background preloader

Famille, divorce, monoparentalité

Facebook Twitter

Familles monoparentales - Observatoire National de la Pauvreté et de l'Exclusion Sociale. Les familles monoparentales en France. Une famille sur cinq est aujourd’hui monoparentale en France.

Les familles monoparentales en France

Au total, ce ne sont pas moins de trois millions d’enfants de moins de 25 ans qui sont élevés soit par leur père, soit par leur mère. Si la monoparentalité n’est pas un phénomène nouveau, son incidence augmente considérablement et son visage évolue. Qui sont ces familles et quelles sont leurs difficultés ? État des lieux. Anne-Laure Vaineau Sommaire C’est dans les années 70 qu’apparaît pour la première fois le concept de monoparentalité en France. Des familles qui évoluent A découvrir Marie-Thérèse Letablier, sociologue et directeur de recherches au CNRS, est l’un des auteurs de Monoparentalité, homoparentalité, transparentalité en France et en Italie (L’Harmattan, 2011).

L’augmentation de la monoparentalité va de pair avec la précarité – Lien Social. Monoparentalité et précarité. Notes Gérard Neyrand, 175 rue Fernand Canobio 13320 Bouc-Bel-Air Tél. 04 42 22 99 80/06 20 12 94 00 Professeur de sociologie Université Paul Sabatier Toulouse 3. neyrand@ cict. fr Directeur du Centre interdisciplinaire méditerranéen d’études et recherches en sciences sociales cimerss@ wanadoo. fr Claude Martin, L’après-divorce.

Monoparentalité et précarité

Jean Lemaire, Le couple : sa vie, sa mort, Paris, Payot, 1979. Précarité des familles monoparentales : « sortir de l’impasse » L’augmentation de la monoparentalité va de pair avec la précarité – Lien Social. Les conséquences psychologiques du divorce - ElleDivorce.com. François de Singly. Sociologie de la famille contemporaine. Armand Colin, Paris, 2007, 128 pages. Pour cette troisième édition de Sociologie de la famille contemporaine, François de Singly a remanié son ouvrage, renouvelant un propos qui datait de 1993.

François de Singly. Sociologie de la famille contemporaine. Armand Colin, Paris, 2007, 128 pages

Le livre se décline toujours à partir d’une lecture analytique et critique du texte d’Émile Durkheim sur la « famille conjugale » (1892), dont la tonalité évolutionniste annonçait l’essor d’une famille se resserrant sur le couple et de plus en plus dépendante de l’État. François de Singly continue ainsi de privilégier une sociologie de la famille largement centrée sur le couple, là où d’autres (Martine Segalen [1] Martine Segalen, 2008, Sociologie de la famille, Paris,... [1] ou Jean-Hugues Déchaux [2] Jean-Hugues Déchaux, 2008, Sociologie de la famille,... [2] ) insistent davantage sur la parenté. Pour cette nouvelle édition, l’accent est mis plus encore sur les modalités de l’individualisation définie comme le processus de centration sur les individus et ses effets sur la famille contemporaine. Divorce : quelles conséquences sur la famille. La séparation du couple entraîne des modifications importantes dans le quotidien de la famille.

Divorce : quelles conséquences sur la famille

Résidence des enfants, contribution à leur entretien, sort du logement familial… Tout doit être prévu. Lorsque des parents se séparent, le choix de la résidence des enfants et le versement d’une pension alimentaire vont de pair : la pension est généralement attribuée au parent chez lequel vivent les enfants. Elle peut aussi être prévue en cas de garde alternée (25 % des divorces), de partage inégal du temps de garde, ou lorsque les parents disposent de niveaux de vie très différents. Dans un divorce par consentement mutuel, le juge se contente d’entériner le choix des parents, sauf s’il l’estime contraire à l’intérêt des enfants. Des sociologues se penchent sur le divorce. Familles monoparentales et pauvreté. Le mariage sur Croixsens.net pour une nette croissance. Quand les femmes décident le divorce. Elles sont aujourd'hui à l'origine de la majorité des ruptures et mettent en avant le souhait d'une meilleure reconnaissance personnelle et professionnelle.

Quand les femmes décident le divorce

Le divorce n'est plus ce qu'il était. La majorité des séparations seraient aujourd'hui du fait des femmes. «Elles sont notamment à l'origine des trois quarts (70%) des divorces contentieux et personne ne s'est penché sur ce phénomène de société», relève François de Singly. Une lacune que le sociologue de la famille tente de combler dans son dernier ouvrage, Séparée. Vivre l'expérience de la rupture.

À partir des récits d'une petite centaine d'ex-épouses et de concubines, il propose une typologie de la rupture côté féminin, expérience devenue banale et pourtant ignorée par les études sociologiques depuis le rétablissement du divorce par consentement mutuel en 1975. Ni un caprice, ni un coup de tête. Centre d'observation de la société. Les conséquences psychologiques du divorce - ElleDivorce.com. Familles monoparentales et pauvreté. Sociologie de la famille. Couple, famille, parentalité, travail des femmes - Les modèles évoluent avec les générations. Les modèles évoluent avec les générations Alice Mainguené, division Études sociales, Insee Résumé Au cours des cinquante dernières années, les structures familiales se sont écartées peu à peu des modèles traditionnels.

Couple, famille, parentalité, travail des femmes - Les modèles évoluent avec les générations

Les mentalités ont suivi l’évolution de la société concernant le couple : vivre en union libre et divorcer sont entrés et dans les mœurs et dans les mentalités. La diversité des parcours familiaux est aussi acquise : la moitié des personnes pensent que les femmes peuvent avoir et élever seules un enfant si elles le souhaitent. Toutefois, en se plaçant du point de vue des enfants, les personnes affirment clairement l’importance du rôle des deux parents : elles estiment qu’un foyer avec deux parents est nécessaire à l’épanouissement de l’enfant ; elles ont peu d’a priori sur qui doit avoir la garde des enfants en cas de divorce ; elles trouvent préjudiciable au développement des enfants un père trop préoccupé par son travail.