background preloader

Unités commerciales physiques / virtuelles

Facebook Twitter

Huit nouvelles règles pour attirer les clients en magasin. Les boutiques physiques ont encore de nombreux atouts à faire valoir face à la concurrence du e-commerce.

Huit nouvelles règles pour attirer les clients en magasin

Phénomène grandissant, le showrooming, qui consiste à regarder un produit dans un magasin pour l'acheter ensuite sur Internet, inquiète les commerçants. Pour autant, le magasin n'est pas mort. Sur 100 visiteurs d'un site d'enseigne, 72 vont en magasin, rappelle l'Observatoire du ROPO2, de FullSix Group. Et 77% des Français affirment ne pas pouvoir se passer de l'achat traditionnel en magasin, d'après un sondage Ifop.

Voici des conseils à suivre pour attirer les clients. Recruter des vendeurs experts "On note une augmentation très sensible aux Etats-Unis du nombre de magasins et d'enseignes où l'on met en avant le personnel et leurs compétences individuelles", assure Mike Hadjadj, directeur marketing et communication de Generix Group. Théâtraliser le magasin Faire d'Internet un allié Rendre l'achat plus facile et plus rapide Favoriser la relation humaine. Noël 2013 : Les tendances de l'e-commerce. 45% des clients abandonnent leur panier si l'expérience on line est mauvaise. Selon une étude commanditée par l'éditeur des plateformes d'interactions en temps réel LivePerson, 69% des consommateurs disent rester fidèles à une marque si celle-ci lui fournit une assistance humaine en cas de problème au moment de sa commande en ligne.

45% des clients abandonnent leur panier si l'expérience on line est mauvaise

Les marques se retrouvent donc face à un enjeu important dans la mesure où un consommateur sur cinq passe 50% de son temps en ligne à faire du shopping. En parallèle, 82% précisent que leur perception de la marque s'améliore lorsqu'ils peuvent bénéficier du tchat en temps réel. Exigeants sur la réactivité, ces derniers veulent obtenir une aide en moins de 76 secondes. Au-delà, ils se disent prêts à quitter le site.

Ainsi, 45% déclarent abandonner une commande s'ils ne peuvent pas entrer en relation avec un représentant de la société pour résoudre un problème ou répondre à une question. Lors de la visite en ligne, certains instants sont plus déterminants que d'autres. Méthodologie de l'étude : Vidéo : Le E-commerce français continue de progresser. Vidéo : L'e-commerce espère 10 milliards d'euros de ventes pour les fêtes. La Fédération e-commerce et vente à distance, la Fevad, estime que les ventes sur internet vont dépasser les 50 milliards d'euros en 2013, selon ses prévisions publiées ce mercredi 20 novembre.

Vidéo : L'e-commerce espère 10 milliards d'euros de ventes pour les fêtes

Si la croissance du secteur se tasse, comme le révélait une étude PwC, les ventes ont a tout de même augmenté de 14% au troisième trimestre. De nouveaux internautes arrivent encore sur le marché. En 2013, ils étaient 2 millions de plus, soit 42 millions d'internautes. 32,7 millions d'entre eux ont acheté un bien en ligne au troisième trimestre. Pour les fêtes, les vendeurs sur internet peuvent compter avec la connectivité accrue des plus de 65 ans.

Selon Bertrand Krug, de Médiamétrie, ils ont "plus de personnes à gâter". Au total, la Fevad compte enregistrer des ventes de plus de 10 milliards d'euros pendant les fêtes. Les achats tardifs profiteront aux chaînes ayant des magasins Les magasins proposant aux clients de venir chercher leurs achats jusqu'à la dernière heure en profitent. Gestion de la relation commerciale - unités commerciales : infos. Uni tés commerciales : définition et différentes catégories de vente en unités commerciales.

Gestion de la relation commerciale - unités commerciales : infos

Définition Une unité commerciale est par définition un lieu, un endroit physique ou virtuel qui donne la possibilité à un client ou acheteur potentiel d’accéder à un produit, une gamme de produit ou à des services. Les ventes de produits, de biens ou de services peuvent de ce fait se dérouler dans des unités commerciales physiques ou hors unités commerciales physiques. -Les ventes dans les unités commerciales physiques. -les ventes dans les magasins à dominante non alimentaire. Les magasins à dominante alimentaire Dans ce cas, nous aurons : les softs-discount, les petits commerces de proc imités et les magasins dits « grands formats ». Les magasins de vente de service Ici, la vente des services s’effectue dans des salons, des agences, des guichets , dans l’hôtellerie….

RPF. Le top 100 du e-commerce français 2012.