background preloader

Amour fou fou d'amour moyen-âge

Facebook Twitter

Bernard de Ventadour - Can vei la lauzeta mover (1145-1195) Codex Manesse. D'après le témoignage du poète Johannes Hadlaub, le conseiller zurichois Rüdiger II Manesse et son fils Johannes commencèrent à la fin du XIIIe s. à réunir un vaste recueil de poésies courtoises.

Codex Manesse

Il en résulta le luxueux manuscrit partiellement publié pour la première fois sous le titre de Codex Manesse par Johann Jakob Bodmer en 1748. Les 140 recueils individuels qui le composent ont vu le jour entre le milieu du XIIe s. et 1300 environ. Le plus volumineux est celui de Walther von der Vogelweide. Conservé aujourd'hui à la bibliothèque universitaire de Heidelberg, le codex porte également le titre de Grosse Heidelberger Liederhandschrift.

Le manuscrit est populaire en raison de ses 137 miniatures gothiques, qui idéalisent les poètes dans leurs activités chevaleresques et courtoises ( Enluminure). En dépit de la complexité de sa genèse, le Codex Manesse a été conçu selon un plan. Bibliographie– W. Auteur(e): Max Schiendorfer / WW. The Medieval Lyric - L'autrier. Troubadours. MOYEN AGE : LA POÉSIE LYRIQUE. La légende du roi Arthur. Pour décrire les différents moments de l’amour Chrétien de Troyes s’inscrit dans la tradition littéraire développée à la même époque par les romans antiques et par la poésie lyrique.

La légende du roi Arthur

Son originalité est double. D’une part, s’emparant de héros venus d’un univers celtique, il les a dotés de sentiments, leur a inventé des aventures nouvelles et leur a donné une épaisseur psychologique qui les fait sortir de la sphère historique et leur donne un statut véritable de personnage romanesque. D’autre part, tout en connaissant admirablement les modes littéraires en vogue à la fin du XIIe siècle et en particulier l’idéologie courtoise, Chrétien de Troyes prend des positions personnelles et originales. Il place ainsi ses héros, dames ou chevaliers, dans des situations qui génèrent des conflits et des tensions amoureuses, mais qui lui permettent de dépeindre un véritable art d’aimer. Amour et mariage Hélas ! Dans le roman du Chevalier au Lion, une problématique similaire est développée. La légende du roi Arthur. Clerc rompu aux exercices de rhétorique et à la lecture des œuvres d’Ovide en particulier de L’Art d’Aimer, Chrétien de Troyes (ca. 1135-ca. 1185) dépeint avec habileté les différents moments de l’amour.

La légende du roi Arthur

D’un récit à l’autre des personnages sont placés dans des situations diverses : une jeune fille qui avait toujours dédaigné l’amour découvre ce sentiment telle Soredamor dans Cligès, une jeune femme, Fénice, refuse de se donner à son mari parce qu’elle en aime un autre, Laudine, l’épouse d’Yvain, est désespérée que son mari ait oublié de la rejoindre au terme d’un an, Énide se lamente que son mari, Érec, oublie ses devoirs guerriers pour rester avec celle par amour… Cette diversité romanesque correspond à des approches successives de la vérité humaine. De la beauté naît l'amour Chrétien de Troyes répète après Ovide et les clercs du Moyen Âge que c’est de la vue de la beauté que naît l’amour : les yeux sont les messagers du cœur et le coup de foudre est immédiat. La légende du roi Arthur. Les premiers textes bretons où apparaissent les personnages de la cour arthurienne ne s’attardent pas sur les sentiments des chevaliers.

La légende du roi Arthur

Les unions comme celle d’Arthur et de Guenièvre, les naissances comme celle d 'Arthur, sont évoquées dans une perspective historique et dynastique. Les héros agissent, combattent, construisent un monde chevaleresque dans lequel l’amour et les sentiments n’ont pas de place. Seule la passion du roi Uterpendragon pour la femme de son vassal, Ygerne, est décrite en quelques lignes : son coup de foudre, ses tourments amoureux et la ruse que lui propose Merlin pour passer une nuit avec Ygerne sont racontés par Geoffroy de Monmouth, puis par Wace. La conception d’Arthur, événement de premier plan dans la légende arthurienne, est ainsi mise en avant. L'amour chez Chrétien de Troyes Le "péché du monde" Au XIIIe siècle le roman arthurien, désormais constitué en genre littéraire connaît un vif succès.

La légende du roi Arthur. La légende du roi Arthur. L'amour courtois trouve d'abord son épanouissement dans la littérature, puis ses personnages, ses codes et ses images envahissent progressivement le cadre de vie de l'aristocratie.

La légende du roi Arthur

La cour C'est au XIIe siècle, époque d'essor économique et commercial, que la noblesse découvre, à côté des émotions fortes de la guerre, les plaisirs du confort, du luxe, des étoffes rares et des bijoux précieux. Elle se plaît à un raffinement de manières et de sentiments, dont les dames sont les inspiratrices. Ainsi s'élabore un nouvel art de vivre qui s'épanouit dans les cours royales et princières, et qui tient son nom de la vie de cour : la courtoisie. Aliénor d'Aquitaine, mariée d'abord au roi de France puis au roi d'Angleterre, protège les troubadours et favorise l'essor des romans. La poésie lyrique des troubadours Poètes et musiciens, petits chevaliers ou princes puissants ont allié le raffinement artistique au raffinement amoureux. Les romans en vers. Roman de Tristan et Iseut - Feuilleter le manuscrit. A tout jamais, d'un amour immuable - Jean MAROT.