background preloader

Astronomie

Facebook Twitter

Agenda - John Wilkins, l'avocat du peuple de la Lune. John Wilkins, un défenseur du Monde dans la Lune. SOLEIL et LUNE. Project Apollo Archive’s albums. If the Moon Were Only 1 Pixel - A tediously accurate map of the solar system. Mercury Venus Earth You Are Here Moon Mars Jupiter Io Europa Ganymede Callisto Saturn Titan Uranus.

If the Moon Were Only 1 Pixel - A tediously accurate map of the solar system

To Scale: The Solar System Drawn in the Nevada Desert - The Atlantic. Pluton et la surprise des montagnes de glace. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Hervé Morin Meilleures qu’hier et moins bonnes que demain : telles sont les premières images de Pluton et ses astres compagnons, renvoyées par la sonde américaine New Horizons au lendemain de son passage au plus près de la planète naine.

Pluton et la surprise des montagnes de glace

Mercredi 15 juillet, ses responsables scientifiques ont commenté cette première moisson, depuis le laboratoire de physique appliquée de l’université Johns-Hopkins (Baltimore, Maryland), en ménageant le suspens : ils sont partis de la petite lune Hydra, simple patate pixelisée, sont passés à Charon et ses canyons géants, pour finir en beauté avec les mystères des montagnes de glace de Pluton. Respectons cette progression dramatique. Hydra d’abord. C’est l’une des quatre petites lunes qui gravitent autour du couple Pluton-Charon, avec Styx, Nyx et Kerberos.

Série de falaises sur Charon « C’est pour moi le plus intrigant, commente Emmanuel Lellouch, astronome à l’Observatoire de Paris. Pluton, astre encore actif. Le nombre estimé de planètes "habitables" dans notre galaxie devient vertigineux- 6 février 2015. En juin 2014, une équipe internationale de chercheurs estimait, à partir d'un "indice de complexité biologique" qu'il existait dans notre galaxie environ 100 millions de planètes potentiellement habitables.

Le nombre estimé de planètes "habitables" dans notre galaxie devient vertigineux- 6 février 2015

Les nouveaux calculs tablent désormais sur un chiffre 1000 fois plus élevé que cette précédente estimation, puisque les chercheurs de l'Australian National University (ANU) estiment désormais que les planètes "habitables" de notre galaxie pourrait désormais se compter en centaines de milliards. Pour obtenir cet ordre de grandeur, les chercheurs se basent sur plusieurs éléments. Le premier est le nombre toujours plus important de planètes au delà de notre système solaire, en orbite autour d'autres étoiles. Le télescope spatial a en effet fêté en janvier 2015 la découverte de sa millième exoplanète. Enfin, ils basent une partie de leurs travaux sur la "loi de Titus-Bode". Zone habitable (en vert) autour d'une étoile. Les dernières nouvelles de l’Univers & l’actualité de l’observation du ciel. Ephémérides d'octobre 2015 by Ciel et Espace. Lab³ - N°2 : Les cailloux de l'espace.

Top³ - #1 : Le Soleil. Dans les mystères du cosmos. Une histoire à la portée de tous !

Dans les mystères du cosmos

Les mystères du cosmos ont cette faculté de susciter l’engouement et l’émerveillement quasi enfantin de beaucoup d’entre nous, et l’annonce d’une nouvelle découverte met souvent la planète médiatique en émoi. Et ce début d’année 2016, il faut bien l’avouer, ne fut pas avare de belles émotions… Le 20 janvier, on apprenait que des chercheurs américains, sur la base d’une démonstration mathématique, avaient annoncé l’existence d’une 9è planète située aux confins de notre système solaire, et le 11 février dernier, c’est la détection d’ondes gravitationnelles qui réjouissait la communauté des scientifiques et des fans d’astronomie, cette science ancienne qui n’a de cesse de nous interroger sur les origines de notre univers. Une première partie émaillée d’archives de l’INA grâce à Anahi Morales. Dossier Pour la Science Nº 90 de janvier - mars 2016 Intervenants : Jean Audouze : astrophysicien, membre de la commission de littérature scientifique du CNL.

Bibliographie. Disque de Nebra. Calculs astronomiques à Babylone. LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le Ne jamais jeter de vieilles images, surtout quand elles représentent des objets très anciens.

Calculs astronomiques à Babylone

C’est grâce à des photographies de tablettes babyloniennes qu’un historien de l’astronomie, Mathieu Ossendrijver, vient de découvrir à quel point les mathématiciens de l’époque pratiquaient l’abstraction. Des travaux qui ont eu les honneurs de la couverture du magazine Science le 29 janvier. Au XIXe siècle, époque majeure pour les fouilles archéologiques – officielles et sauvages –, quantité d’objets sont venus enrichir les collections des musées.

C’est ainsi que le British Museum, à Londres, possède plus de 130 000 tablettes d’argile provenant des cités de Babylone et d’Uruk.