Arts

Facebook Twitter
Grand central | Design d'objet
Freyja Sewell
A connaître

Musées

Expo et visites virtuelles

Corps et ombres. Caravage et le caravagisme européen Corps et ombres. Caravage et le caravagisme européen 1. Vue de l’exposition à Montpellier De gauche à droite : Ecce Homo de Caravage (Gênes),Madeleine de Louis Finson, d’après Caravage (Marseille),Saint François de Caravage (Crémone), A l’arrière-plan : Orazio Gentileschi, Judith et sa servante (Hartford) Photo : Didier Rykner A l’exception, il y a près de quarante ans déjà, de l’exposition organisée par Jean-Pierre Cuzin et Arnauld Brejon de Lavergnée1, qui ne portait d’ailleurs que sur les artistes français (ou, pour certains, qu’on pensait à l’époque français), aucune exposition d’ensemble consacrée au caravagisme n’avait été organisée en France. Depuis, pourtant, Caravage est devenu l’une des « stars » de l’histoire de l’art, l’un des rares artistes à pouvoir attirer les foules uniquement sur son nom. En 1983 encore, le Grand Palais exposait une rétrospective de la peinture napolitaine2 où était montré l’un des plus grands chefs-d’œuvre du peintre, Les Sept œuvres de Miséricorde, sans que cela ne provoque un engouement particulier.
peinture

photographie

ART

HISTOIRE DE L'ART

architecture

design

dossier CCF

Module