background preloader

Cerveau féminin/masculin

Facebook Twitter

The Truth About “Pink” and “Blue” Brains. Cross-posted at Ms. and the Huffington Post.

The Truth About “Pink” and “Blue” Brains

I loathe to weigh in on the “war on men” conversation, but… alas. While one can use both logic and data to poke gaping holes in Suzanne Venker’s argument that women need to surrender to their femininity and let men think that they’re in charge if they ever want to get married, I just want to point out one thing — one endlessly repeated thing — that she gets very, very wrong. Venker claims that there has “been an explosion of brain research” that proves that men and women have different brains. This research, she claims, shows that men are loners who like to hunt and build things and women are nurturers who like to talk and take care of people. This false on two fronts. First, she’s wrong about the brain research. When Women Wanted Sex Much More Than Men. In the 1600s, a man named James Mattock was expelled from the First Church of Boston.

When Women Wanted Sex Much More Than Men

His crime? It wasn’t using lewd language or smiling on the sabbath or anything else that we might think the Puritans had disapproved of. Rather, James Mattock had refused to have sex with his wife for two years. Sexes, mensonges et vidéo : Baron-Cohen et le modèle norvégien. Depuis environ un an, des réactionnaires de tout poil engagés dans la lutte contre la « théorie du genre » assurent la diffusion en France d’un documentaire norvégien.

Sexes, mensonges et vidéo : Baron-Cohen et le modèle norvégien

Une étude présentée dans ce documentaire est particulièrement mise en avant, car elle est censée avoir démontré que filles et garçons se comportent différemment dès la naissance. Il est d’autant plus nécessaire de démonter cette intox que le magazine Sciences Humaines a contribué à la construire, de façon très problématique.UNE SERIE DOCUMENTAIRE BIEN PARTICULIERE Au printemps 2010, une série documentaire en sept parties consacrée à ce qu’il est d’usage d’appeler le débat inné/acquis est diffusée sur une chaîne publique de la télévision norvégienne [1].

La thèse de ses deux concepteurs et producteurs, l’acteur-humoriste Harald Eia et le chroniqueur-essayiste Ole-Martin Ihle, est exposée dans un livre qui détaille les arguments scientifiques censés l’étayer [2]. 1. When Teachers Highlight Gender, Kids Pick Up Stereotypes. When preschool teachers call attention to gender in any way, kids pick up on it.

When Teachers Highlight Gender, Kids Pick Up Stereotypes

Les hommes et les femmes ont-ils des cerveaux différents ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Lucie Soullier En distinguant l'identité sexuelle du sexe biologique, les études de genre affirment que la nature ne suffit pas à faire des hommes et des femmes.

Les hommes et les femmes ont-ils des cerveaux différents ?

Catherine Vidal, neurobiologiste et directrice de recherche à l'Institut Pasteur a travaillé sur la plasticité du cerveau. Le cerveau du fœtus se forme-t-il différemment, au cours de la grossesse, selon que l'enfant à naître est une fille ou un garçon ? Catherine Vidal : Non, il n'y a pas de différence anatomique entre les cerveaux des fœtus filles et garçons.

Les gènes qui permettent de construire les hémisphères cérébraux, le cervelet et le tronc cérébral sont en effet indépendants des chromosomes X et Y. La seule différence que l'on peut relever concerne le contrôle des fonctions physiologiques de la reproduction. Le cerveau continue donc de se former après la naissance de l'enfant ? En grande partie, oui. C'est donc la socialisation qui forge nos cerveaux ? Hommes-femmes : pour Vidal, aucune différence dans le cerveau n’est innée. Une personne s’apprête à manger un cerveau rose, puis bleu Photo : Tristen West/Flickr/CC.

Hommes-femmes : pour Vidal, aucune différence dans le cerveau n’est innée

Montage : Leonardo da Cerdan. Les hommes et les femmes ont-ils le même cerveau ? L’interview que nous avons publiée de Susan Pinker, le 10 juin, a fait débat aussi bien parmi vous, riverains, que dans la rédaction de Rue89. Catherine Vidal: ''Il y a plus de différences entre les cerveaux de personnes d'un même sexe" - Stiletto, Style, Art & Fashion - magazine de mode.

Sexe et genre, une dualité, avec Anne Fausto-Sterling. Anne Fausto-Sterling, Biologiste américaine, Historienne des sciences et militiante féministe, Professeure de Biologie et d'études de genre à l'Université Brown (Providence - Rhode Island), intervient à propos de son dernier essai : - "Corps en tous genres : la dualité des sexes à l'épreuve de la science " (La découverte, octobre 2012) - Ce livre vient d'être traduit en français, alors qu'il a été publié aux USA il y a plus de 10 ans.Il arrive cependant au bon moment en France en pleine actualité du débat autour du "Mariage pour tous", c'est un hasard.Il pourra toutefois être une bonne contribution à ce débat actuel.

Sexe et genre, une dualité, avec Anne Fausto-Sterling

Il s'agit dans ce livre de dissocier le sexe et le genre. En tant que biologiste, Anne Fausto-Sterling estime qu'il existe une véritable dualité entre le sexe et le genre, entre Féminin et Masculin, Mâle et femelle : tous ces éléments se contredisent parfois, par manque de clarté scientifique.