background preloader

Chaperonbibliothecaire

Facebook Twitter

Clémentine Chaperon

Rapport 2012. L’honneur des bibliographies. Une récente discussion avec une enseignante m’a sérieusement fait gamberger.

L’honneur des bibliographies

Elle regrettait que la question de l’utilité médiatrice des bibliographies soit autant négligée, alors que leur nécessité (et leur formalisation normalisée) n’est guère discutée. L’enseignante en question appartenait à la sphère dite documentaliste !! Ceux qui connaissent l’histoire des métiers de l’information hausseront le sourcil. En effet, si le talent documentaliste est depuis longtemps celui de proposer les documents eux-mêmes et non leurs seules références, le talent bibliothécaire s’appuie sur l’art de composer une bonne bibliographie, donc une mise en scène de références. Bibiographie Japon. Nos (P)références Danoises. Nouveautés Jeunesse été 2013. Biblio_coubertin_2011. Biblio_jardin_2012. Bibliographie_Amour. BB lecteurs. La comm en médiathèque. En plus de mon activité de graphiste freelance / conseiller en communication, je travaille dans une médiathèque.

La comm en médiathèque

Rien à voir avec la communication, c’est vrai, mais une insertion agréable dans le culturel et le multimédia. À l’heure du renouveau numérique, des tablettes, des liseuses, de la musique en ligne et des réseaux sociaux, l’image de la bibliothèque prend un petit coup de vieux. Une image biaisée Si vous êtes comme la plupart des gens et que vous avez arrêté de dessiner à la fin de votre enfance, si je vous demande de me dessiner un bonhomme ou une maison, il y a de fortes chances que votre dessin ressemble trait pour trait à ce que vous auriez dessiné enfant. Non pas que vous ne soyez pas capable de mieux, mais votre cerveau gauche a enregistré une image mentale du « bonhomme » et de la « maison » que vous ressortirez toute votre vie, à moins de vous remettre au dessin. C’est une des raisons les plus importantes de notre besoin de communication.

Pourquoi communiquer ? – Un blog ! La MIOP en campagne. Posted on 28 juillet 2010 by Bambou La Médiathèque Intercommunale Ouest Provence vient de lancer, sur l’ensemble de son territoire, sa nouvelle campagne de communication institutionnelle, avec une diffusion particulièrement intensive à l’occasion de la prochaine rentrée scolaire.

la MIOP en campagne

Inspirée de celle de la BM de Fresnes (un grand merci à Thierry Giappiconi et à Martine Van Lierde pour leur bon exemple), cette campagne se caractérise par : un nouveau logo-cartouche pour identifier la MIOP. Le non-guide du lecteur. Les coulisses du "non-guide" La bibliothèque de Toulouse, communication: demarche et outils. Créer une affiche en bibliothèque. Si son utilité sociale est globalement reconnue, la bibliothèque, en plus de son cortège de clichés passéistes suscite encore largement l’indifférence auprès du grand public… L’affiche bricolée avec Word (ou un autre outil inadapté) entretient, à mon sens, cette symbolique.

créer une affiche en bibliothèque

Encore aujourd’hui, j’avoue associer le rendu graphique des affiches/Flyers de bibliothèques à celui des petites associations. Campagne de communication globale pour la promotion du réseau des médiathèques de Plaine commune- Agence Dynamo+ Campagne de promotion du réseau des 23 médiatheques Le 1er janvier 2005, les huit villes de Plaine Commune ont décidé de transférer leurs compétences en matière de lecture publique à la communauté d’agglomération, créant ainsi un réseau de 23 médiathèques.

Campagne de communication globale pour la promotion du réseau des médiathèques de Plaine commune- Agence Dynamo+

En 2008, une première campagne de promotion du réseau s’axe essentiellement sur la gratuité de l’offre et l’accès pour tous : C’est gratuit, c’est pour tout le monde. Fin 2009, constatant une faible progression du taux de fréquentation et une baisse de fréquentation à mesure que l’âge augmente, Plaine Commune décide de lancer une seconde campagne. Dynamo+ a eu en charge le marché lecture publique de 2008 à 2012. L’agence a notamment conçu la campagne de 2009. Agorabib. Première visite. Plus de 67 000 ouvrages paraissent chaque année !

Première visite

Dans cette forêt de livres, comment repérer ceux qui satisferont les attentes de vos lecteurs ? Bien sûr, vous lisez des chroniques littéraires, vous rencontrez des grossistes, des libraires, mais rien ne remplace l’accès direct aux livres : leur premier chapitre ou mieux encore, lorsque vous en avez le temps et le désir, le texte intégral. Pour faciliter vos recherches notre équipe, en partenariat avec les libraires de la SFL, sélectionne chaque mois dans la production éditoriale cinquante romans, essais et documents. Cinquante, c’est peu au regard de l’ensemble des parutions, mais c’est encore beaucoup lorsqu’il s’agit d’identifier ceux qui conviendront le mieux à vos lecteurs. Véronique Girard, rédactrice en chef de premierchapitre Nos libraires repèrent 50 titres chaque mois pour satisfaire les attentes d'un public diversifié.

Realiser un livre numérique. Serious game en bibliothèque. Santé, transports, alimentation, environnement, industrie, défense, journalisme, éducation…, les serious games sont en pleine expansion et intéressent une multitude d’acteurs, privés et publics, animés par différents objectifs (communication, apprentissage, fidélisation…) Ils sont l’expression la plus concrète de cette tendance globale à la gamification (transfert des mécanismes du jeu à d’autres domaines de la société).

serious game en bibliothèque

Leur capacité à transmettre des messages ou des savoirs de manière plus ludique et donc, plus accessible et plus motivante en exploitant notre prédisposition naturelle au jeu justifie cet engouement. Bibliothèques-Médiathèques de Metz. Le blog de Silvae, bibliothécaire engagé pour le développement des médiations numériques et des biens communs de la connaissance.

Très intéressant mémoire de DCB de l’Enssib, Il est signé Frédéric Souchon : Faire vivre les ressources numériques dans la bibliothèque physique.

Le blog de Silvae, bibliothécaire engagé pour le développement des médiations numériques et des biens communs de la connaissance

Le cas des bibliothèques universitaires. L’auteur y aborde la manière dont les ressources numériques sont traduites en dispositifs passerelles, Brèves : actualité du monde de l'information et des bibliothèques.