background preloader

Co creation

Facebook Twitter

Le Club Med se lance dans la cocréation. Les consommateurs, impliqués dans le marketing. Dans son ouvrage "Marketing participatif" (publié chez Dunod), Ronan Divard, maître de conférence à l'IAE de Bretagne Occidentale, rappelle que " l'idée de coproduction [...], tout particulièrement en matière de services [...] implique nécessairement un certain degré de participation du consommateur ".

Les consommateurs, impliqués dans le marketing

Le spécialiste précise que " la valeur serait donc toujours cocréée par l'interaction entre les ressources de l'entreprise et les compétences du consommateur ". Mais si d'un point de vue conceptuel, la cocréation n'a rien de nouveau, les nouvelles technologies et la dimension communautaire du Web 2.0 ont fait du marketing participatif une tendance majeure, pour les marques, mais aussi pour les consommateurs. Ademe-pratiques-collaboratives-08.02.13.pdf. La montée de la consommation collaborative. Pour ses défenseurs, la consommation collaborative est en passe de devenir un mouvement, qui va des places de marchés mondiales comme eBay à des secteurs de niches comme le prêt entre particuliers.

La montée de la consommation collaborative

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Hubert Guillaud "La consommation collaborative correspond au fait de prêter, louer, donner, échanger des objets via les technologies et les communautés de pairs", explique le site éponyme lancé par Rachel Botsman et Roo Rogers, les auteurs de What’s mine is yours, the rise of collaborative consumption (Ce qui est à moi est à toi, la montée de la consommation collaborative). Ceux-ci affirment d’ailleurs que cette pratique est en passe de devenir un "mouvement". Un mouvement qui va des places de marchés mondiales comme eBay ou Craiglist à des secteurs de niches comme le prêt entre particuliers (Zopa) ou les plates-formes de partage de voitures (Zipcar). Les fans du partage ont déjà leur magazine : Shareable.net. La consommation collaborative - APCE, agence pour la création d'entreprises. La crise dope la consommation collaborative. Grande conso: demain tous locataires? La semaine dernière la Fnac s’est payé un beau coup de pub en annonçant son service de location d’iPhone 6.

Grande conso: demain tous locataires?

Pas encore lancé que déjà l’enseigne vous propose de le louer. Et c’est plutôt intéressant sur le plan tarifaire. Voilà déjà six mois que la Fnac a lancé son service de « Pass Location » et les premiers retours sont positifs et l’enseigne étend donc son service aux nouveautés comme l’iPhone 6 d’Apple. Le tour du monde de la consommation collaborative. En 2005, consoGlobe a créé la première bourse de troc sur le web français.

Le tour du monde de la consommation collaborative

Depuis, que de chemin parcouru ! Le sentiment pro-environnement et de devoir consommer plus intelligemment a progressé : le consommateur français devient de plus en plus adepte de ce que nous appelons la “nouvelle consommation”. Cela reflète une attirance pour un ensemble de valeurs où l’environnement joue une place centrale aux cotés d’autres aspirations profondes : l’éthique, la solidarité, l’envie de consommer local et en circuit court, le respect de soi, le respect des autres, la générosité, …. La consommation collaborative est née, avec une valeur universelle : le partage, pierre angulaire d’une révolution silencieuse. En France, les jeunes partagent-ils plus que les autres.

La liberté chez les jeunes il y a quelques années: le vélo Solex !

En France, les jeunes partagent-ils plus que les autres

Source Les jeunes sont-ils les principaux adeptes de la consommation collaborative ? Alors que ces pratiques relèvent d’une nouvelle façon de consommer, l’Obsoco vient de publier une note qui entend faire le point sur une idée reçue selon laquelle il ne s’agirait que d’un truc de jeunes. Explications. La consommation collaborative : une nouvelle tendance qui séduit aussi les entreprises. Et si la grande distribution accélérait la consommation partagée ? Livre blanc : la co-création sous le prisme du marketing utile.

En ce début 2014, Uzful publie un livre blanc pour aider les grandes marques Françaises à comprendre les enjeux de la Co-création.

Livre blanc : la co-création sous le prisme du marketing utile

Il s’intitule : “Entreprise : Co-créer pour durer.” Même si la Co-création existe depuis toujours, nous avons choisi d’analyser cette démarche, car elle fait partie intégrante de l’évolution du marketing vers un marketing plus utile. De plus, elle apparaît comme une nouvelle étape logique dans les stratégies communautaires des marques, soutenues par un web de plus en plus social. L’engagement envers la marque devient beaucoup plus concret, et le like Facebook perd enfin sa souveraineté ! Avant cela, voici notre définition de la Co-création :« Initiée par l’entreprise la Co-création est un processus actif, créatif et social, basé sur la collaboration. Les Apérichefs : la co-création d'un produit Casino en vidéo.

eYeka met en relation marques et créateurs à travers des défis en ligne - eYeka. La co-création permet d'innover. Le « made in client ».

La co-création permet d'innover

C'est la nouvelle approche adoptée par le groupe Oxylane, propriétaire de Décathlon. Touché par le virus du collaboratif, le Lillois vient de lancer la plateforme de co-création de produits Open Oxylane. Une initiative à travers laquelle le groupe cherche à augmenter la satisfaction client et à accélérer dans l'innovation. Les chiffres clés - Chiffre d'affaires 2013 : 7,4 milliards d'euros. 58,2% du chiffre d'affaires est réalisé à l'international. - L'enseigne Décathlon est présente dans 20 pays. - 2800 produits ont été créés en 2013. - 23 brevets ont été déposés en 2013. - Le groupe compte 530 ingénieurs, 150 designers et 50 chercheurs.

Vincent Textoris - open innovation manager chez Oxylane Bio express Agé de 32 ans, Vincent Textoris est responsable du projet Open Oxylane. Quirky by Auchan, l'innovation par Auchan. Le Club Med se lance dans la cocréation. Du nom du village à son logo et design en passant par les activités proposées, les fans du Club Med peuvent voter, chaque semaine, pour coconstruire le futur Club Med 4 tridents de Val Thorens.

Le Club Med se lance dans la cocréation

Il suffit de se rendre sur l'appli Facebook " My Val Thorens " et de " liker " la page pour participer. L'agence conseil social media, KRDS, a été choisie à l'issue d'une consultation. Première semaine, les fans ont préféré le nom " Val Thorens Sensations " à " Val Thorens Titanium " ; la seconde, ils ont choisi le mur d'escalade au design épuré ; la 3e, le VTT sur neige au pilotage sur glace... L'opération, qui a débutée fin janvier, se poursuit jusqu'en avril. L'ouverture du village est programmée au mois de décembre prochain. Le crowdsourcing: les bonnes idées sont dans la foule. Comment trouver la boisson rafraîchissante qui fera un carton cet été ou le prochain plat préparé préféré des consommateurs?

Le crowdsourcing: les bonnes idées sont dans la foule

En demandant aux internautes! En marketing, cela s'appelle du “crowdsourcing”. Le mot « crowdsourcing » est apparu pour la première fois dans le magazine en 2006. A l’époque, ce concept marketing proposait une idée géniale et pas chère: solliciter sa communauté autour d’une problématique donnée. Dans le monde du web 2.0, ce type de marketing participatif a explosé grâce aux réseaux sociaux.

Aujourd’hui, les marques l’ont intégré pour répondre aux attentes de nouveaux consommateurs. Domino's lance le crowdsourcing de pizzas: des clients sont rémunérés s'ils trouvent de bonnes idées de garnitures. En Australie, la chaîne Domino's a lancé une application mobile qui permet à ses clients de créer de nouveaux concepts de pizza, de leur trouver un nom accrocheur, et d'en faire la promotion sur les réseaux sociaux.

Domino's lance le crowdsourcing de pizzas: des clients sont rémunérés s'ils trouvent de bonnes idées de garnitures

La différence par rapport à d'autres campagnes de publicités participatives, c'est que le «designer de pizza» gagne une commission lorsque son produit se vend bien, jusqu'à deux euros par vente, comme le souligne le Wall Street Journal. Depuis cet été, environ 30.000 Australiens ont participé à cette opération de «crowdsourcing» gastronomique, qui a donné naissance à des assemblages de garnitures particulièrement monstrueux, mais a permis à la marque de faire parler d'elle. Starbucks Coffee Company. McDonald's - Make Your Own Burger - Case Study.