background preloader

USA

Facebook Twitter

Election 2016: Exit Polls. Data for 2016 were collected by Edison Research for the National Election Pool, a consortium of ABC News, The Associated Press, CBSNews, CNN, Fox News and NBC News.

Election 2016: Exit Polls

The voter survey is based on questionnaires completed by 24,537 voters leaving 350 voting places throughout the United States on Election Day including 4,398 telephone interviews with early and absentee voters. In 2012, 2008 and 2004, the exit poll was conducted by Edison/Mitofsky; in 1996 and 2000 by Voter News Services; in 1992 by Voter Research and Surveys; and in earlier years by The New York Times and CBS News. Direct comparisons from year to year should factor in differences in how questions were asked.

Race and sex were determined by interviewers in surveys before 1984. Independent or third-party candidates are not shown. Population scaling is representative of the number of voters in each category. *Change is shown in percentage points.

Fusillade de masse USA

Pittsburgh, une ville à l’heure du vote. La CIA imagine la mise en scène d'un monde post-américain. L'agence dresse trois scénarios pour l'an 2030 et envisage sans optimisme le moment où les Etats-Unis n'auront plus la capacité de se projeter sur la scène internationale.

La CIA imagine la mise en scène d'un monde post-américain

LE MONDE GEO ET POLITIQUE | • Mis à jour le | Par Rémy Dupuis et Corine Lesnes (Washington, correspondante) Prédire l'avenir : telle est l'ambition du National Intelligence Council (NIC), la branche publique de la CIA, qui, tous les cinq ans, réfléchit à l'état du monde à un horizon de deux décennies. Une première ébauche de son dernier exercice, intitulé "Global Trends 2030", a déjà fait le tour des think tanks de Washington en vue d'une publication au lendemain des élections de novembre.

Ce premier brouillon annonce les révolutions techniques qui risquent de transformer les relations internationales, de la généralisation des OGM à la futuriste imprimante 3D en passant par l'amélioration artificielle des performances cérébrales ou le clonage humain. Le NIC a pris en compte les critiques sur ses rapports précédents. Prêts étudiants aux Etats-Unis : les nouveaux "subprimes" ?

Campagne présidentielle 2012

Barack Obama : une campagne révolutionnaire. Premier élément : une grande cause mobilisatrice, le changement.

Barack Obama : une campagne révolutionnaire

On dit beaucoup qu’Obama a mené une campagne charismatique, centrée sur sa personnalité. C’est vrai au début. Mais elle pose vite des problèmes sérieux. Si elle mobilise, elle est aussi clivante : il y a les « fans », les « adorateurs » qui suivent la rockstar, le gourou ; et il y a les autres, qu’inquiète cette hyper-personnalisation. John McCain l’attaque sur son culte de la personnalité : c’est « Obama first » contre « country first ». Le coup de génie d’Obama, c’est d’être sorti de cette campagne charismatique pour basculer vers un nouveau modèle : la campagne de cause, de type caritatif. La clé de la campagne de cause, c’est l’appropriation : les électeurs deviennent des acteurs du changement. Deuxième élément : les nouvelles technologies comme outils principaux de mobilisation.

Plusieurs campagnes récentes en ont eu l’intuition. Le jour où Jacob a touché les cheveux d'Obama. Une photo, accrochée depuis trois ans à la Maison Blanche, a les faveurs du public.

Le jour où Jacob a touché les cheveux d'Obama

On y voit un petit garçon noir avancer une main timide vers la chevelure du président. MSNBC, qui a récemment interviewé le jeune garçon, revient sur cette histoire capillaire 19 juin 2012 | Partager : Selon son père, Jacob a toujours eu un faible pour les cheveux d'Obama depuis qu'il est président. Chaque fois qu'il va chez le coiffeur, il demande exactement la même coupe que lui.

La chevelure est un sujet complexe et intime dans la communauté noire. Parfois, cela me semble encore surréaliste de voir les filles du président balancer leurs vanilles ou leurs tresses. Dans cette photo, c'est le lien familial qui m'interpelle. COULISSES — Le chevelure d'un chef d'Etat Selon un article du New York Times publié fin mai 2012, Jacob, qui avait 5 ans à l’époque, a dit au président : - "Je veux savoir si mes cheveux sont comme les vôtres"

. - "Touche-les, mec ! "

Affaire Trayvon Martin

Etats-Unis : nouvelle bataille entre la bible et la science dans le Tennessee.