Littérature

Facebook Twitter

Les Filles de Loth. Prix Renaudot: la revanche de Nabe le maudit? Marc-Édouard Nabe doit jubiler.

Prix Renaudot: la revanche de Nabe le maudit?

L'auteur du roman L'Homme qui arrêta d'écrire, paru en janvier, vient de rejoindre la deuxième et avant-dernière sélection du prestigieux prix Renaudot, aux côtés de la superstar Michel Houellebecq. Un choix inattendu à plus d'un titre. C'est la première fois dans l'histoire des prix littéraires qu'un livre auto-édité –ou «anti-édité», selon sa propre expression– figure parmi les nominés. En effet, pour se procurer L'Homme qui arrêta d'écrire, inutile de chercher dans les rayons de la Fnac: ce pavé de presque 700 pages n'est disponible que sur le site Internet de l'auteur et dans quelques commerces parisiens (boucherie, fleuriste, bars-restaurants...).

Pour Marc-Édouard Nabe, l'«anti-édition» est un moyen de s'affranchir de ce qu'il appelle «les parasites»: éditeurs, distributeurs et libraires. Publicité Provoc' sur le plateau de Pivot La vengeance d'un paria S'ensuit pourtant une carrière littéraire prolifique: vingt-huit volumes au total. Pierre Ancery. Le plus mystérieux manuscrit du monde. C’est le manuscrit le plus mystérieux du monde.

Le plus mystérieux manuscrit du monde

On l’appelle le manuscrit Voynich, du nom du marchand de livres anciens qui, en 1912, l’acheta dans un collège de jésuites près de Rome. Il se trouve actuellement à la Beinecke Rare Book and Manuscript Library de l’université Yale, aux Etats-Unis, sous la cote MS 408. Pourquoi le plus mystérieux ? Tout simplement parce qu’on ignore qui l’a écrit, où il a été écrit et surtout ce qu’il raconte. Illustrée de plantes abracadabrantes dans sa plus grande partie, ce manuscrit contient aussi une partie “astrologico-astronomique”, avec notamment un zodiaque, une partie dite “anatomique” où, dans des bassins remplis d’un liquide vert et alimentés par une tuyauterie bizarroïde, se baignent des nymphes en costume d’Eve (voir ci-dessous), et une partie “pharmaceutique” dans laquelle les plantes semblent être classées auprès de récipients d’apothicaires.

Qu’est-ce donc que ce manuscrit ? Pierre Barthélémy.

Actus

Initiation astronomique... / Camille Flammarion. Capitalisme, désir et servitude. Interlignes. Edition. Voix d'auteurs: William Cliff. William CLIFF (Gembloux 1940) Il eut la chance et le mérite d'être découvert par Raymond Queneau qui le publia chez Gallimard.

Voix d'auteurs: William Cliff

Ce fut immédiatement la consécration pour ce poète écorché vif, désespéré et romantique que l'on compare pour le climat de sexualité exacerbée à Baudelaire, à Verlaine et à Rimbaud. Cliff revendique son homosexualité et pas mal de ses poèmes sont inspirés de ses aventures charnelles, réelles ou fantasmées. Sur le plan stylistique le poète est très surprenant en raison du recours fréquent aux enjambements et à des rythmes inattendus. Son vocabulaire est parfois cru et ses images dures. Ironique, cinglant, mordant, incisif, cynique, provocant, pitoyable et émouvant, il exprime une certaine nausée existentielle moderne. Ecrasez-le (1976), Marcher au charbon (1978), America (1983), En Orient (1986), Conrad Detrez (1990), Le pain austral (1991), Autobiographie (1992), Fête nationale (1993), Journal d'un innocent (1996), L'état belge (2000) et Adieu patries (2001).

Le blog d'Éric Chevillard. William Cliff : La Dodge, vidéo William Cliff : La Dodge, vidéo Art et Culture Littérature - Archives vidéos Art et Culture Littérature. Pierre Guyotat. William Cliff. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

William Cliff

William Cliff (de son vrai nom André Imberechts) est un poète belge de langue française, né à Gembloux le . Biographie[modifier | modifier le code] Quatrième d'une fratrie de neuf enfants, William Cliff fait des études de lettres et de philosophie. C'est de cette époque que date sa passion pour le poète catalan Gabriel Ferrater, qu'il rencontrera, traduira en français, et qu'il reconnaîtra comme son influence majeure. Ses poèmes ont la chance d'être remarqués rapidement par Raymond Queneau, et il sera systématiquement édité par Gallimard jusqu'en 1986.

Pour le reste il demeure à Bruxelles, dans un logement de poète sous les toits, d'où il s'échappe fréquemment pour voyager, d'abord en Europe, puis jusqu'en Asie et en Amérique. Prix et distinctions[modifier | modifier le code] Œuvres[modifier | modifier le code] Poésie et romans Traductions Filmographie documentaire sur l'auteur[modifier | modifier le code]