background preloader

Les régimes matrimoniaux

Facebook Twitter

Retrouver ici un ensemble de ressources pour mieux comprendre les statuts matrimoniaux et choisir le plus adapté.

Régimes matrimoniaux et successions - BforBank. La loi sur les régimes matrimoniaux. Combien coûte le changement de régime matrimonial - Mariage. Le coût du nouveau contrat de mariage Le changement de régime matrimonial – par exemple, de la séparation de biens à la communauté légale, ou bien l’inverse – nécessite la rédaction d’un nouveau contrat de mariage.

Combien coûte le changement de régime matrimonial - Mariage

Son coût est réglementé par le décret n° 78-262 du 8.3.78, modifié en 2011 (décret n° 2011-188 du 17.2.11). Les émoluments du notaire En principe, lorsque le changement de régime n’a pas pour objet l’apport de biens propres d’un époux à la communauté, les émoluments du notaire sont fixés à 233,22 € TTC (50 unités de valeur à 4,664 € TTC). En revanche, lors­qu’un bien personnel devient commun aux deux époux, à la place de l’émolument fixe, le notaire facture un émolument proportionnel à la valeur du bien transféré. Les droits fiscaux Le nouveau contrat doit être enregistré auprès du fisc. Les autres frais Les frais supplémentaires si vous passez du régime de la communauté à celui de la séparation Les frais supplémentaires si vous avez un enfant ou en cas d'opposition au changement.

Contrat de mariage. Passer un contrat de mariage permet de s'écarter du régime légal de la communauté réduite aux acquêts.

Contrat de mariage

Communauté d'acquêts aménagée Les époux peuvent vouloir adopter le régime de la communauté de meubles et d'acquêts ou le régime de la communauté réduite aux acquêts mais en modifiant certaines clauses. Ils peuvent, par exemple, souhaiter : que les époux auront des parts inégales (et non une propriété des acquêts à moitié-moitié),que l'un ou l'autre des époux pourra racheter tout ou partie des biens de l'autre, selon un prix ou des règles fixées à l'avance.

Communauté universelle Tous les biens des époux (meubles et immeubles, présents et à venir) sont communs. Séparation de biens Les époux conservent l'administration, la jouissance et la libre disposition de leurs biens personnels. Ils peuvent déroger au principe de contribution des époux aux charges du mariage en fonction de leurs ressources.

Régimes matrimoniaux - Tout savoir sur les régimes matrimoniaux. Vous allez vous marier et vous devez choisir un régime matrimonial ?

Régimes matrimoniaux - Tout savoir sur les régimes matrimoniaux

Ou bien vous êtes déjà marié et vous envisagez d'en changer ? Avantages et inconvénients des principaux régimes matrimoniaux. La loi prévoit plusieurs régimes matrimoniaux, qu'on peut classer en deux grandes catégories : les régimes communautaires, dans lesquels les deux époux sont associés à la création et à la gestion d'un patrimoine commun (la « communauté »), les régimes séparatistes, dans lesquels les patrimoines des deux époux restent propres à chacun et sont gérés indépendamment. Régime matrimonial : les différents régimes. Septembre 2016 Faute de contrat de mariage, les époux sont soumis d'office au régime légal de la communauté légale réduite aux acquêts.

Régime matrimonial : les différents régimes

Ils peuvent aussi s'adresser à un notaire afin d'adopter un autre régime matrimonial ou insérer des clauses spécifiques dans le cadre du régime légal. Changement de régime. Contrat de mariage et régimes matrimoniaux - bien choisir. Août 2016 Quel régime matrimonial choisir ?

Contrat de mariage et régimes matrimoniaux - bien choisir

Faut-il signer un contrat de mariage chez le notaire ? Avantages et inconvénients des différents régimes matrimoniaux. C'est la question que se posent beaucoup de couples qui souhaitent se marier : faut-il signer un contrat préalable chez le notaire ? Il faut d'abord rappeler que les couples qui ne signent aucun contrat sont automatiquement placés sous le régime légal de la communauté réduite aux acquêts. La communauté réduite aux acquêts Sous le régime de la communauté réduite aux acquêts, chacun des deux époux conserve la propriété des biens qu'il possédait avant le mariage.

Tous les biens achetés pendant le mariage par l'un ou l'autre époux sont supposés appartenir aux deux. Notre vidéo Les conseils d'Eric Roig, directeur-fondateur de droit-finances.net Avantages Ce régime est bien adapté aux jeunes gens qui se marient sans patrimoine important. En cas de décès, le conjoint survivant récupère la moitié des biens communs sans droits à payer.