background preloader

Sociétés et cultures de l’Europe médiévale du XIe au XIIIe siècl

Facebook Twitter

Abbatiale de Conques. Les croisades. LA VILLE DANS LA CHRETIENTE MEDIEVALE (XI - XIIIème siècles) : étude de Paris. Objectif : Proposer un cheminement dans le thème 3 qui intègre la question des sociétés et cultures urbaines dans la présentation de la chrétienté médiévale.

LA VILLE DANS LA CHRETIENTE MEDIEVALE (XI - XIIIème siècles) : étude de Paris

Ce travail s’appuie sur l’étude de Paris. Le travail sera réinvesti dans une seconde ville issue d’une aire culturelle différente (Tolède ou Sienne, Palerme…). Manuel de référence : édition Belin seconde 2010 (dont de nombreux documents présentés sont extraits). Travail entre 8 et 9 heures Notions à aborder dans ce thème 3 : féodalité, société d’ordres, clergé séculier, clergé régulier, dissociation clergé / laïcs, ordres mendiants, sacrements, salut, dîme, trêve de Dieu, paix de Dieu, hérésies, christianisation, croisades, inquisition, guerre sainte, paganisme, ville, corporations, exode rural, les « libertés », bourgeois. Bibliographie : Cf. fiche bibliographique en annexe. - M. I.3.1 La chrétienté médiévale aux XIème - XIIIème siècles - 2420 Côme de Keranflec'h. La cathédrale Notre-Dame d’Amiens est la plus vaste de France par ses volumes intérieurs (200 000 m3).

I.3.1 La chrétienté médiévale aux XIème - XIIIème siècles - 2420 Côme de Keranflec'h

Avec les cathédrales de Chartres, de Reims, de Bourges et de Beauvais (même si la nef de cette dernière n'a jamais été construite), elle est considérée comme l'archétype du style gothique classique, comprenant aussi des éléments des phases suivantes du style gothique, du gothique rayonnant (notamment le chevet) et du gothique flamboyant (notamment la grande rosace de la façade occidentale, la tour nord et les stalles). Sa longueur hors œuvre est de 145 mètres et sa hauteur sous voûte de 42,30 mètres (proche du maximum supportable pour cette architecture). Monument historique en France depuis 1862, elle est inscrite depuis 1981 au patrimoine mondial de l'UNESCO. Sa façade est rythmée par trois porches surmontés de deux galeries, dont celle des rois, et d'une grande rosace. Elle compte plus de 3000 statues.

Histoire-Géographie-Lyon - La chrétienté médiévale du XIème au XIIIème siècle. La troisième partie du programme de Seconde "La chrétienté médiévale du XIème au XIIIème siècle " a l’ambition de montrer que l’Eglise catholique donne son unité à l’Europe occidentale.

Histoire-Géographie-Lyon - La chrétienté médiévale du XIème au XIIIème siècle.

En étudiant ce "Moyen Âge central", on perçoit le poids de l’Eglise dans les différents domaines de la vie économique sociale et culturelle, qui s’accompagne d’une intolérance croissante. La toile, notamment sur l’église de Conques, offre de nombreux documents permettant la création d’un DIAPORAMA (Pour accéder au diaporama MAC sur Dropbox ouvrir un compte sur Dropbox et demander un échange de fichiers avec l’auteur philippe.chavanne@ac-lyon.fr). Pour le DIAPORAMA powerpoint voir les fichiers Diaporama ci dessous. [rouge]OBJECTIFS DE LA SEQUENCE[/rouge] La séquence est abordée en milieu d’année. La séquence permet de faire travailler les capacités suivantes [rouge]SITUATION PEDAGOGIQUE[/rouge] Les Européens dans l'Histoire du monde - 3a - L'Europe (XIe-XIIIe siècles) : la chrétienté médiévale.

Lorsqu'on parle de Moyen Âge, on pense aussitôt aux cathédrales mais aussi aux bûchers de l'Inquisition et au luxe de certaines abbayes !

Les Européens dans l'Histoire du monde - 3a - L'Europe (XIe-XIIIe siècles) : la chrétienté médiévale

Il faut dépasser ces clichés pour comprendre le rôle capital de l'Église dans la société médiévale... Nous rappelons ci-après le message chrétien, centré sur l'espérance en la vie éternelle, ainsi que la manière dont il est enseigné et diffusé par l'Église médiévale. Dans une 2e partie, nous voyons comment est organisée l'institution ecclésiale. Combattre pour la cité. Transition démographique. III - Theme 3 – Societes et cultures de l Europe medievale du XIe au XIIIe siecle - 3 - Societes et cultures urbaines (au choix) Les inventions de Léonard de Vinci.

Inventions de Léonard de Vinci. Vieillard et tourbillons d’eau Dessin à la plume (fac-similé), vers 1513, Florence, Cabinet des dessins et des estampes.

Inventions de Léonard de Vinci

Traduction du texte en bas du dessin : « Observe le mouvement de l’eau à sa surface, comme il ressemble à celui d’une chevelure dont un mouvement du poids du cheveu et l’autre l’orientation des boucles ; ainsi, l’eau forme des tourbillons dus, en partie, à l’impulsion du courant principal et en partie aux mouvements incidents du retour ». Mélancoliquement appuyé sur sa main, le vieil homme regerde dans le lointain. Il ressemble à un philosophe antique ou à un patriarche.

Qu’est-ce que l’eau ? Esquisse d'un hélicoptère : vis aérienne. Léonard de Vinci. La Joconde est sans doute le tableau le plus contemplé au Monde.

Léonard de Vinci

Elle a passé toutes les modes, les styles, les époques et son succès d'hier aujourd’hui n'est pas terni. Mais on ne peut trouver beaucoup d’autres peintures de Léonard de Vinci ; on n'en compte seulement qu'une douzaine. Léonard de Vinci, ce "touche à tout" inspiré que les italiens appellent Léonardo, a su pratiquer avec beaucoup de talent toutes sortes d’activités. Nous avons admiré d’abord la beauté de ses tableaux, puis on a découvert une oeuvre gigantesque, des découvertes considérables pour l'époque. Il se passionne pour des activités n'ayant en apparence aucune relation entre elles. L'homme de vitruve. Peste noire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Peste noire

La peste noire est une pandémie de peste bubonique[1],[2], causée par la bactérie Yersinia pestis[3], qui a touché la population européenne entre 1347 et 1352. Elle n'est ni la première ni la dernière épidémie de ce type, mais elle est la seule à porter ce nom. En revanche, elle est la première épidémie de l'histoire à avoir été bien décrite par les chroniqueurs contemporains. On estime que la peste noire a tué entre 30 et 50 % de la population européenne en cinq ans, faisant environ vingt-cinq millions de victimes[4]. Cette épidémie eut des conséquences durables sur la civilisation européenne, d'autant qu'après cette première vague, la maladie refit ensuite régulièrement son apparition dans les différents pays touchés : entre 1353 et 1355 en France, et entre 1360 et 1369 en Angleterre, notamment.

Les épidémies précédentes[modifier | modifier le code] Le Moyen Âge fut traversé par de nombreuses épidémies. Origines[modifier | modifier le code]