background preloader

McDo Santé

Facebook Twitter

Toxic : Obésité, malbouffe, maladie... Toxic : Obésité, malbouffe, maladie : enquête sur les vrais coupables William Reymond est un journaliste d’enquête indépendant. Français d’origine, il vit à Dallas, aux États-Unis, depuis six ans. Dans son récent livre Toxic – Obésité, malbouffe et maladies : enquête sur les vrais coupables, William Reymond révèle les dessous de la production alimentaire industrielle. Il se penche plus particulièrement sur l’impact de l’industrialisation agroalimentaire sur la santé des populations, dont le plus apparent est la pandémie d’obésité à l’échelle mondiale. Après la lecture de cette enquête, on comprend mieux pourquoi certains aliments sont vendus à faible coût, tant dans les restaurants-minute qu’à l’épicerie !

<a HREF=" Les fast-food: pratiques, mais… C’est un fait, les établissement à restauration rapide, dits les fast-food, ont la côte auprès des jeunes (et moins jeunes d’ailleurs). On regroupe sous cette dénomination tous les repas ou snacks préparés devant le consommateur: saucisses, hot dog, frites, pitas et toutes les variétés de hamburgers, évidemment. Les adeptes de ce type de nourriture sont en général, les enfants, les adolescents et les jeunes adultes qui vivent seuls.

Pourquoi aller au fast-food, alors qu’on pourrait aller à la cantine et choisir des plats avec des légumes et des fruits en dessert ou simplement prendre ses tartines « maison » avec soi? C’est que c’est tellement pratique: le fast-food est toujours ouvert quand on a un petit creux, à toute heure de la journée et même tard dans la nuit. L’esprit fast-food est attrayant: on décide soi-même ce qu’on veut manger.

On est entre copains. Pour ceux qui ne veulent ou ne savent pas cuisiner le fast-food représente également la solution idéale. Qu’en est-il vraiment? Manger équilibré au fast-food, c'est possible ! Un site web de McDo déconseille à ses employés de manger dans les fast-foods. Etats-Unis : McDo déconseille les fast food à ses salariés. Les dirigeants de McDonald's ont failli s'étrangler avec leur repas de Noël quand ils ont appris mardi que des informations exclusivement destinées aux employés avaient fuité dans la presse.

En interne, les rois du burger déconseillent à leurs salariés de manger... dans des fast food, explications diététiques à l'appui. Depuis sa publication, l'information fait tellement réagir aux Etats-Unis que l'entreprise a du se fendre d'un communiqué. McDo assume mais temporise. «Bien que pratique, d'un prix abordable et bien adapté à un mode de vie trépidant, le fast food présente un taux élevé de calories, de graisses, de graisses saturées, de sucres et de sel», assure le site McDonaldsMyNurtureLife.com, l'Intranet du géant américain. Infiltrée sans grande difficulté par la chaine CNBC, cette interface permet aux employés d'accéder aux actualités de l'entreprise, aux offres d'emploi ou encore à des articles santé, dont l'écriture a été confiée à un prestataire extérieur, A.D.A.M.

Pourquoi a-t-on faim en sortant d’un fast-food ? Frites, pain, viande et sauces fortement caloriques : sur le papier, les fast-food devraient nous rassasier. Pourtant, quelques heures, voire quelques minutes après avoir dévoré son hamburger, la faim est déjà de retour. On vous explique pourquoi. 1. Une nourriture qui ne rassasie que temporairement... “Il y a trop de sucres rapides”, estime Sophie Daguenet, nutritionniste. Car qui dit calorique ne dit pas forcément nourrissant.

Autre critères : les fibres. Quant aux kebabs et autres grecs, sur le papier, ils devraient nous nourrir plus. 2. Mais même quand la nourriture est de meilleure qualité, il y a toujours un risque de rester sur sa faim... car qui dit “fast-food” dit fast, donc rapide. Ce phénomène a été décortiqué par l’équipe de Charles-Henri Malbert, de l’INRA de Rennes. Parmi les critères, également, la vitesse d’ingestion : “elle joue sur les capteurs mécaniques, principalement au niveau de l’estomac”, poursuit le chercheur. 3.

La liste noire de la malbouffe, actualité Société. The Decomposition Of McDonald's Burgers And Fries. Big mic-mac chez Mac Do. Le 23 janvier dernier, le ministre Manuel Valls a souligné l'augmentation du nombre de cambriolages en France en 2013. Comme responsables de ces larcins, il a pointé du doigt des bandes organisées venues de l'Est de l'Europe. Mais dans son bilan, il a omis de signaler d'autres bandes internationales venues cette fois de l'Ouest ou du Nord qui détournent une partie de notre richesse nationale pour aller la cacher dans quelque paradis fiscaux. On dit, que cette délinquance en col blanc fait main basse en France, chaque année, sur 80 milliards € .

Parmi ces entreprises internationales qui font fi des Etats-nations et qui affaiblissent les ressources de leur Trésor Public, j'ai déjà épinglé, dans des articles précédents, Apple, Amazon et Ikéa. Ces derniers jours, un autre géant de l'économie mondiale a également été dénoncé pour détournement de fonds. Pourquoi le hamburger McDonald ne se décompose pas. Autres articles Natural News, Mike Adams, 17 octobre 2010 Il est toujours amusant qu’un grand média découvre un truc qu'il pense nouveau, alors même que la communauté de la santé naturelle en parle depuis des années. Le New York Times, par exemple, a publié dernièrement un article intitulé Quand les remèdes créent les problèmes qu'ils sont censés prévenir.

Depuis des années nous couvrons le même sujet, en signalant comment la chimiothérapie fourgue le cancer, les médicaments contre l'ostéoporose entraînent des fractures osseuses et les remèdes antidépresseurs donnent un comportement suicidaire. Dernière « nouvelle » découverte des grands médias, les hamburgers Happy Meal (~joyeuse barbaque) et les frites de McDonald ne pourrissent pas, même si vous les laisser de côté pendant six mois. Cet article a été repris par CNN, le Washington Post et de nombreux médias grand public, qui semblent surpris que la malbouffe des chaînes de fast food ne se décompose pas. Des trucs supers, non ? Etats-Unis : la serveuse de McDonald's aurait fait passer de l'héroïne par des Happy Meals. L'histoire pourrait venir tout droit d'un scenario d'une série d'enquête policière et pourtant. Shantia Dennis, une employée de chez McDonald's à Pittsburgh, en Pensylvannie, a été arrêtée par la police pour vente de stupéfiants, rapporte notamment CNN.

Agée de 26 ans, la jeune femme a été perquisitionnée sur son lieu de travail mercredi dernier. Elle possédait alors 50 sachets d'héroïne sur elle, 10 sachets ayant été auparavant vendus dans la journée. L'employée risque "gros" Ses manoeuvres ont donc fini par être repérées. Pour acheter de la drogue à l'employée, il aurait suffi de passer par le drive du McDonald's et d'énoncer : "Je voudrais commander un jouet.

" Le code s'est répandu et la vendeuse vidait son stock tous les jours... via des menu Happy Meals, formule réservée habituellement aux enfants. Dennis a été inculpée pour trafic de drogue et elle risque plusieurs années de prison. Un burger végétarien chez Mc Donald's, une appétissante revendication. Pondu par Lady Dylan le 3 février 2014 Dans une pétition, près de 100 000 personnes demandent une option végétarienne dans les McDonald’s américains. Manger végétarien à McDo ? Pour certain-e-s, l’idée prête à sourire, pour d’autres c’est un rêve : ce n’est pas parce qu’on ne mange pas de viande que l’on n’aime pas la junk-food. Pour Kathy Freston, c’est un combat, grâce à une pétition sur le site Change. L’auteure de livres sur la cuisine végétarienne, appuyée entre autres par Ellen DeGeneres et Oprah Winfrey, demande l’introduction de protéines végétales dans les McDonald’s américains – « des légumes ou une salade ne feront pas l’affaire » précise-t-elle, réclamant quelque chose de « consistant ».

Un burger vegan maison par Janine La multinationale est frileuse depuis le début des années 2000 : leur burger végétarien s’était avéré un échec. Alors, le burger végétarien à McDo, tentant, non ? Cet article a été pondu par Lady Dylan - Tous ses articles Plus de Lady Dylan sur le web : Buzz : McDonald’s diffuse sa recette peu ragoutante des nuggets. 05 fév 2014 à 15:30, par admin Buzz McDonald’s a décidé de contre attaquer après les rumeurs sur la fabrication de ses nuggets à partir d’un produit rose guimauve, ils ont décidé de diffuser leur recette peu ragoutante des nuggets Il y a quelques semaines, un rumeur agrémentée d’une photo annonçait que McDonald’s fabriquait ses nuggets à partir d’un produit ressemblant à de la guimauve rose.

La photo a fait le buzz sur internet et la marque américaine de fast-food a enfin répondu à cette rumeur. Pour mettre fin à cette rumeur infondée, McDonald’s a décidé de diffuser une vidéo dans laquelle la marque américaine de fast food dévoile la recette et la méthode de fabrication de ses nuggets. Nicoletta Stefou, Supply Chain Manager pour McDonald’s Canada, nous fait faire un tour de l’usine qui fabrique les nuggets de la marque. D’après les images de cette vidéo, cela n’a rien à voir avec la prétendue recette de nuggets de McDo rose guimauve. Christopher Noche. What's really in a McDonald's hamburger? Want a juicy, hamburger? Maybe a cheeseburger… with a 100% beef patty that’s seasoned with a pinch of salt and pepper, topped with melty cheese, tangy pickles, minced onions, and (of course) ketchup and mustard?

Sounds pretty good, right? This is how the McDonad’s hamburger is advertised. Sounds simple enough. And from a real food perspective, it sounds… well, real. But what’s really is in a McDonald’s hamburger? Ah, I’m glad you asked. The McDonald’s hamburger deconstructed A quick look at their nutritional information shows a fairly harmless ingredient list: 100% beef pattyregular bunpastuerized process American cheeseketchupmustardpickle slicesonions Despite what many Americans think, I don’t see hamburgers as the typical “junk food” villain.

Not too surprising, but the McDonald’s hamburger isn’t quite so real. Let’s get to it, shall we? Ingredients for a McDonald’s Hamburger: 100% Beef Patty: Ingredients: 100% pure USDA inspected beef; no fillers, no extenders. Regular Bun: Oh boy. Ketchup: