background preloader

Adolescents et réseaux sociaux

Facebook Twitter

La liberté d’expression sur les réseaux sociaux. Il y a près de trois ans, en décembre 2012, j’avais consacré un article aux « conséquences juridiques du retweet« .

La liberté d’expression sur les réseaux sociaux

Beaucoup de lecteurs nous avaient fait part de leur intérêt pour ces questions, encore très absentes de la littérature juridique. En juin 2014, le talentueux Valère Ndior s’est retroussé les manches et a impulsé, organisé, dirigé un très beau colloque entièrement consacré au droit des réseaux sociaux. J’ai eu le plaisir d’y intervenir. L’ensemble des contributions va paraître en décembre 2015 : retrouvez ici toutes les informations relatives à cet ouvrage, y compris la liste des contributions. Un cadeau de noël un poil plus original que cette éphéméride Yann Arthus-Bertrand que vous aviez achetée l’année dernière à votre sœur avocate, le 23 décembre à 18h, la honte au front. Valère Ndior, directeur de l’ouvrage donc, et Olivier Deshayes, directeur de collection, m’ont très aimablement autorisé à publier ici en avant-première ma contribution écrite.

A – Le caractère privé. L’image, nouveau langage des ados. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Pascale Krémer « Les jeunes photographient comme ils respirent », estime Thu Trinh-Bouvier qui décrypte le phénomène du « Parlimage ».

L’image, nouveau langage des ados

Les adolescents ont développé un langage qui leur est propre et qui présente l’avantage de les rendre incompréhensibles des adultes. Ils communiquent en images. Dans Parlez-vous Pic speech ? (Editions Kawa), publié fin janvier, Thu Trinh-Bouvier, spécialiste de la communication digitale, responsable nouveaux média chez Vivendi, décrypte ce phénomène, offrant un précieux sous-titrage aux parents. Vous expliquez que les jeunes gens nés depuis 1995, donc avec Internet, et connectés en permanence via leur téléphone portable, ont développé une nouvelle langue. Étude : les 13-17 ans et les réseaux sociaux. Les usages que les « jeunes » ont des réseaux sociaux sont l’objet de toutes les spéculations.

Étude : les 13-17 ans et les réseaux sociaux

On lit très souvent que les 13-17 ans désertent Facebook pour aller sur Snapchat ou Instagram. Pew Research Center, un think thank américain indépendant et non partisan, vient de mettre en ligne une étude très documentée sur le sujet. Les études Pew ont l’avantage de ne pas avoir d’implication business, et ne sont pas commandées par des marques. Elles font d’ailleurs preuve d’une méthodologie rigoureuse. Précisons que l’étude porte sur plus de 1000 jeunes âgés de 13 à 17 ans aux États-Unis. Geekeries : Réseaux sociaux : ce qu'en pense un ado - L'Etudiant Trendy. Facebook, Twitter, Instagram... qu'en pensez-vous vraiment ?

Geekeries : Réseaux sociaux : ce qu'en pense un ado - L'Etudiant Trendy

//© Andrew Watts Andrew Watts est un étudiant de l'université du Texas dont vous n'auriez jamais dû entendre parler. Sauf que ce jeune homme en avait marre que les "experts" donnent sans cesse leur avis sur la façon dont les ados utilisent les réseaux sociaux, et qu'aucun de ces teenagers ne prenne lui-même la parole. Ce jeune homme de 19 ans a donc publié un article sur son blog qui a été lu plus de 500.000 fois en quelques jours et approuvé par les spécialistes de la Silicon Valley. Pas de grande étude, pas de données compilées pour en faire des statistiques, Andrew donne juste son avis. Facebook "C'est mort pour nous. Instagram. Comment les adolescents utilisent les réseaux sociaux ?

Nouveaux usages des réseaux sociaux chez les ados. Alors que Facebook fête ses 10 ans d’activité, de nouvelles pratiques des réseaux sociaux se développent chez les adolescents, plus complexes parce que peut-être plus multiples, tout à la fois officielles et clandestines, désordonnées et réfléchies.

Nouveaux usages des réseaux sociaux chez les ados

Libération consacre un reportage en ligne à cette évolution. Les adolescents interrogés montrent combien Facebook, perçu comme « le réseau social des vieux », est désormais utilisé comme simple vitrine ou moyen de tester sa popularité (on ajoutera comme espace de travail collaboratif pour l’Ecole). L’essentiel de l’activité se joue ailleurs, là où les adultes ne vont guère : sur Twitter (« un chat géant »), sur Snapchat (pour partager de « vraies » photos), sur Ask.fm (pour se faire « interviewer » par des anonymes)… Sur le site de Libération. Bilan de l'usage des réseaux sociaux en 2014. GlobalWebIndex dresse l’état des lieux des réseaux sociaux au troisième trimestre 2014 à travers le monde.

Bilan de l'usage des réseaux sociaux en 2014

Dans cette étude, GWI s’intéresse au désintérêt grandissant des adolescents pour Facebook, l’appétence particulière des jeunes pour Tumblr, Pinterest et Instagram, la croissance exponentielle de Snapchat ainsi qu’à la part grandissante des connexions sur mobile et tablettes. Les usages d'Internet chez les ados. Dans le cadre de sa campagne d'éducation " Internet, les autres et moi ", RSA a commandité une étude qui interroge et compare les perceptions et usages en ligne des enfants (11-17 ans) et des parents "Internet offre un formidable espace de découverte, mais peut également représenter des risques : nous y exposons nos informations personnelles, nous y tenons des discussions privées, nous achetons en ligne et nos enfants aussi.

Les usages d'Internet chez les ados

Nous lançons la campagne " Internet, les autres et moi " en France car nous sommes convaincus que l'adoption d'un comportement sûr repose sur une bonne compréhension des dangers potentiels et réels et ne peut se réduire à des réponses techniques ", explique Philippe Fauchay, Président de RSA en France. Partenaire de l'édition 2013 du Safer Internet Day organisée le 5 février dans plus de 30 pays, RSA présente aujourd'hui les résultats d'une étude réalisée par l'IFOP en janvier 2013 en France.

Pour les adolescents, Facebook est un embarrassant dîner de famille qu'ils ne peuvent pas vraiment quitter. Facebook ?

Pour les adolescents, Facebook est un embarrassant dîner de famille qu'ils ne peuvent pas vraiment quitter

Un réseau social de vieux ? C'est en tout cas le point de vue de la nouvelle idole d'internet : Andrew Watts. Ce jeune homme de 19 ans, auteur d'un article de blog qui a fait le buzz, explique d'un ton piquant ce que les adolescents pensent des différents réseaux sociaux. Sa classe d'âge utilise selon lui beaucoup Instagram "car le site n'a pas été pollué par la vieille génération".