background preloader

25- Education par et aux médias

Facebook Twitter

Être enseignant à l’ère du numérique, défis et opportunités - Centre d'Enseignement Multimédia Universitaire (C.E.M.U.) Université de Caen Basse-Normandie. Être enseignant à l’ère du numérique, défis et opportunités Eric Sanchez, Institut Français de l’Enseignement (IFE) L’éducation est aujourd’hui soumise à un changement de référentiel.

Être enseignant à l’ère du numérique, défis et opportunités - Centre d'Enseignement Multimédia Universitaire (C.E.M.U.) Université de Caen Basse-Normandie

Ce changement porte plus particulièrement sur les rapports qu’un apprenant entretient avec le savoir, sur les temps et les espaces éducatifs et sur l’importance du collectif dans l’apprentissage. Ainsi, les mutations en cours viennent interroger le rôle et la formation des enseignants qui d’une part bénéficient de nouvelles opportunités en terme de développement de pédagogies centré sur l’élève mais, d’autre part, doivent aussi affronter de nouveaux défis. En effet, les enseignants sont concurrencés, en tant que détenteurs du savoir, par un fantastique vivier de ressources largement ouvert et libre qui permet d’accéder à des connaissances sur un nombre incroyable de sujets. Modélisation pédagogique d'outils TICE.

TIP: Les Technologies Intégrées Pédagogiquement - C-UTILE. Education aux médias. Risque d'Internet. Réflexions sur les technologies éducatives et les évolutions des usages : le dilemme constructiviste. Le déploiement des technologies d’information et de communication Les technologies éducatives ont ceci de particulier que des usages significatifs ne peuvent se déployer sans un parc matériel et des infrastructures suffisants.

Réflexions sur les technologies éducatives et les évolutions des usages : le dilemme constructiviste

Aux États-Unis, cette condition est en passe d’être remplie du fait d’un effort d’équipement soutenu ces dernières années. Les chercheurs américains estiment que l’équipement idéal en micro-ordinateurs s’établit aux environs d’une machine pour quatre à cinq élèves, ce qui est désormais le cas [8] La Commission européenne assigne aussi un tel objectif... [8] . L’accès à internet est devenu banal. Il s’agit fréquemment d’accès large bande et l’on comptabilise davantage le pourcentage de classes connectées que les variations infinitésimales du pourcentage des établissements raccordés.

Tableau 1 - Ratio ordinateurs/élèves Tableau 2 - Taux de connexion des établissements à internet On ne peut manquer d’être frappé par le parallélisme de ces évolutions. Petite Poucette, la génération mutante. Michel Serres, diplômé de l’Ecole navale et de Normale Sup, a visité le monde avant de l’expliquer à des générations d’étudiants.

Petite Poucette, la génération mutante

"Intégrons le numérique à l'école, car il est notre nouveau monde". Apprend-on mieux avec le numérique?

"Intégrons le numérique à l'école, car il est notre nouveau monde"

La question occupe une bonne partie des débats entre "pro" et "anti" innovation. Les premiers sont sommés de prouver que le recours aux diverses technologies qui s'installent dans les établissements, de la maternelle au supérieur, améliorent "l'efficacité" des enseignements - qu'il s'agisse de la tablette tactile, du tableau interactif, des cours massifs en ligne (Moocs) ou des Environnements numériques de travail (ENT).

Les seconds doutent et diffusent le doute, d'autant plus aisément que, faute de recul, les études nationales et internationales ne permettent pas, à ce jour, de trancher. Cette question de l'efficacité est légitime. Mais est-ce la bonne ? La révolution cognitive. Je vous recommande vivement cette conférence de Michel Serres, intitulée « Les nouvelles technologies, révolution culturelle et cognitive » (je suis tombé dessus grâce à un tweet de Jérôme Colombain).

La révolution cognitive

Outre la vigueur et la clarté de Michel Serres (qui sont impressionnantes), le propos est lui-même passionnant. Il y aborde la manière dont les ordinateurs et internet (ce qu’on appelle souvent les nouvelles technologies) sont en train de modifier radicalement, le temps, l’espace et notre cognition. Eduquer au XXIe siècle. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Michel Serres, de l'Académie française Avant d'enseigner quoi que ce soit à qui que ce soit, au moins faut-il le connaître.

Eduquer au XXIe siècle

Qui se présente, aujourd'hui, à l'école, au collège, au lycée, à l'université ? Ce nouvel écolier, cette jeune étudiante n'a jamais vu veau, vache, cochon ni couvée. En 1900, la majorité des humains, sur la planète, travaillaient au labour et à la pâture ; en 2011, la France, comme les pays analogues, ne compte plus qu'un pour cent de paysans. Sans doute faut-il voir là une des plus fortes ruptures de l'histoire, depuis le néolithique. . - Il habite la ville. . - Son espérance de vie va vers quatre-vingts ans. Apprendre à l’ère du numérique : Repères. Qu’est-ce qu’apprendre à l’ère du numérique ?

Apprendre à l’ère du numérique : Repères

Question qui passionne bien des pédagogues, enseignants, chercheurs et animateurs multimédia en EPN (espace public numérique). Professeur d’Histoire-Géographie et chargé de mission FOAD (Formation Ouverte à Distance), Jean-François Tavernier propose un blog ressource très intéressant qui comprend des billets sur des dispositifs pédagogiques innovants avec les MOOC, une pédagogie ouverte et hybride, l’écriture hypertextuelle… Apprendre en mode connecté.

Education aux écrans et aux médias.