background preloader

Livre nomade

Facebook Twitter

Dons de vidéos de particulier à particulier. Bonjour, à l'entrée de notre médiathèque, nous avons une malle de livres vagabonds où le public peut déposer des documents et se servir . Nous y trouvons régulièrement des cassettes vidéo et des DVD. S'agissant des films achetés par des particuliers et déposés pour être pris par des particuliers, est-ce que nous pouvons les laisser dans la malle ou y a-t-il un empêchement juridique ? Merci. Réponse: Votre médiathèque propose une malle de livres vagabonds où le public peut déposer des documents et se servir. Vous vous posez probablement cette question dans la mesure où une bibliothèque ne peut prêter publiquement des DVD dont elle n'a pas acquis les droits de prêt.

Il nous semble toutefois que le fait de faciliter l’échange de documents entre particuliers (acte privé) ne peut pas être assimilé à du prêt public (ce dernier supposant le retour du document à la bibliothèque). Cordialement, Le service Questions? MOTS CLES : Monde de l'information : Aspects juridiques. Book crossing. Le bookcrossing s’invite dans les trains de la SNCF. Sébastien nieto | 21 Janv. 2014, 07h00 | MAJ : 21 Janv. 2014, 05h52 Sur la ligne H, entre Persan-Beaumont et Paris-Nord, on trouvait un livre pour deux voyageurs. Entre les accros aux jeux vidéo sur téléphones ou tablettes, les lectrices de Musso et ceux qui terminaient leur nuit, ils étaient plus d’une dizaine à s’être emparés du polar. « C’est cool. J’avais déjà vu des animations sur cette ligne comme une pièce de théâtre », raconte Alexandre, 22 ans, qui s’apprêtait à continuer le premier volet du « Seigneur des Anneaux ». « C’est une vraie bonne surprise », ajoutent Arnaud, 34 ans, et Moïse, 35 ans, deux voyageurs réguliers.

La surprise ne s’est pas arrêtée là. Dans les pages de cent livres étaient, en plus, insérés de petits cadeaux, comme une vingtaine de bons voyage d’une valeur de 300 €. « La réaction des gens est drôle. Ils ont le droit de prendre le livre et le bon cadeau », plaisante Gubina Nsilou, chargée de communication. « Je ne l’avais même pas remarqué.

Bookcrossing : le livre en partage, de quel droit. Sous le billet « Artistes contre le droit d’auteur » que j’ai publié en mars sur OWNI, une personne me pose une intéressante question concernant le type de licence qu’il conviendrait d’utiliser pour mettre en oeuvre un projet collaboratif de réalisation de « livres abandonnés ». Bookcrossing Tortosa 2011 (7). Par Daniel Gil. Cc-BY-SA Le projet s’appelle StreetBook et se présente ainsi sur son site : Imaginez cinq cents livres uniques en leurs genres.Des livres que vous ne pouvez ni acheter, ni télécharger. Plutôt alléchant, non ? Dans son commentaire, la personne qui me pose cette question précise que : Les artistes ne cèdent pas leurs droits mais autorisent l’association à reproduire de manière unique leur œuvre sans commerce.

Une partie « Contrat » sur le site de l’association précise les modalités juridiques du projet : Street Book, n’a pas l’intention contrairement aux autres maisons d’édition de vous demander de céder vos droits d’auteur . Quel cadre juridique pour le Bookcrossing ? L'été avec les bibliothèques. Biblioplage ! Bibliothèque nomade Du 13 juillet au 1er septembre La Bibliothèque prendra ses quartiers d'été à Toulouse Plages sur la prairie des Filtres. Bouquinez, lézardez sous les parasols… avec des journaux et des magazines, des livres illustrés, des albums pour les enfants, des BD, des romans.... Participez aux animations proposées pour toute la famille (calendrier à consulter sur place).

Bookcrossing à Toulouse plages Depuis le 12 juillet, la Bibliothèque de Toulouse a lancé une initiative originale sur la prairie des Filtres : le bookcrossing de 300 livres. Le bookcrossing, né aux États-Unis en 2001, est devenu un phénomène mondial dont le concept vise à faire circuler des livres dans la nature, pour qu'ils puissent être trouvés et lus par d'autres personnes qui les « relâcheront » à leur tour, aux endroits trouvés ou ailleurs. Mode d'emploi du bookcrosser : que faire si vous trouvez un livre qui porte l'étiquette bookcrossing de la Bibliothèque de Toulouse : Projections. A la Une - CHARTRES (28000) - Lecture en libre-service à Chartres. Boite � livre. Le “book crossing“ ou ”livre voyageur” investit Annecy - France 3 Alpes.

Partager ses lectures en abandonnant un livre dans la ville. Le "book crossing" ou "livre voyageur" débarque à Annecy. Une association, la bibliothèque publique, un grand libraire dispersent des volumes vagabonds. Une initiative vue dans "Entre nous", la rubrique des belles idées de France 3 Alpes. Par Jean-Christophe PainPublié le 02/12/2014 | 10:48, mis à jour le 30/07/2015 | 09:43 Reportage. Délivrez les livres oubliés au fond de vos étagères! Relâchez-les dans la ville pour en faire profiter d'autres! Reportage Xavier Schmitt et Franck Ceroni Les livres voyageurs Un code optique placé sur le livre permet de se connecter avec d'autres lecteurs.

Bookcrossing. Exemple de "libération" de livres (MégaBookCrossing de Lyon en 2006) Pour les articles homonymes, voir BC et BX. La base du bookcrossing est un site web[1], qui permet principalement d'enregistrer les livres et de suivre leur parcours. Si quelqu'un décide de relâcher un livre en bookcrossing, il obtient sur le site un numéro identifiant unique (BCID pour BookCrossing identifier) qui permet de garder trace du voyage du livre. Les expressions francophones du phénomène sont « livre voyageur », « libérez un livre » ou « passe-livre ». Le site officiel anglophone a désormais une interface en français.

Le fonctionnement de bookcrossing peut s'apparenter à Wheresgeorge, à Eurobilltracker, à Where's Willy? Historique[modifier | modifier le code] Ron Hornbaker a eu l'idée de créer BookCrossing en mars 2001. Reconversion d'une cabine téléphonique à La Ciotat Dépose de livres à Lagny-sur-Marne (77) en France En France le bookcrossing s'est développé en 2003 grâce à de nombreux articles dans la presse. Journée(s) internationale(s) du livre voyageur, le 20 mars. Welcome to BookCrossing. Book crossing / livres voyageurs - Les animations. Les réseaux échangistes. Le titre de ce petit opuscule pourrait, à première vue, suggérer un ouvrage leste… Détrompez-vous, il n’est rien là que de très sérieux. Il s’agit en fait de la seconde édition d’une brochure publiée en 2003 sous le numéro 14 de la même collection, mais augmentée en particulier d’annexes importantes. Son propos est d’exhumer une réalité fort méconnue jusqu’à présent, car n’ayant laissé que fort peu de traces si ce n’est quelques volumes uniformément reliés de percaline verte portant en lettres d’or la mention « Le Livre Échange » ou celles de deux ou trois autres imitateurs, et truffés de papiers publicitaires colorés encadrant le plus généralement un roman à la mode à la fin du XIXe siècle.

L’accent de cette collection et de ses émules est en effet mis avant tout sur la lecture-plaisir. Sept petits chapitres explicitent sur une trentaine de pages ce qu’il est possible de savoir d’une pratique qui demeure assez insaisissable. Le cercle de lecture invisible. Par un dimanche ensoleillé, vous vous promenez dans un jardin public. Sur un banc, vous apercevez un livre, apparemment sans propriétaire. Vous pensez que la personne qui était assise là l’a oublié. Vous courez à sa poursuite et elle vous répond qu’il n’en est rien.

Alors, vous ouvrez ce fameux livre. À l’intérieur, un étrange numéro et l’adresse d’un site Internet. De retour chez vous, vous vous connectez sur le site indiqué et c’est alors que vous découvrez le bookcrossing. Qu’est-ce que le bookcrossing ? Genèse du phénomène L’idée du bookcrossing est née aux États-Unis, en mars 2001, de la volonté d’un homme qui travaillait pour une société de services informatiques, Ron Hornbaker. Le bookcrossing est un principe qui associe, de façon nouvelle, lecture et jeu. Pour participer à cette chaîne, la procédure est simple. L’intérêt de ce nouveau système d’échange du savoir est d’être entièrement gratuit. L’implication des bibliothèques Choix des ouvrages et des lieux Coût de l’opération. Les livres nomades arrivent au Havre - vidéo Dailymotion. Médiathèques du Grand Dole - Bibliothèques : Livres nomades.

En 2014, l'agglomération compte 42 communes qui ne bénéficient pas forcément de la proximité d'une bibliothèque. Pour remédier à cette inégalité du territoire, la médiathèque d'agglomération installe en 2014 et 2015 des points-lecture dans des lieux accessibles, publics (mairies) ou privés (commerce), en concertation avec leur propriétaire. Cette opération baptisée Livres nomades et imitée de la ville du Havre prend concrètement la forme d'une étagère garnie de documents que l'on peut librement emprunter, sans formalités, puis rendre dans n'importe quelle bibliothèque du réseau du Grand Dole ou sur n'importe quelle étagère Livres nomades.

On peut aussi approvisionner les étagères de ses propres livres... Voici les points Livres nomades accessibles dans les mairies : Pour tout renseignement, contacter l'équipe réseau ou votre mairie. Le Havre: les livres nomades boudés. Lancée au début de l'année sur une initiative de la municipalité du Havre, l'opération « Les livres nomades » pourrait prendre un second souffle à la rentrée. Pourtant, le concept, qui consiste à proposer aux habitants des points lectures où se trouvent des étagères pleines de livres, rencontre un succès en demi-teinte.Si l'on ne saurait le généraliser à l'ensemble du dispositif, force est de constater que certains endroits choisis pour accueillir « Les livres nomades » ne remportent pas le succès escompté.

C'est le cas à l'hôtel « Le Marly», rue de Paris, où l'on a décidé de placer l'étagère dans la réserve, cachée du hall d'accueil. « Les touristes viennent pour visiter alors ils privilégient les guides touristiques plutôt que les livres », explique-t-on sur place. L'hôtel envisage de remettre l'étagère « dans quelques mois », dès qu'une place plus adaptée lui aura été trouvée.

Même son de cloche du côté de certains professionnels. Un « ressenti positif » Les livres nomades. Des présentoirs modulables, offrant une large sélection de livres pour enfants et adultes, sont disposés dans des lieux de proximité. Ils couvrent l’ensemble du territoire en accord avec des partenaires publics : Centre communal d’action sociale, Hôpital Flaubert…, et privés : laveries automatiques, pharmacies…, créant ainsi la surprise, suscitant la curiosité tout en touchant de nouveaux lecteurs.

Ces ouvrages, retirés des collections des bibliothèques municipales havraises puis équipés d’un bandeau bleu Les livres nomades, sont disposés en libre accès et peuvent être feuilletés, emportés, remis en place, prêtés à des amis, des connaissances, des collègues de travail…Gratuit, sans aucune inscription, tout le monde, enfants comme adultes, peut se servir. Les livres sont à lire sur place ou à emporter, et peuvent être redéposés dans n'importe quel point Les livres nomades... ou pas. Matrice liste depositaire.

Où trouver les livres nomades ? | Lire au Havre.