background preloader

Intimidation

Facebook Twitter

La violence scolaire dans le secondaire mise à nu. Le ministère a publié le 26 février la première enquête de victimation nationale dans l'enseignement secondaire.

La violence scolaire dans le secondaire mise à nu

Réalisé par la délégation ministérielle pilotée par Eric Debarbieux auprès de 20 000 personnels de l'éducation nationale, ce travail photographie une situation inquiétante marquée par le harcèlement entre adultes, les injures des élèves et l'envie de partir d'un enseignant sur trois. Un projet scolaire sur l’intimidation fait boule de neige sur les médias sociaux. Audrey Miller, publié le 25 janvier 2013 Odile Désaulnier est une élève de 5e secondaire de la région de Québec.

Un projet scolaire sur l’intimidation fait boule de neige sur les médias sociaux

Dans le cadre d’un projet scolaire, elle a mis tout son cœur et son talent dans la réalisation d’une vidéo visant à dénoncer l’intimidation en milieu scolaire, en utilisant la technique du stop motion. Grâce aux médias sociaux, son message est entendu. Carrefour éducation. Considérant l’ampleur du phénomène et les statistiques souvent alarmantes sur le sujet, l’intimidation qui se vit à l’école et dans ses alentours doit être prise au sérieux.

Carrefour éducation

Si aucune solution miracle ne semble encore exister, la sensibilisation et la mobilisation des élèves, des enseignants, des parents et même de la communauté jouent un rôle capital dans la lutte contre l’intimidation et la violence. Afin de vous outiller pour traiter de ce délicat sujet en classe, Carrefour éducation vous propose une panoplie de ressources Web. Certaines vous tireront peut-être une larme, mais chose certaine, elles informeront et sensibiliseront à coup sûr. C’est en semant ces graines que, espérons-le, nous ferons une différence dans la vie des trop nombreuses victimes… Merci de faire votre part ! Un site coup de cœurDe visu : l’intimidation sur vidéo…Sur le terrain : des exemples de ce que font certaines écoles ou personnesPour s’informer et réfléchirEt la loi ?

Un site coup de cœur Et la loi… Violence scolaire : L’éducation, condition première de la prévention. Décrochage : C. Blaya : "Il n’existe pas un seul type de décrocheur". Tout a-t-il été essayé en terme de décrochage ?

Décrochage : C. Blaya : "Il n’existe pas un seul type de décrocheur"

"La responsabilité du décrochage scolaire est souvent attribuée à des problèmes de déficience parentale. Parfois également elle se naturalise dans un vision du jeune paresseux... Les « conflits en milieu scolaire » s’invitent au Salon de l’éducation. Non-Violence Actualité. ÉDUCATION " Briser le silence " de la violence scolaire.

ÉDUCATION " Briser le silence " de la violence scolaire Le ministre de l'Éducation nationale, Vincent Peillon, a annoncé lundi à Amiens l'installation officielle d'une délégation ministérielle sur la violence scolaire, institution « pérenne » pour « briser le silence » et trouver des solutions à court et à long terme.Concernant les assistants de prévention et de sécurité (APS), qui doivent être déployés dans les zones les plus sensibles, le ministre a affirmé que « le déploiement se passe bien » alors qu'il reste « encore quelques recrutements à faire ».

Hausse des violences physiques en collèges et lycées l'an passé. Les actes de violences recensés en collèges et lycées ont légèrement progressé en 2011-12 par rapport à l'année précédente, avec une "hausse significative" de la part des violences physiques, d'après une enquête du ministère de l'Education nationale mise en ligne mardi.

Hausse des violences physiques en collèges et lycées l'an passé

Les établissements publics du second degré ont enregistré 13,6 incidents pour 1.000 élèves, contre 12,6 incidents un an auparavant. Principalement le fait de garçons, les seules agressions physiques ont représenté 4,5 incidents pour 1.000 élèves (contre 4,2 en 2007-08). "Si la part des violences physiques est tendanciellement décroissante depuis 2007-2008, elle enregistre une hausse statistiquement significative par rapport à l'an dernier (+2 points)", précise l'enquête. Les disparités entre établissements sont par ailleurs très fortes: 41% des collèges et lycées ne signalent aucun incident au cours d'un trimestre donné, tandis que 25% des établissements en déclarent 73%.

Les agressions en milieu scolaire depuis septembre. Qu'on se le dise : septembre-octobre, c’est la saison des agressions.

Les agressions en milieu scolaire depuis septembre

Et oui. La multiplication des incidents dans les établissements scolaire depuis la rentrée n’aurait rien d’exceptionnel. "C'est un pic saisonnier", assure dans "Le Monde" Philippe Fatras, directeur académique chargé du second degré à Paris. "Chaque année, juste avant la Toussaint, on assiste à une montée des violences, des incivilités. " Le secrétaire général du SNPDEN-UNSA (principal syndicat des chefs d'établissement), Philippe Tournier, confirme : "C'est un milieu de premier trimestre des plus classiques, avec les énervements habituels".

R seau Ecole-non-Violence. 10e Forum "La Non-violence à l’école" Le 10e Forum "La non-violence à l’école" organisé par la Coordination se déroulera le samedi 17 novembre 2012 de 9h30 à 17h au FIAP Jean Monnet, situé au 30, rue Cabanis, 75014 Paris. En cette année internationale Janusz Korczak proclamée par le Parlement polonais, le Forum traitera du thème suivant : « La pédagogie de Janusz Korczak toujours d’actualité. Croisade contre l’intimidation. Cet article est réservé aux membres vip Pour poursuivre la lecture / mois * Taxes Incluses * Certaines conditions s'appliquent Contenu réservé VIP : Nouvelles exclusives Galeries photos Cartes interactives Vidéos exclusives Contenu des chroniqueurs Compléments d’information Vos privilèges VIP : Accès illimité à 100 % du contenu internet Application mobile pour appareils Android et iOS.

Croisade contre l’intimidation

La violence à l'école est "aussi un problème de santé publique" (Debarbieux) PARIS, 10 oct 2012 (AFP) - La violence à l'école est trop souvent considérée comme un problème de sécurité publique et "pas assez" comme un problème de santé publique, a déploré mercredi Eric Debarbieux, nouveau délégué ministériel chargé de la prévention et de la lutte contre les violences scolaires.

La violence à l'école est "aussi un problème de santé publique" (Debarbieux)

En France, on a trop pris les violences à l'école "uniquement comme un problème de sécurité publique et pas assez comme un problème de santé publique", a dit M. Debarbieux, en souhaitant que cet aspect de santé publique soit pris en compte dans les travaux de la délégation qui vient d'être créée au ministère de l'Education nationale. A La Une : Le film mexicain Después de Lucía et le harcèlement à l’école.

Par Claudie Gallas-Launet et Chantal Guillet Sortie nationale : 3 Octobre Le film bouleversant de Michel Franco Después de Lucía présenté au dernier festival de Cannes a obtenu le prix Un certain regard.

A La Une : Le film mexicain Después de Lucía et le harcèlement à l’école

Violences scolaires: "L'image de l'Education nationale est en jeu" Quand on regarde les statistiques, on s'aperçoit que les violences scolaires ne flambent pas en France.

Violences scolaires: "L'image de l'Education nationale est en jeu"

Sur l'académie de Versailles, qui est représentative de ce qui se passe sur l'ensemble du pays, on n'observe pas d'évolution majeure des faits rapportés sur les cinq dernières années: les auteurs et les types d'incidents sont globalement les mêmes. Ces violences, bien que regrettables, ne sont pas nouvelles. Les faits très graves comme les agressions physiques sur des personnels restent rares.

Au quotidien, on voit surtout des violences entre élèves ou des professeurs victimes d'insultes. Ce qui a changé ces dernières années, c'est que notre intolérance vis-à-vis de ces situations est de plus en plus forte. Des moyens concrets pour faire baisser les violences scolaires. Quinzaine de la non violence : Livret pédagogique. La quinzaine de la non-violence et de la paix commence le 21 septembre. Cette année, elle s'adresse aux écoles, collèges, centres de loisirs et maisons de quartier avec un livret pédagogique. Violence scolaire : Quelles solutions ?

Observatoire sur les violences scolaires : Un premier pas positif, en appelant d'autres ! - Di sak na pou di - Témoignages.RE - Nout Zournal OnZeWéb - Cet Observatoire aura pour double objectif de « mieux connaître les réalités » et « mettre en place un dispositif de prévention ». Cette annonce se veut en rupture avec la politique du “tout sécuritaire” prônée et portée par nos anciens gouvernants. Ces dernières années, ce phénomène de violence scolaire a fait en effet l’objet de politiques publiques inefficaces qui ont glissé progressivement du préventif au tout répressif.

Ainsi, dans les discours tenus par Nicolas Sarkozy, Brice Hortefeux ou Luc Chatel, l’amalgame a été fait entre violences scolaires, lycées de banlieue, ce qui a conduit à stigmatiser l’ensemble des jeunes déjà isolés par des politiques d’urbanisation incohérentes. Les jeunes de banlieue sont assimilés à de dangereux délinquants, trafiquants de drogues, organisés en gangs, prêts à investir les établissements scolaires.

Nous avons eu là tous les ingrédients sécuritaires bien “utiles” notamment lors de la période de campagne électorale. France : 500 agents recrutés contre les violences scolaires. Les spécialistes s'interrogent sur le rôle de ces « assistants de prévention et de sécurité ». Invité dimanche sur BFMTV, Vincent Peillon, le ministre de l'Éducation, a annoncé la création d'un observatoire de la violence scolaire au sein de l'Éducation nationale. La semaine dernière, pas moins de quatre agressions contre des enseignants ont en effet été recensées, dont deux pour le seul collège Jules-Verne à Buxerolles, près de Poitiers.

D'ici à quelques mois, ce collège pourra compter sur les services d'un «assistant chargé de prévention et de sécurité», une attribution de poste décidée avant les incidents. Dès juin, le ministre de l'Éducation avait annoncé la création de ce nouveau corps. Primaire : Peillon verrait bien l'année scolaire s'allonger «vers 180 jours» Dix conseils... face aux injures et menaces. Avocat de l'Autonome de solidarité, Francis Lec apporte l'expérience de cet organisme et sa connaissances du droit pour guider les enseignants face à la violence scolaire. Que faire face aux menaces et injures ? Bien évidemment ces faits relèvent du règlement intérieur des établissements Depuis le décret du 24 juin 2011 le chef d’établissement doit engager obligatoirement une procédure disciplinaire dans les cas suivants : Violence scolaire : Quelles solutions ? Un nouveau plan contre le racisme. Benoît Galand – Cécile Carra : Les professionnels de l'enseignement peuvent agir contre les violences.

Benoît Galand, Cécile Carra reviennent sur les liens entre l’évolution du comportement des élèves, relation pédagogique, et fonctionnement d’établissement dans la genèse de la violence scolaire. Prévenir les violences à l'école. Bientôt dans les établissements scolaires, des médiateurs contre la violence. La création, avant la fin de l'année, d'"assistants de prévention et de sécurité", sorte de médiateurs chargés de lutter contre les violences scolaires dans certains établissements, concrétise une promesse de François Hollande.

"500 médiateurs contre la violence scolaire" De victime à intimidateur. En troisième année, Simon (nom fictif) a changé d’école. L’intimidation, c’est fini. Moi, j’agis! (Communiqué) Le premier ministre du Québec, Jean Charest, et la vice-première ministre et ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Line Beauchamp, ont rendu publique dimanche la nouvelle Stratégie gouvernementale de mobilisation de la société québécoise afin de lutter contre l’intimidation et la violence à l’école. Le ministre de la Sécurité publique, Robert Dutil, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Yves Bolduc, le député de Viau et adjoint parlementaire au ministre des Finances, Emmanuel Dubourg, et la députée de Gatineau et adjointe parlementaire au premier ministre pour les dossiers jeunesse, Stéphanie Vallée, ont également pris part à l’événement. Deux partenaires ont déjà fait connaître leur intérêt pour la cause, soit Quebecor et Télé-Québec.

L'éducation contre l'intimidation. L'intimidation, comme toutes les formes de violence physique et psychologique, découle principalement du sous-développement humain. Lutte contre l'intimidation: des gestes concrets en attendant la loi. Depuis septembre, la technicienne en éducation spécialisée (TES), qui est normalement intervenante en toxicomanie, est responsable d'un projet-pilote. Le tabou de la discrimination ethnique à l'Ecole enfin levé ?#a1#a1. Par François Jarraud. Education : Quand la violence à l'école devient un sujet d’étude. Une campagne pour lutter contre le harcèlement scolaire. La lutte contre le harcèlement.

Harcèlement : "l'école va devoir réfléchir à sa mission éthique" Une campagne pour réduire le harcèlement entre élèves. Le ministère s'engage contre le harcèlement à l'école#a2#a2. Le ministère s'engage contre le harcèlement à l'école. Une démarche efficace pour contrer l’intimidation - Actualités. Des petits films très réalistes contre le harcèlement à l'école - Société. Bientôt une campagne contre le harcèlement à l'école.

Intimidation: le juste milieu. Une grave problème de société. GCC la Violence.