background preloader

EPI Nantes

Facebook Twitter

Mémorial de l’abolition de l’esclavage. Palais de justice. Implantation du Palais de justice sur l'île de Nantes.

Palais de justice

L'implantation du Palais de justice sur l'île de Nantes, face au centre historique et à la passerelle piétonnière Schoelcher, est antérieur au projet urbain puisqu'elle date de 2001. C'est en revanche un élément important dans sa mise en route. Il s'accompagne de la requalification du quai François Mitterrand et des berges de Loire, jusqu'alors utilisés comme parking sauvage pour les voitures. L'architecture contemporaine et imposante du Palais de justice proposée par Jean Nouvel suggère par ses volumes, sa géométrie implacable, son jeu d’ombre et de lumière, la puissance et la force de la justice.

La façade opposée à la Loire, qui donne sur la rue la Tour d'Auvergne, est ouverte sur un jardin de frênes, contrastant avec 1500 tonnes d'acier du bâtiment. Type : Equipements - État : Livré. Le lieu unique, scène nationale de Nantes. Le Passage Pommeraye à Nantes (44) ESTUAIRE. Dans son travail, Rolf Julius cherchait inlassablement à mettre au jour la relation entre musique et sculpture, ou comment créer de « la musique pour les yeux », titre d’une de ses compositions.

ESTUAIRE

Le promeneur passant à proximité de Manny découvre Air, qui sous la peau métallique du bâtiment, telle « une douce musique pour les murs », résonne et semble subtilement « rendre audible la façade ». Entre cliquetis métalliques et vagues chants d’oiseaux, cette musique sourde et discrète renvoie à l’environnement immédiat du bâtiment. En s’appropriant le son comme matière, Rolf Julius a cherché à substituer le son à l’image pour réduire l’importance du sens de la vue et équilibrer les perceptions sensibles.

Artiste proche du mouvement Fluxus depuis les années 70, Rolf Julius est à la fois sculpteur et musicien. C’est d’ailleurs ainsi qu’il définit son travail : “Je crée un espace musical avec mes images. #lvan #nantesestuaire #rolfjulius. Cours des 50-Otages. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cours des 50-Otages

Le cours des 50-Otages est une des principales artères de la ville de Nantes (Loire-Atlantique), aménagée dans les années 1930 et 1940 sur l'ancien cours de l'Erdre et dont le nom évoque un moment important de l'histoire de la ville. Description[modifier | modifier le code] La statue du Général de Gaulle et la Tour Bretagne, à l'extrémité nord du cours. Les anciens quais de l'Erdre, devenus contre-allées puis simples trottoirs portent les noms suivants : allée des Tanneurs, allée d'Orléans et allée Cassard en rive droite ; allée d'Erdre, allée Duquesne, allée Penthièvre et allée Jean-Bart en rive gauche. Ces allées servent toujours de nos jours de références aux adresses postales des immeubles longeant le cours.

Au no 9 de l'allée des Tanneurs se trouvent les bâtiments désaffectés du garage Demy qui ont servi de décor au film Jacquot de Nantes. Dénomination[modifier | modifier le code] Historique[modifier | modifier le code] Lilian Bourgeat - Œuvre Mètre à ruban - Île de Nantes, rue la-noue-bras-de-fer - Le Voyage à Nantes. Lilian Bourgeat s’évertue à dépasser l’ordinaire, au sens propre comme au sens figuré.

Lilian Bourgeat - Œuvre Mètre à ruban - Île de Nantes, rue la-noue-bras-de-fer - Le Voyage à Nantes

Il s’attache à surdimensionner des objets de notre quotidien tout en conservant leur exact aspect d’origine. Ceux-ci s’affranchissent de leur banalité pour acquérir un statut extra-ordinaire, quasi iconique. Outil indispensable à l’architecte, l’urbaniste, l’ouvrier et bien d’autres corps de métier, le mètre à ruban l’est aussi pour Lilian Bourgeat qui le transporte partout avec lui. Copie exacte mais gigantesque du sien propre, celui-ci est déployé dans la cour du siège d’Aethica dont le métier est justement de construire des projets immobiliers.

Accueil. Les Machines de l’île. Mémorial de l’abolition de l’esclavage. L’Absence. À NantesParvis de l’ENSA Nantes (école d’architecture) Atelier Van Lieshout (AVL), fondé en 1995 par l’artiste Joep van Lieshout, a acquis une réputation internationale en produisant des œuvres aussi diverses que des machines, des sculptures, des meubles, des bâtiments, des installations et des concepts pour des villes utopiques.

L’Absence

C’est dans l’Atelier du port de Rotterdam qu’une équipe de 20 personnes (architectes, designers, plasticiens, artisans) travaille à la conceptualisation et à la fabrication des projets. Célèbre pour ses mobile homes, qui rendent possible la vie autarcique, ou pour ses unités architecturales inspirées par le corps humain et les organes vitaux, AVL aborde dans son œuvre l’indépendance, l’individu face au collectif, la sexualité, le pouvoir et l’utopie.

L’Absence est une sculpture qui répond à son environnement architectural. Cette forme intuitive est habitable : l’artiste en fait un lieu de vie et de discussion. #lvan #nantesestuaire #ateliervanlieshout.