background preloader

1-Définitions

Facebook Twitter

Définition de la revue de presse. Les genres journalistiques. Comment réaliser une revue de presse. Comment vérifier les infos trouvées sur internet? Mode d'emploi... Ce n'est plus un secret pour personne: les médias pantins ne font plus leur boulot d'information.

Comment vérifier les infos trouvées sur internet? Mode d'emploi...

Ils divertissent, ils font peur, ils montent des faits divers en épingle, ils font des écrans de fumée, ils légitiment le pouvoir en place, ils manipulent l'opinion publique au delà du concevable. Mais ils n'informent plus. Des médias alternatifs sont apparus pour prendre le relais. Certains sont sérieux, d'autres complètement loufoques. Les émetteurs d'information en ligne (ou la notion de source à partir de Google Actualité) Les élections, Merah ou encore Fukushima, DSK ou même la bombe nucléaire en Iran, en sont les derniers exemples : les médias influent sur le débat public et en même temps ils en sont le fondement.

Les émetteurs d'information en ligne (ou la notion de source à partir de Google Actualité)

Comme l’a démontré Nikos Myrianos (Congrès Fadben 2012), le pluralisme est parfois réduit (trop réduit) sur certains sujets, y compris sur internet malgré les apparences. Une séance pédagogique sur Google Actualités peut permettre de mettre en lumière cela avec les élèves. En regroupant les articles d’une même thématique, cet agrégateur permet de mesurer « l’effet d’agenda » tout en permettant de dresser un diaporama des sites d’information En m’inspirant d’une séance « cartographier les différents producteurs d’information » de Marie-Astrid Medevielle, j’ai demandé aux élèves de troisième, de cartographier les différents sites producteurs d’information en ligne (autrement dit la presse en ligne)

Comment utiliser les articles pour la revue de presse ? Identification des sources, fiabilité de l'information. Le constat d’un auteur de fausses infos sur Facebook : « Personne ne vérifie. C’est effrayant » Paul Horner possède un petit empire de sites qui lancent des canulars en ligne.

Le constat d’un auteur de fausses infos sur Facebook : « Personne ne vérifie. C’est effrayant »

Il pense que la différence, après l’apparition du catalyseur Trump, est que les gens croient tout ce qu’ils lisent, même quand on leur prouve que c’est faux. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Luc Vinogradoff On a beaucoup parlé ces dernières semaines des « fake news », de faux articles contenant de fausses informations publiés sur des sites obscurs qui sont partagés sur Facebook autant, voire parfois plus, que les articles de médias traditionnels. On sait que de plus en plus de gens partagent ces articles, ce qui ne veut pas forcément dire qu’ils y croient ou même qu’ils les lisent.

Leur véritable influence est sujette à caution, mais leur prolifération est indéniable.