background preloader

Veille technologique IA

Facebook Twitter

Comment l’intelligence artificielle va rendre notre vie terriblement ennuyeuse - Maddyness - Le Magazine des Startups Françaises. Republication du 4 juin 2018 L’intelligence artificielle (IA) s’immisce partout : elle effectue des diagnostics médicaux, écrit des articles de journaux, crée des oeuvres d’art, rend tous nos objets «intelligents», répond à nos questions les plus difficiles.

Comment l’intelligence artificielle va rendre notre vie terriblement ennuyeuse - Maddyness - Le Magazine des Startups Françaises

Tout cela avec une efficacité redoutable. La voiture autonome éviterait ainsi 90% des accidents de la route. Les algorithmes détectent les cancers plus tôt et plus précisément qu’un médecin. L’IA serait aussi plus impartiale, évitant par exemple les préjugés de genre ou de race lors des décisions de justice. Libérés du travail, mais pour quoi faire ? Sauf qu’à force de rêvasser en permanence, on va peut-être finir par avoir envie de se réveiller. Ce film si prévisible Car le divertissement risque lui aussi de s’affadir. La télé aussi s’y met. Comment l'intelligence artificielle de Google DeepMind peut aider à préserver la biodiversité. DeepMind, l'entreprise de Google dédiée à l'intelligence artificielle, se lance dans l'écologie.

Comment l'intelligence artificielle de Google DeepMind peut aider à préserver la biodiversité

Son algorithme va être mobilisé pour aider à préserver la faune du précieux Parc national de Serengeti. Tandis que DeepMind entraîne son intelligence artificielle dans le jeu vidéo StarCraft II, l’entreprise de Google commence déjà à trouver des applications. Dans un communiqué publié ce 8 août 2019, on apprend le déploiement de son algorithme pour venir en aide à la conservation de la biodiversité. Ce n’est pas la première fois qu’une IA est utilisée pour la protection de l’environnement. En plus de l’utilisation de la reconnaissance faciale pour détecter les primates vulnérables, on peut aussi citer l’initiative de l’ONG Resolve.

L’IA de DeepMind va trouver son application environnementale au Parc national de Serengeti, en Tanzanie (Afrique de l’Est). L’intelligence artificielle est-elle plus forte que l’intelligence humaine ? - Edition du soir Ouest France - 08/08/2019. Il peut y avoir plusieurs définitions de l’intelligence artificielle (IA).

L’intelligence artificielle est-elle plus forte que l’intelligence humaine ? - Edition du soir Ouest France - 08/08/2019

Ma préférée parmi toutes est celle d’un outil capable de prendre des décisions. Bien, mais que peut-on faire avec l’intelligence artificielle ? La question n’a pas une mais deux réponses car il y a deux intelligences artificielles. Intelligence artificielle faible et forte Dans le cas de l’IA forte, le cerveau d’une machine serait le même que celui d’un humain. L’intelligence artificielle – un risque pour nos enfants ? - Florian Douetteau. Si vous avez des enfants en âge de posséder un smartphone, une tablette, un ordinateur ou une console de jeu (ou les quatre), en tant que parent vous êtes sans doute vaguement inquiet.

L’intelligence artificielle – un risque pour nos enfants ? - Florian Douetteau

Voire franchement effrayé. Et même si vous n’avez aucune progéniture, imaginer que le comportement des enfants puisse un jour s’articuler autour de l’intelligence artificielle n’a rien de rassurant. Cette crainte parentale n’est, à vrai dire, pas totalement infondée. L’addiction aux écrans est susceptible d’empêcher les enfants de créer de véritables liens sociaux ou de laisser libre cours à la créativité qui définit l’enfance en grande partie. Après tout, l’idée que l’ennui est, d’une certaine façon, la condition préalable à la créativité, est relativement répandue (Consultez cette étude axée plus spécifiquement sur l’ennui au travail, plutôt que sur les enfants, mais l’idée de base demeure semblable).

Intelligence artificielle et emploi : quelles innovations dans l’avenir du travail. Tribune Libre par Aude Barral, Co-fondatrice de CodinGame Remarque : les propos tenus ici n'engagent pas la rédaction de GNT mais constituent un avis éclairé de la part d'un expert dans son domaine que nous avons jugé opportun de vous faire partager.

Intelligence artificielle et emploi : quelles innovations dans l’avenir du travail

Il ne s'agit pas d'un article promotionnel, aucun lien financier ou autre n'existant entre cette société et GNT, le seul intérêt étant de vous apporter un éclairage intéressant sur un domaine particulier. Il y a un mythe autour de l'intelligence artificielle : très complexe à créer et à manipuler, elle serait réservée à une poignée de scientifiques éclairés. En réalité, il suffit de quelques connaissances fondamentales en programmation pour créer une IA très simple. Aujourd’hui, de plus en plus de développeurs souhaitent se former à l’IA et ses différentes verticales. Intelligence artificielle : Bruno Le Maire précise la stratégie française. L'État précise sa feuille de route dans l'intelligence artificielle.

Intelligence artificielle : Bruno Le Maire précise la stratégie française

Un peu plus d'un an après avoir dévoilé la stratégie française dotée d'1,5 milliard d'euros de financements, le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, en a précisé mercredi 3 juillet les contours. Avec quatre objectifs : développer l'écosystème de startups spécialisées dans les solutions d'intelligence artificielle ; infuser l'IA dans tous les secteurs, y compris dans les PME avec le soutien des grands groupes ; attirer des investissements étrangers en France ; et construire une "IA française" éthique et transparente. Lire aussi : Intelligence artificielle : Macron lève le voile sur la stratégie française "Challenges IA" dans les entreprises et manifeste avec les grands groupes sur le partage de données Orange, Ubisoft, Schlumberger, STMicroelectronics ainsi que des universités comme la Sorbonne et Paris-Saclay participent également à ce groupe de travail qui doit définir un plan d'action avant la fin de l'année. Cette IA qui simule des univers sait des choses qu'elle ne devrait pas : ses créateurs sont dépassés.

Comme nous ne pouvons pas revenir des milliards d’années en arrière, l’une des meilleures façons de comprendre comment notre Univers a évolué consiste à créer des simulations informatiques du processus en utilisant ce que nous savons à son sujet.

Cette IA qui simule des univers sait des choses qu'elle ne devrait pas : ses créateurs sont dépassés

Un nouveau simulateur a vu le jour et permettra d’aider les chercheurs à mieux appréhender notre Univers… Des capacités sidérantes Jusqu’à récemment, la plupart des simulations informatiques utilisées se divisaient en deux catégories : lentes et plus précises, ou rapides mais moins précises. Mais aujourd’hui, une équipe internationale de chercheurs a mis au point une IA capable de générer rapidement des simulations tridimensionnelles très précises de l’Univers, même lorsque ces derniers modifient des paramètres sur lesquels le système n’a pas été formé. Baptisé Deep Density Displacement Model (D3M), ce simulateur d’Univers basé sur le deep learning a été présenté dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.

La première IA capable de simuler l'univers surprend ses propres créateurs. Des chercheurs sont parvenus à créer une intelligence artificielle capable de simuler l’Univers avec plus de précision qu’aucune autre méthode auparavant.

La première IA capable de simuler l'univers surprend ses propres créateurs

De plus, cette IA surprend ses créateurs en traitant des données sur lesquelles elle n’a pas été entraînée… Vivons-nous dans une simulation, à la manière de ce que décrit la fameuse trilogie Matrix ? L’apprentissage auto-supervisé, prochaine révolution de l’intelligence artificielle ? Accueil. Suède : quand l'intelligence artificielle s'occupe des tâches trop ennuyeuses pour les humains.

Le comité d’éthique de Google sur l’intelligence artificielle n’aura existé qu’une semaine. « Il est désormais clair que dans le contexte actuel, le comité ne peut pas fonctionner comme nous le souhaitons. Nous y mettons donc fin et recommençons tout à zéro. » C’est un message laconique qu’a publié Google, jeudi 4 avril, pour annoncer l’échec de son projet de comité d’éthique de l’intelligence artificielle (IA).

Huit jours plus tôt, le 26 mars, l’entreprise avait annoncé le lancement de son Advanced Technology External Advisory Council (Ateac – conseil consultatif externe sur les technologies de pointe), un comité « externe » chargé « d’examiner certains des défis les plus complexes » liés au développement de l’IA et de ses problématiques éthiques. Comme « la reconnaissance faciale et les biais de l’apprentissage automatique », expliquait alors Google, une des entreprises les plus avancés dans la recherche en IA, sur son site. La démarche s’inscrivait dans la lignée des grands principes éthiques qu’elle avait énoncés en juin 2018, et que le comité devait l’aider à respecter.

Un chercheur met en garde contre les recherches secrètes menées sur l'intelligence artificielle. L'Intelligence Artificielle (IA), à quoi ça sert (concrètement) ? L’intelligence artificielle, on en entend parler partout et parfois pour n’importe quoi. Mais de quoi est-elle réellement capable ? Voici une liste d’utilisations concrètes de l’IA. IA faible / IA forte : on en est où au fait ? Les IA ont énormément progressé ces dernières années.

IA faible / IA forte : on en est où au fait ?

Vont-elles bientôt nous égaler ? On est allé poser la question à des acteurs du secteur. Échecs, jeu de Go, Starcraft… Il faut le reconnaître : l’IA nous a soustrait quelques trophées ces dernières années. “La combinaison de cartes graphiques puissantes, de techniques d’apprentissage efficaces et de données disponibles a permis d’importants progrès”, confirme Reda Dehak enseignant chercheur à Epita. Écoutez Q, la première intelligence artificielle à la voix non-genrée.

Lorsque l’on s’adresse à Siri ou Alexa, les deux intelligences artificielles les plus connues au monde, nous pouvons avec clairvoyance distinguer le sexe des voix : l’un est par défaut un homme, et l’autre, une femme.

Écoutez Q, la première intelligence artificielle à la voix non-genrée

Cependant, la problématique pourrait bientôt ne plus se poser : les chercheurs ont en effet lancé « Q », une intelligence artificielle à la voix neutre. Comment a été créée cette intelligence artificielle à la voix neutre ? Pour coller à l’étiquette de non-binarité que les chercheurs souhaitaient donner à cette voix, ils ont dans un premier temps enregistré la voix de plusieurs personnes ne s’identifiant ni en tant qu’homme, ni en tant que femme. Après avoir récupéré ces données, ils ont chargé 4 600 personnes à travers l’Europe de noter la voix sur une échelle de un (pour une voix masculine) à 5 (pour une voix féminine). «Fermier du clic», «robot humain»… Les robots ne volent pas nos «jobs à la con», ils en créent. Dans En attendant les robots paru début janvier, Antonio Casilli détricote les fantasmes liés à l’intelligence artificielle. L’enseignant-chercheur à Télécom Paristech met au jour les coulisses des algorithmes intelligentes et des grandes plateformes numériques.

En attendant les robots… Pourquoi ne pas faire passer l’homme pour une intelligence artificielle et encourager le mythe du remplacement par les machines ? Dans son enquête sur le travail du clic, parue aux éditions Seuil, le sociologue Antonio Casilli, enseignant-chercheur à Télécom Paristech, détricote les fantasmes liés à l’intelligence artificielle. Il met au jour les coulisses des algorithmes intelligentes et des grandes plateformes numériques. Alimentées par des micro-travailleurs qui effectuent « un travail tâcheronnisé et datafié », elles poussent à l’extrême les logiques tayloristes de fragmentation de l’activité humaine. . « Digital labor » J’ai différencié trois types de digital labor. . « Micro-tâcheron » L'invasion annoncée de l'intelligence artificielle en sept graphiques - Technos et Innovations. Comprendre comment l'intelligence artificielle (IA) va envahir notre quotidien à travers les demandes brevets.

Voilà ce que permet l'étude de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle – OMPI, une agence de l'ONU – publiée le 31 janvier dernier, qui retrace l'évolution des publications scientifiques et des demandes de brevets depuis 1960 jusqu'à début 2018. 340 000 familles de brevets et plus de 1,6 million de papiers scientifiques ont ainsi été analysés par l'OMPI. "Les produits et les services intégrant (ces) innovations feront partie de la vie quotidienne des gens au cours des prochaines années, comme nous embarquons dans ce que certains experts en IA appellent l'âge de la mise en œuvre", écrit l'OMPI en introduction 1.

La gendarmerie va faire appel à l'IA pour l'aider dans ses missions. Cette intelligence artificielle a "triché" pour devenir meilleure que ses concepteurs ! "L'intelligence artificielle n'existe pas" : interview de Luc Julia, le cocréateur de Siri. Pourquoi l'intelligence artificielle n'est pas intelligente. AlphaStar, l'IA de DeepMind qui a battu deux des meilleurs joueurs de Starcraft II, a-t-elle combattu à la loyale ou disposait-elle d'avantages ?

DeepMind, la startup de l'IA acquise par Google en 2014, est probablement mieux connue pour avoir créé la première intelligence artificielle à battre un champion du monde au jeu de Go. Alors, que faites-vous après avoir maîtrisé l'un des jeux de société les plus difficiles au monde ? Vous abordez un jeu vidéo complexe. Plus précisément, DeepMind a décidé de développer une IA pour jouer au jeu de stratégie en temps réel StarCraft II. StarCraft exige des joueurs qu’ils rassemblent des ressources, construisent des dizaines d’unités militaires et les utilisent pour tenter de détruire leurs adversaires.

StarCraft est particulièrement difficile pour une IA car les joueurs doivent exécuter des plans à long terme sur plusieurs minutes de jeu, les peaufinant à la volée face aux contre-attaques ennemies. La nécessité d'équilibrer les objectifs à court et à long terme et de s'adapter aux situations imprévues pose un défi de taille aux systèmes souvent fragiles et inflexibles. «Fermier du clic», «robot humain»… Les robots ne volent pas nos «jobs à la con», ils en créent. Une intelligence artificielle jugée "dangereuse" par ses créateurs - 17/02/2019. Des chercheurs de la start-up OpenAI, soutenue notamment par Elon Musk, ont le sentiment d'avoir créé un monstre. Baptisée GPT2, cette intelligence artificielle (IA) est capable d'écrire des articles de presse et des oeuvres de fiction, notamment.

Et d'une façon si parfaite qu'il est impossible de faire la différence avec un texte écrit par un être humain, rapportent dans un article nos confrères de Cnews. Parmi les tests réalisés par les chercheurs, la présentation d'un article sur le Brexit. L'intelligence artificielle s'est alors avérée capable d'inventer des citations crédibles du député Jeremy Corbyn, principal opposant à Theresa May, et d'évoquer des thématiques précises liée au sujet comme celle de la frontière irlandaise. AI is better at bluffing than professional gamblers.