background preloader

Économie

Facebook Twitter

Un krach boursier bien plus grave qu'en 2008 se prépare. "Les mêmes causes produisent les mêmes effets" : c'est ainsi que Jean-Paul Chapel alerte sur la menace mondiale d'un krach boursier terrible, huit ans après celui de 2008 qui fut particulièrement dévastateur.

Un krach boursier bien plus grave qu'en 2008 se prépare

A l'époque, la crise des subprimes avait mis le feu aux poudres. Nombre d'Américains endettés pour acheter leur logement ne pouvaient plus rembourser leurs emprunts trop élevés et la bulle immobilière avait explosé. Par contagion, les autres marchés avaient explosé partout dans le monde. "Aujourd'hui, de nouvelles bulles pourraient éclater à nouveau", prévient le journaliste de France 2. "Une bulle est une flambée artificielle des prix qui se nourrit de l'argent facile. Où sont les bulles aujourd’hui ? Ces bulles sont alimentées par de l'argent qui coule à flot. Le JT JT de 20h du mercredi 3 février 2016 L'intégrale.

Budget

Vidéos. Dette. Crise économique : pourquoi la dette augmente ? C'est pas sorcier - Le budget de l'état : les sorciers font les comptes. Le PIB et la croissance en questions. La création monétaire : un juste équilibre. Vidéos - Le budget de l'État. Vidéos. Croissance. Fed : Janet Yellen et le malaise des taux directeurs. En revanche, nous pouvons voir Janet Yellen en mission, en train de lâcher la bombe qui va faire exploser une bulle obligataire de 100 000 milliards de dollars.

Fed : Janet Yellen et le malaise des taux directeurs

Il vous suffit de regarder cette vidéo du 24 septembre 2015 dans laquelle la présidente de la Fed déclare que oui, le relèvement du taux directeur sera pour la fin de l’année. Elle peut à peine parler. Elle est prise de nausée. Janet Yellen a eu un malaise. Pourquoi ? Cette explosion aura des conséquences politiques majeures? Bien sûr, comme pour Hiroshima, Janet Yellen n’est pas totalement responsable. 100 000 milliards de dollars de mauvais crédit vont partir en fumée. Janet Yellen sait qu’elle vient d’appuyer elle-même sur le bouton Déflation. Il s’agit de la déflation qui va faire s’effondrer les mauvais investissements et la mauvaise dette. Une hausse du taux directeur de la Fed signifie que le crédit va se renchérir? Ceux qui sont embourbés dans des mauvais crédits vont soit les rembourser soit faire faillite.?

Intervention de l'Etat

Innovation. Asymétrie de l'info. Thématiques UNT - Canal-U. LES POLITIQUES ECONOMIQUES ET SOCIALES. I.

LES POLITIQUES ECONOMIQUES ET SOCIALES

Comment justifier l’intervention de l’Etat ? L’Etat intervient pour compenser les déséquilibres du marché. Il sert d’amortisseur aux crises économiques (c’est la théorie keynésienne : c’est à dire que l’Etat fait en sorte à ce qu’il y ait plein emploi, il régule le marché pour réduire le chômage). Il intervient aussi pour corriger la répartition des richesses. On entend par "intervention" une régulation concernant: LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE - ECO04.pdf. AL7SE11TEPA0013-Sequence-05.pdf. On vit très bien en France mais pour combien de temps. Le niveau de vie actuel des Français n’est qu’une illusion.

On vit très bien en France mais pour combien de temps

Car plus la part de l’État dans l’économie est forte, plus la croissance est faible.Par Charles Gave.Publié en collaboration avec l’Institut des libertés. Les Français – au moins ceux qui vivent en France – me disent souvent que je suis trop sévère et que l’on vit très bien dans notre pays. Ils ont, bien sûr, tout à fait raison. On vit très bien en France, où la génération la plus stupide de l’Histoire, celle de Mai-68 (dont je fais partie), a déjà dépensé toute l’épargne accumulée par les générations précédentes, pour ensuite emprunter l’épargne future de leurs enfants et maintenant de leurs petits-enfants. Consommer en une génération l’épargne et du passé et du futur assure en effet un niveau de vie très agréable, mais à une seule génération, au mieux. Permettez-moi de rappeler que cela ne me paraît ni sain, ni durable, ni démocratique… et que cette gabegie arrive probablement à son terme.

Considérons le graphique suivant. LyceeGT_Ressources_SES_1_eco_5-1_reguler_les_economies_184844.pdf. Quand les économistes libéraux se trompent. Les subventions, les plans de relance, les réglementations, les restrictions au commerce, la collusion entre les banques et l’État, les plans d’urbanisme, les plans de sauvetage et bien d’autres choses encore n’ont rien à voir avec la liberté économique.Par Sheldon Richman, depuis les États-Unis.

Quand les économistes libéraux se trompent

Aussi triste que ça puisse paraître, la politique l’emporte en général sur l’économie. Ça n’a rien de nouveau, mais les défenseurs des marchés libres devraient en tirer quelques leçons, et y ajuster leur stratégie. Les politiciens à la tête de l’État, et qui pensent être à la tête du pays, ont peur qu’on pense d’eux qu’ils ne font rien.