background preloader

Centrales électriques

Facebook Twitter

Centrale hydroélectrique 2 - Do-It-yourSciences. Ce bricolage fait comprendre aux enfants le fonctionnement d'une centrale hydroélectrique et par extension la façon dont on transforme un mouvement mécanique en électricité.

Centrale hydroélectrique 2 - Do-It-yourSciences

Les enfants construisent tout le système en partant des bobines de fils de cuivre et des aimants qui, en se déplaçant les uns par rapport aux autres, produisent de l'électricité. Ce même principe se retrouve dans de nombreux appareils courants (dynamo de vélo, alternateur de voiture, etc.). En Suisse, l’énergie hydraulique est à la base de la production de plus de la moitié de l’électricité.

Surtout produite à partir de barrages de montagne, l’énergie hydroélectrique a l’avantage d’être renouvelable et indigène. Le potentiel maximum des barrages étant pratiquement atteint en Suisse, on s’est tourné ces dernières décennies vers le nucléaire. Du soleil à l'énergie. Les sources d'énergie renouvelables. Pourquoi s'intéresser plus particulièrement aux sources d'énergie renouvelables ?

Les sources d'énergie renouvelables

Les énergies renouvelables. Mise à jour le 02/08/2013, mise en ligne le 09/08/2010 Les énergies renouvelables, fournies par le soleil, le vent, l’eau, la chaleur de la terre ou les matières organiques, n’engendrent pas ou peu d’émissions polluantes et de déchets.

Les énergies renouvelables

Ce sont des énergies considérées comme inépuisables, par différence avec les énergies fossiles dont les ressources s’amenuisent. Les énergies renouvelables permettent ainsi de répondre à une partie des besoins en énergie (chaleur, électricité et carburant), avec un moindre impact sur l’environnement. Centrale électrique. Centrale thermique à flamme. Tour solaire (cheminée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tour solaire (cheminée)

Une tour solaire est une centrale à énergie renouvelable, construite de manière à canaliser l'air chauffé par le soleil afin d'actionner des turbines pour produire de l'électricité. L'ingénieur français Edgard Nazare (1914-1998) l'a conçue dans les années 1950 sous le terme « centrale aérothermique » ou « tour à vortex », et sous la forme d'une tour métallique (brevet de 1956 et 1964) confinant un cyclone artificiel par différence thermique dont la puissance était captée par des éoliennes encastrées en périphérie de la tour[1]. Torresol Energy - Gemasolar thermosolar plant. Histoire de l'énergie solaire - Projet Stirling. Entre autres réalisations, Augustin Mouchot déploya dans ce domaine une activité considérable.

Histoire de l'énergie solaire - Projet Stirling

Il imagina de nombreux appareils fonctionnant à l'air chaud. En 1860, il construisit une pompe capable d'élever l'eau à 1,50 mètre. « Si dans nos climats l’industrie peut se passer de l’emploi direct de la chaleur solaire, il arrivera nécessairement un jour où, faute de combustible, elle sera bien forcée de revenir au travail des agents naturels. Que les dépôts de houille et de pétrole lui fournissent longtemps encore leur énorme puissance calorifique, nous n’en doutons pas.

Mais ces dépôts s’épuiseront sans aucun doute : le bois qui, lui, cependant, se renouvelle n’est-il pas devenu plus rare qu’autrefois ? Centrale nucléaire. 15 mars 2012 (mis à jour le 14 mars 2012) Les réacteurs électronucléaires ont pour but de déclencher et de contrôler des réactions nucléaires de fission, et d’utiliser la chaleur qu’elles dégagent pour produire de l’électricité, via un turboalternateur.

centrale nucléaire

Une centrale nucléaire est ainsi constituée de deux parties : une partie non-nucléaire, avec notamment la salle des machines (qui contient principalement une ligne d’arbre comprenant les différents étages de la turbine à vapeur ainsi que l’alternateur et le condenseur). Centrale nucléaire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Centrale nucléaire

Une centrale nucléaire est un site industriel destiné à la production d'électricité, qui utilise comme chaudière un réacteur nucléaire pour produire de la chaleur. Comme pour toute centrale thermique conventionnelle, cette chaleur vaporise de l'eau, la vapeur d'eau entrainant en rotation une turbine accouplée à un alternateur qui produit à son tour de l'électricité. C'est la principale application de l'énergie nucléaire dans le domaine civil. Une centrale nucléaire est constituée d'un ou plusieurs réacteurs nucléaires dont la puissance électrique varie de quelques mégawatts à environ 1 500 mégawatts (pour les réacteurs actuellement en service)[1]. Au 31 mars 2014, 435 réacteurs sont en exploitation dans 31 pays différents dans le monde (dont une centaine aux États-Unis et 58 en France) pour une puissance installée totale de 372 gigawatts nets ; par ailleurs 72 réacteurs sont aussi en construction[2]. Le retour de la géothermie profonde. PROSPECTIONS.

Le retour de la géothermie profonde

Ces permis ont été accordés à la société Electerre pour des prospections sur la région de Chaudes-Aygues-Coren, entre Cantal et Lozère où l’on espère rencontrer des eaux à plus de 160 °C à 3 000 mètres de profondeur. Le second permis dévolu à la Société Fonroche concerne la région située entre Pau et Tarbes, sur le piémont pyrénéen. Sans anticiper le succès de ces travaux de recherche, cette décision constitue une vraie relance pour une filière d’énergie renouvelable un peu oubliée. Objectif: aller chercher de l'eau naturellement chauffée par le noyau terrestre La géothermie profonde consiste à utiliser des puits pour aller chercher de l’eau d’une température située entre 150 et 200 °C dans des couches géologiques supérieures à 3 000 mètres de profondeur.

Géothermie. La géothermie est la quatrième source de production d'électricité par énergie renouvelable dans le monde après l'hydraulique, la biomasse et l'éolien.

Géothermie

Ses premiers développements ont été réalisés en Italie, à Larderello en Toscane, au tout début du XXème siècle, lorsque des essais furent entrepris pour tenter d'éclairer cinq lampes de quelques dizaines de watts à l'aide d'une dynamo mue par un moteur alimenté par de la vapeur géothermale sortant naturellement du sous-sol. Ce n'est qu'à partir de 1960, que la production d'électricité d'origine géothermale commence à prendre réellement son essor. Elle devient alors une véritable industrie dont le développement s'accélère surtout après le premier choc pétrolier de 1973. Energie éolienne : définition, fonctionnement, avantages, problèmes, Définition et catégories L’énergie éolienne est l’énergie cinétique des masses d’air en mouvement autour du globe.

Energie éolienne : définition, fonctionnement, avantages, problèmes,

La racine étymologique du terme « éolien » provient du nom du personnage mythologique Éole, connu en Grèce antique comme le maître des Vents. L’énergie éolienne est une forme indirecte de l’énergie solaire : les rayons solaires absorbés dans l’atmosphère entraînent des différences de température et de pression. L'éolien à terre en France. Les éoliennes terrestres sont les machines plus répandues. Elles desservent la plupart des parcs installés, avec des puissances pouvant atteindre jusqu’à 3MW par turbine. Le parc éolien à terre s’élève en France à 7,6 GW à la fin 2012. Hydroélectricité : définition, fonctionnement, chiffres clés, acteurs. L’hydroélectricité ou énergie hydroélectrique exploite l’énergie potentielle des flux d’eau (fleuves, rivières, chutes d’eau, courants marins, etc.). L’énergie cinétique du courant d’eau est transformée en énergie mécanique par une turbine, puis en énergie électrique par un alternateur.

L’hydroélectricité constitue la première source renouvelable et la troisième source générale de production électrique au monde (16,3 % en 2011)(1) derrière le charbon (40,6%) et le gaz (22,2%). En France, la production hydroélectrique atteint 63,8 TWh en 2012(2), soit 11,8% de la production totale d’électricité du pays. Questions-réponses hydroélectricité.