background preloader

Musées de Marseille

Facebook Twitter

Les sites des grands musées de Marseille

Le MuCEM. La Vieille Charité. Musée Cantini. Présentation Un brin d'histoire : En 1916, le célèbre marbrier, Jules Cantini, fit don à la ville de cet hôtel particulier du XVIIe siècle pour en faire un musée dédié à l’art de notre temps. ­

Musée Cantini

L'hôtel particulier, édifié en 1694 pour la "Compagnie du Cap Nègre" est acheté "avec jardin, ménagerie et escuyerie" en 1709 par la famille de Montgrand, qui le conserve jusqu'en 1801. Il passe ensuite entre différentes mains tout en restant pendant plus d'un demi-siècle le siège du Cercle des Phocéens, avant d'être acquis par Jules Cantini, important marbrier et grand amateur d'art, qui prend part à la construction de nombreux édifices civils et religieux à Marseille sous le Second Empire. En véritable mécène, Jules Cantini offre cet hôtel à la Ville en 1916 avec ses collections afin qu'il soit transformé en musée, dans le cadre d'un legs dont une part importante sera consacrée à la formation d'une collection d'art moderne. Hervé Télémaque - du 19 juin au 4 octobre ® Adagp, Paris Adresse.

Fondation Regards De Provence. Le Musée des Beaux-Arts. Le Musée des Beaux-Arts : le plus ancien des musées marseillais La restauration du Palais Longchamp et la rénovation du musée des Beaux-arts ont été achevées pour l'année "Capitale européenne de la culture".

Le Musée des Beaux-Arts

Le Musée des Beaux-Arts expose de nouveau les chefs d'œuvres de sa collection permanente. ­­­­­­­­ Le Musée des Beaux-Arts est le plus ancien des musées de Marseille. Il est l'un des quinze musées que le Consulat crée en 1801 dans les grandes villes de France. Sous le Second Empire, le musée délaisse le couvent des Bernardines où il est était installé depuis son ouverture au public en 1804 pour le Palais Longchamp inauguré en 1869. Le MAC. Présentation Forte de presque huit cents œuvres, la collection du [mac] s'appuie sur celle du musée Cantini qui fut scindée en deux lors de la création du [mac] en 1994.

Le MAC

Les Nouveaux Réalistes, qui s'étaient affirmés par leur déclaration commune le 27 octobre 1960, décidant de travailler avec les matériaux nouveaux que la modernité proposait ( affiches, objets de la société de consommation, nouvelles matières : plastiques, néons...) furent choisis pour la rupture que leurs propositions apportaient. Sur cette rupture s'élabora la césure dans les collections marseillaises donnant naissance à celle du [mac]. La collection du [mac] rend compte ainsi de l'essentiel de la production de la seconde moitié du XXème siècle et du début du XXIème. Elle est constituée d'œuvres d'une grande qualité qu'il s'agisse de celles des Nouveaux Réalistes, de Support Surface, de l'Arte Povera, du Land Art ou encore du mouvement Fluxus. Alfredo Jaar Alfredo Jaar : artiste, architecte et cinéaste Adresse Accès.

Château Borely Musée des arts décoratifs et de la mode. Une bastide provençale classée monument historique Daté de la seconde moitié du XVIIIe siècle, le château Borély est emblématique des demeures de plaisance construites aux alentours de la ville par les grandes familles marseillaises.

Château Borely Musée des arts décoratifs et de la mode

Négociants prospères, installés notamment à Alexandrie, les Borély remplissaient également des fonctions officielles au service du roi de France.­ Fréquenté durant la saison chaude et les fins de semaine, Borély, situé dans le quartier de Bonneveine est considéré dès l'époque de sa construction comme la plus belle des bastides. Chose rare, le château conserve encore aujourd'hui la majeure partie de son décor d'origine et certaines de ses pièces remarquables : salon doré, bibliothèque, chambre et chapelle. La bastide La façade demandée au célèbre architecte Clérisseau et dont le plan figure dans les collections des musées de Marseille, ne sera pas exécutée. "Les Rubans du patrimoine" Musée d'Histoire de Marseille. Un musée d'histoire pour un patrimoine vivant www.musee-histoire-marseille-voie-historique.fr Entièrement rénové, le musée d’Histoire de Marseille s’étend sur plus de 15 500 m2, ce qui en fait l’un des plus grands musées d’Histoire en France et en Europe.

Musée d'Histoire de Marseille

A deux pas du Vieux-Port, la nouvelle architecture recrée un lien intime entre la ville, son musée et le site archéologique. Sa façade en verre sérigraphiée projette le site dans une nouvelle dimension, avec une vue exceptionnelle sur le Port Antique, là où tout a commencé. Vous découvrirez ainsi un musée à ciel ouvert, au coeur de la galerie commerciale du Centre Bourse. Le bâtiment abrite une exposition de référence de 3 500 m2, des espaces d’exposition temporaire, un atelier pour le public scolaire, un auditorium de 200 place­s, un centre de documentation disposant d’un cabinet d’arts graphiques et une librairie-boutique.­

Un musée vivant et innovant pour tous les publics Reconstitutions, multimédia, films, parcours pour enfants. Musée des Docks Romains. Le commerce antique à Marseille Cette exceptionnelle portion d’entrepôt romain évoque l'activité portuaire de Marseille entre le VIe siècle avant notre ère et le IVe de notre ère.

Musée des Docks Romains

La vocation même de la ville comme port de transit s'y révèle grâce aux témoignages des objets présentés, fruits des recherches archéologiques sous-marines : amphores, éléments d'accastillage, objets de la vie quotidienne… La vie commerciale antique à Marseille est matérialisée par un choix de vestiges trouvés dans des épaves de bateaux ayant sombré dans la rade ou non loin. Le mur d'amphores montre la diversité des formes fabriquées à Marseille.

Les Dolia (grosses jarres qui contenaient sans doute du vin), datés de l'époque grecque à l'époque médiévale, constituent le temps fort de la visite. Enfin les instruments de mesure, comme les monnaies et trésors, illustrent parfaitement l’importance des échanges commerciaux dans le port antique de Marseille. FRAC Fonds régional d'art contemporain. La cité des arts de la rue.