background preloader

Non classés

Facebook Twitter

Quelques expériences d'initiation à la microscopie électronique. Création de l'espace de Retzius à l'optique 0° : une technique simple et anatomique. Physique et mécanique. Le monde quantique au travail : l'optoélectronique. Michel Dray : Art, optique mentale. Hommage à Stanley Cavell - Mettre en images la parole des femmes. Hommage à Stanley Cavell - La « vérité du scepticisme » au cinéma. Le cerveau : de la biologie moléculaire aux sciences cognitives. Texte de la 3ème conférence de l'Université de tous les savoirs réalisée le 3 janvier 2000 par Jean-Pierre Changeux Le cerveau : de la biologie moléculaire aux sciences cognitives François Jacob, a montré que les êtres vivants peuvent se décrire comme des états privilégiés d'organisation de la matière et qu'on peut rendre compte de leurs propriétés sans faire appel à d'autres forces que celles de la physique et de la chimie.

Le cerveau : de la biologie moléculaire aux sciences cognitives

Il a souligné que les progrès de la biologie moléculaire, la compréhension des êtres vivants au niveau des molécules et des atomes, a signé, en quelque sorte, la mort du vitalisme, l'appel à des forces vitales immatérielles. Qu'en est-il de notre cerveau et de ses fonctions ? Qu'en est-il de l'esprit humain ? Nous ignorons beaucoup de choses : ignoramus, mais je refuse de dire ignorabimus, nous ignorerons.

Le cerveau humain est extrêmement complexe. Plusieurs traits de l'organisation de notre cerveau signent notre appartenance à l'espèce humaine. Le neurone. Les universaux de pensée. Islam de France, Islam en France - Bernard Godard. Lobectomie pulmonaire inférieure droite vidéo-assistée. FORMA TIC SANTE 2008 - La télémédecine au service de l'éducation thérapeutique. L'impact des neurosciences sur les thérapies. Au coeur des nanosciences. Physique et sciences du globe. IPM 2007 - Généralisation du projet C2i niveau 2 Métiers de la santé.

IPM 2007. Partenariat autour des sciences fondamentales avec UNISCIEL. Welcome to Europe (1998) Espoir et théorie des catastrophes. L’intelligibilité : norme d’une science de l’acceptable ? Espoir et théorie des catastrophes.

Espoir et théorie des catastrophes. L’intelligibilité : norme d’une science de l’acceptable ?

L’intelligibilité : norme d’une science de l’acceptable ? Fondée dans les années 70 par le mathématicien René Thom, la théorie des catastrophes devient rapidement, malgré l’engouement qu’elle suscite, sujet de controverse et de critique. Visant à décrire les phénomènes discontinus à l'aide de modèles mathématiques continus, elle se définit comme un langage mathématique, un outil d’intelligibilité du monde mais son manque de rigueur et sa nature qualitative laissent sceptique positivistes et mathématiciens purs. Bien que ces critiques n’aient que partiellement entamé son expansion puisque ses domaines d’application s’étendent au fil du temps de la biologie aux disciplines de sciences humaines telles que l’éthologie et la psychologie (théorie de Harry Blum), elles sont à l’origine du désintérêt des chercheurs pour ce langage mathématique apte selon Luc Gootjes à relever de nouveaux défis scientifiques.

Les incunables du cinéma scientifique. Symphony of Science. L'Univers dans un ordinateur : la simulation numérique à la conquête des astres. La carte retrouvée. Entre bienfaits et fléaux, doit-on avoir peur de la science ? La science pense-t-elle ? L’ordinateur dans les sciences d’aujourd’hui, mais où sont les sciences d’antan ?

Chaos, imprédictibilité, hasard. Les voies du chaos (1997) L'enseignement des sciences. L'enseignement des sciences Ces progrès technologiques de la fin du XXe siècles ont amené des améliorations considérables, et tout particulièrement dans les sociétés industrialisées, que ce soit pour la longévité, la santé, la qualité de vie, la communication, les transports, les loisirs, etc.

L'enseignement des sciences

Pourtant, c'est au moment où les thèses positivistes du XIXe siècle pourraient trouver une éclatante justification que la confiance dans la science est à son niveau le plus bas, que le progrès scientifique et technique suscite la crainte de nos concitoyens, que les jeunes se détournent des carrières scientifiques et techniques au point que la recherche et l'industrie en viennent à manquer de ressources humaines.

Ingénieurs et société : d'Auguste Comte à la technoscience et l'intelligence collective. Itinéraire d'un scientifique : Adolphe Pacault (1918-2008) - Allocution de Jean-Claude Pecker. Ressources numériques, pratiques enseignantes et dynamique de la salle de classe. Modèles et statut des modèles. Un regard sur le futur. Un regard vers le futurLuciano Maiani Le sujet de cet exposé concerne la relation profonde liant la structure de la matière (les particules élémentaires) et les phénomènes à grande échelle se déroulant dans lunivers.

Un regard sur le futur

Lidée même de ce lien a été lune des idées les plus fructueuses de notre passé moderne et il est surprenant de la retrouver clairement exprimée par les philosophes anciens et les artistes. Nous, humains, denviron 200cm, nous plaçons entre la terre (un million de fois plus grande), le soleil, la galaxie, les amas de galaxies, le fond cosmique. Ce dernier est lhorizon le plus lointain que nous puissions voir : il se trouve à 10 milliards dannées lumière, cest à dire 1028cm.

Dautres choses se trouvent derrière ce ciel, mais ne sont détectables quavec des télescopes sensibles à dautres particules que les photons. Un premier exemple : lénergie du soleil La connexion cosmique - La force de gravité, transmise par une particule non encore observée, le graviton. L'évolution du droit du travail - François GAUDU.

Images de sciences : décryptage. L'épreuve du feu (2004)