background preloader

Des langues, un monde

Facebook Twitter

Pour les Penans, le mot «temps» n’existe pas. «Quand j’étais adolescent, j’ai toujours rêvé de découvrir une tribu inconnue.

Pour les Penans, le mot «temps» n’existe pas

Mais ma rencontre avec les Penans, ce dernier peuple chasseur-cueilleur du monde, est presque due au hasard. En 1991, j’accompagnais un ami dans l’Etat de Sarawak à Bornéo, en Malaisie, et, dans un village reculé, j’ai fait la connaissance du chef du village. Je me souviendrai toujours de son sourire: il avait des dents d’or. Ça brillait comme le soleil. J’ai d’abord voulu les aider à lutter contre la déforestation, mais je me suis vite rendu compte qu’en tant qu’étranger, je ne pouvais rien faire.

Lire aussi Les Suruis sont devenus des Indiens Google C’est aussi une encyclopédie de la culture. D’ici 1 000 ans, même s’ils ont disparu, on pourra lire les mots et les mythes des Penans. Réécouter l’émission d’Anne Pastor sur France Inter Rod Waddington / Flickr. Supprimer le cordialement : trois ans après - Notes, Sébastien Desbenoit. Depuis plus de trois ans, je milite pour la suppression du cordialement dans nos échanges par e-mail.

Supprimer le cordialement : trois ans après - Notes, Sébastien Desbenoit

En utilisant d’autres formules de politesses simples, je crois que l’on peut remplacer cette expression, chaleureuse à l’origine, devenue froide et laconique par une utilisation abusive. Initialement, le Challenge du Berger était une méthode de ludification (gamification) pour améliorer les relations avec nos clients chez ThinkInnovation. Au bout de trois ans, cette expression a pris un autre sens et est devenue un étendard de cet acte simple de la vie du tous les jours : supprimer sa signature automatique et adapter la formule de politesse à la conversation.

Sur le GitHub, lancé en octobre 2013 suite au lightning talkde Paris Web, ce sont 93 alternatives au cordialement qui sont proposées grâce à la contribution de 19 personnes. Si certaines ne sont pas vraiment exploitables, j’en utilise d’autres tous les jours. Cet article a été complété par une nouvelle note › Formules de contexte. Bataclan, Dolan, Messi, Tchouler... ce qui change dans les dictionnaires de 2017 Bibliobs L'Obs.

Hé ho, la rédac de Télérama ! Académie française. Langue française (3/4) : Lexicologie et terminologie : comment crée-t-on de nouveaux mots ? Emission d’archives, co-animée par Victor Macé de Lépinay Emission d’archives Intervenants : Christine Jacquet-Pfau : Maîtresse de conférences au Collège de France.

Langue française (3/4) : Lexicologie et terminologie : comment crée-t-on de nouveaux mots ?

Enseigne la lexicologie et la sémantique à l’Institut national des langues et civilisations orientales. Loïc Depecker : Professeur et directeur de recherche en sciences du langage à l’université Sorbonne Nouvelle. Bibliographie Cahiers de lexicologie. 2006-1 Aspects de la métalexicographie du XVIIe au XXIe siècles Classiques Garnier, 2012 Revue Langages n° 168 - Genèses de la terminologie contemporaine (sources et réceptions) Larousse, 2007. 2015, une année en mots. EI, COP 21, sextape, macronite... 2015 revisitée en douze mots qui ont marqué l'année.

2015, une année en mots

EI (Etat islamique) Comment le nommer, cet Etat islamique qui, le 13 novembre, a frappé si durement Paris ? Une organisation terroriste, un groupe jihadiste conquérant, un mouvement de revanche sunnite, à l’image du Hezbollah libanais pour les chiites, une armée de l’Apocalypse hantée par la fin des temps, un proto-Etat, un Etat ? Les experts se chamaillent sur ce sujet de la plus haute importance, puisqu’il déterminera la façon de lui faire la guerre. Peut-être aussi que la constellation dirigée par le calife autoproclamé Abou Bakr al-Baghdadi correspond à toutes ces définitions ? A présent, il y bat monnaie, collecte des impôts et les administrations n’y marchent pas plus mal qu’ailleurs dans le monde arabe. A lire aussi notre récit : Etat islamique, aux racines de la terreur Willkommenskultur.

Les pléonasmes les plus en vogue dans la presse. En grec ancien, pleonasmos signifie « excès », « surabondance », « exagération ».

les pléonasmes les plus en vogue dans la presse

Si le pléonasme ne va pas jusqu’à l’hubris, la déraison, la démesure qui appelle la vengeance divine, il n’en suscite pas moins l’ire ou la dérision des lecteurs. La grande fréquence des pléonasmes dans la presse illustre l’usure des mots, mais aussi la méconnaissance de leur sens. Voici une revue de détail. Commençons par faire un sort au taux d’alcoolémie.

L’alcoolémie étant le « taux d’alcool » dans le sang, à quoi bon en rajouter, sauf à voir double après une consommation immodérée de produits du terroir ? Cette liste n’est pas close. Voir aussi : pléonasme Total et de béquille les mots peuvent-ils se passer ? Signaler ce contenu comme inapproprié Martine Rousseau et Olivier Houdart sont les correcteurs du Monde.fr.