background preloader

Clairegroupe2psy

Facebook Twitter

claire

AfficheEvaluerCriteres.pdf. Savoir... oui, mais encore ? Forum - pédagogies, mai 2000, 29-35. / GERARD, F. -M. / 2000 Télécharger la publication Qu'est-ce que (le) savoir ? Qu'est-ce qu'apprendre le savoir ? Qu'est-ce qu'enseigner le savoir ? Nous proposons ici une réflexion dont l'objectif est de structurer différents concepts relatifs au savoir, largement utilisés tant par les théoriciens que par les praticiens du savoir : savoir-faire, savoir-être, capacité, compétence, etc. C'est à dessein que nous utilisons le terme « savoir ». « Le savoir », en tant que nom, écrit au singulier, désigne tout ce qu'un individu sait (note 1), à un moment donné de son existence.

On peut dire que « savoir », c'est être capable d'exercer une activité (donner une définition, construire, résumer, citer, ) sur un certain contenu (telle formule, telle démarche de résolution, telle activité pratique, tel comportement, ) qui appartient à un domaine particulier. 1. Ces trois (note 3) catégories d'activités peuvent se représenter de la manière suivante : 2. 3. 4. 5. Les Mémos ENSEIGNANT. | agenda | répertoires | bibliothèques | offres d'emploi | plan d'accès | urgence | | mon bureau | s'identifier | Louvain Learning Lab > UCL > L'Université > Organisation de l'UCL > Services généraux > Administration de l'enseignement et de la formation (ADEF) > Intranet > Les services de l'ADEF et entités associées > Louvain Learning Lab > Les Mémos du Louvain learning Lab | éditeur responsable : LLL | secrétariat : Brigitte Kerpelt | | règlements |

Les psychopathes ne manquent pas d'empathie à condition qu'on les aide, selon une étude. SCIENCE - Imaginez un moment confier vos angoisses personnelles à Hannibal Lecter. Au mieux, il ne vous comprendrait pas. Au pire, il en profiterait pour vous humilier, voire vous menacer cruellement, tout psychopathe insensible qu'il est. Toutefois si Hannibal avait participé à cette récente étude néerlandaise, publiée dans la revue Brain, peut-être aurait-il ressenti pour la première fois une once d'empathie. D'après ces scientifiques de l'Université de Groningen, les psychopathes ne manquent pas d'empathie. En réalité, c'est comme s'ils possédaient un interrupteur permettant de déclencher ou non leur sensibilité.

Et par défaut, cet interrupteur est éteint. En somme, cette expérience relayée par BBC News prouve que les psychopathes peuvent être sympas, à condition qu'on les aide. Séance de cinéma Ces experts ont alors demandé à 18 criminels considérés comme des psychopathes de se plier à un petit exercice. Changer notre opinion Ces derniers ne sont pas des neurones comme les autres. Conscience morale, empathie et psychopathie - Le développement moral.

« La raison est et ne doit qu'être l'esclave des passions ; elle ne peut jamais prétendre remplir un autre office que celui de les servir et de leur obéir » ~ David HUME, Dissertation sur les passions et traité de la nature humaine, Livre II © InconnuMettre tout en perspective Ce qui fut réinterprété par certains en : « la raison est l'esclave des passions », prenant ainsi le contrepied de penseurs inspirés par René DESCARTES et son Discours de la méthode introduit par la célèbre citation : « Le bon sens (Nda : la raison) est la chose du monde la mieux partagée », ou de psychologues tels que Jean PIAGET ou Lawrence KOHLBERG, fortement influencé par la philosophie d'Emmanuel KANT, qui « considéraient que la raison est notre meilleur juge, bien meilleur que notre sensibilité qui décide selon nos goûts et nos préférences et qui peut amener à des conduites injustes »[1].

Or, pas de conscience[4] sans une raison juste. Les stades du jugement moral chez Lawrence Kohlberg Les recherches de L. Qu'est-ce que l'empathie. C’est un comble chers lecteurs ! Je prétends traiter de sujets liés aux relations humaines et à la communication depuis plus de deux ans et je me rends compte aujourd’hui que je n’ai jamais parlé d’un des fondamentaux de ce domaine, l’empathie. Je compte bien rétablir la cohérence de la ligne éditoriale de ce blog en partageant cette semaine avec vous mes dernières lectures sur le sujet. Étymologiquement, « empathie » provient du terme Einfuhlung, qui fait référence à la projection d’une personne dans la situation de l’autre. Depuis lors, cette définition a évolué grâce aux travaux effectués dans différents champs de recherche tels que la philosophie, la psychologie et les neurosciences.

D’après Jean Decety, neurobiologiste, professeur à l’université de Washington, et directeur du laboratoire Social Cognitive Neuroscience à Seattle, l’empathie ne peut s’envisager que lorsque la personne fait l’expérience d’une réponse émotionnelle face à l’émotion d’autrui. Pour résumer : Centres de recherche. Centre de recherches en psychopathologie et psychologie clinique (CRPPC) Publications récentes : ANAUT, M. (2012). La résilience affective, in Cyrulnik, B. et Jorland, G. (dir). La résilience, connaissances de base, Paris, Odile Jacob.

ATTIGUI, P. & Cukier A. ss. la dir. de, (2011), Les paradoxes de l'empathie - Philosophie - Psychanalyse - Sciences Sociales. BRUN A. (2012) Le conte et la fonction conteneur in Contes et divans. CICCONE A., La psychanalyse à l'épreuve du bébé. DI ROCCO V. (2011), « Sur le bord du monde. DUMET N., 2009, « Chronique d'une mort annoncée (in)évitable ? Durif-Varembont J. FERRANT A., (2012), "Céline, l'analyste et l'immonde interne", Topique, 118 GAILLARD G., MERCADER P., TALPIN J.M. Grange-Ségéral E., (2011), « Le travail à plusieurs en institution ou entre institutions » in Promouvoir les pratiques professionnelles en action sociale et médico-sociale, établissements, dispositifs, réseaux, sous la direction de Batifoulier F. et Touya N., Dunod, Paris, chapitre 5, pp. 71-98. Joubert Ch. (2011) Groupalité et individuation. RAVIT M. Cercle d'excellence sur les Psychoses: CEMNIS.

Le projet CEMNIS répond à la demande croissante de soins personnalisés, càd adapté à chaque patient, dans le domaine de la neuropsychiatrie. S'il s'appuie actuellement sur la recherche issue des techiques de neuromodulation non-invasive, son ambition est de s'étendre aussi au chois des médicaments (cf. recherche). Certaines techniques offrent actuellement la possibilité de moduler l'excitabilité de régions cérébrales focales de façon non lésionnelle et non invasive.

Elles ont pour avantage d'avoir peu d'effets secondaires puisqu'elles n'agissent que sur une portion limité du cerveau. Elles y renforcent ou inhibent le fonctionnement de certains circuits neuronaux. La focalisation de la rTMS n'est pas dénuée de difficultés : savoir où stimuler, et s'assurer que la cible est bien stimulée. Pour des pathologies fonctionnelles comme les dépressions, les hallucinations, les régions sous-tendant les symptômes sont variables d'un patient à l'autre.

Vers le haut catatonie. PLURIELS N° 38. Présentation de la DREES et de ses activités La DREES (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques) a été créée en novembre 1998 pour remplacer le SESI (Service des statistiques, des études et des systèmes d'information) en étendant ses missions et en intégrant celles de la MiRe en matière de recherche. La DREES est une direction commune au ministère de la Santé, de la famille et des personnes handicapées, et au ministère des Affaires sociales, du travail et de la solidarité. Elle est chargée d'assurer la production régulière et fiable des statistiques utiles aux ministères et aux acteurs sociaux.

Elle conçoit l'appareil statistique et les systèmes d'information, dont elle veille à assurer la cohérence. Structure et positionnement Animer la recherche La Mission de la recherche (MiRe) a été rattachée à la DREES dès sa création. Animer les services déconcentrés en matière de statistiques et d'études De nombreux partenariats Publier, communiquer Editorial 1. 2.

La sante mentale

Psychologie. Approches. Psy cognitive. Les metiers de psychologues. Des perles psy interessantes.