objets encombrants, s'avère plus souvent une corvée qu'une partie de plaisir.

Entasseurs compulsifs et syllogomanie

Pour certains, jeter relève même d'une mission impossible. Dans une société soucieuse de préserver son environnement, le recyclage est devenu une nécessité. La mise en place du tri sélectif s’inscrit dans une démarche écologique qui demande une implication des citoyens. Si nous sommes devenus majoritairement éco-responsables, certains sont encore réfractaires et n’ont pas encore adopté ce geste éco-citoyen. En marge de ceux-là, il y a les "rétentionnistes". De la difficulté à jeter à l’obsession de tout garder À l’inverse des maniaques du rangement, il y a ceux qui peinent à trier, à ranger et se laissent envahir par l’entassement d’objets bien souvent encombrants et inutiles.

Parfois, la tâche se complique, quand une photo, une lettre, un vêtement, une bricole sont chargés de souvenirs. Accumulateur compulsif On observe plusieurs degrés de rétention. Home organiser.