3 - Systèmes d'information et communautés de pratiques

Facebook Twitter

Actualité - Communauté de pratiques

PRACTIS. La bible du community management est en ligne ! | Bloc-Notes de. Vous avez pu remarquer comme je pouvais être méfiant vis à vis de la notion de community manager.

La bible du community management est en ligne ! | Bloc-Notes de

Pas que je n’y croie pas, mais au contraire parce que l’importance et le potentiel de la fonction est tellement impressionnant qu’il ne faut ni le dévoyer ni traiter le sujet par dessus la jambe. Qu’on parle de community management interne ou externe, il y a des enjeux, contraintes et risques dont il faut être conscient pour ne pas passer à coté du sujet. Il faut reconnaitre qu’on lit tout et n’importe quoi sur le sujet et que je pense que le risque est réel de voir le concept passer à la trappe pour excès de charlatanisme. De la collaboration aux réseaux sociaux dans les entreprises - Progiciels. Le 12 Mai 2011 Le réseau social connait un succès grandissant dans les entreprises.

De la collaboration aux réseaux sociaux dans les entreprises - Progiciels

Les salariés les utilisent abondamment surtout les jeunes cadres issus de la génération Google. Face à ce constat, les entreprises sont conscientes des bénéfices qu'apportent les réseaux sociaux d'entreprises (RSE) à condition de les utiliser à bon escient. Aujourd'hui, le RSE est plutôt considéré comme un outil complémentaire à la plateforme collaborative. Du Web 2.0 à l’Entreprise 2.0 (Présentation Thèse - Raffaele COSTAN... Entreprise 2.0 : La collaboration comme élément moteur de l'innovation. Communauté de pratique. 1 Définition Dans son ouvrage « la théorie des communautés de pratique,» Wenger (2005), développe le concept de communautés de pratique comme un groupe de personnes qui travaillent ensemble et qui sont en fait conduits à inventer constamment des solutions locales aux problèmes rencontrés dans leur pratiques professionnelles.

Communauté de pratique

Après un certain temps et au fur et à mesure que ces personnes partageant leurs connaissances, leurs expertises, ils apprennent ensemble. Cet apprentissage collectif informel produit de pratiques sociales qui reflètent à la fois l’évolution de la résolution des problèmes et les relations interpersonnelles qui s’ensuivent. Ces pratiques contribuent également à créer des mots de vocabulaire nécessaires à l’accomplissement des tâches.

Outre, ces pratiques rendent acceptable pour les personnes ou individus le travail plutôt monotone et routinière en développant une atmosphère agréable faite de rituels, d’habitudes, d’histoires partagées. Le responsable médias sociaux, en permanence sur le qui-vive. Les enjeux auxquels sont confrontés les Social Media Managers sont finalement assez proches d'une entreprise à l'autre, tout du moins dans les grands comptes.

Le responsable médias sociaux, en permanence sur le qui-vive

C'est l'un des enseignements des Assises des médias sociaux, une conférence qui s'est déroulée le lundi 5 septembre, à l'hôtel Napoléon, près des Champs-Elysées. Pour cette journée de rentrée scolaire, la manifestation avait fait le plein et la salle était bondée. L'une des sessions de la demie-journée était consacrée aux témoignages d'entreprises, invitées à parler stratégie et outillage logiciel. Les responsables médias sociaux de Voyages SNCF, France Télévision, La Poste et Orange ont ainsi partagé leurs expériences avec un public averti, qui a abondamment twitté (#InnoNapo). L'innovation ouverte et collaborative progresse en France.

Les grandes entreprises françaises auraient-elles pris le virage de l'Open Innovation ?

L'innovation ouverte et collaborative progresse en France

Une étude réalisée par la société Bluenove auprès de 140 représentants de 60 grands groupes français montre en tout cas qu'elles ont progressé dans sa compréhension et sa mise en œuvre. Revue des principaux avantages perçus, des obstacles rencontrés, mais aussi en exclusivité pour Collaboratif-info un éclairage sur les outils de l'innovation collaborative... La part de mystère des communautés de pratique. L'institutionnalisation des communautés de pratique est assurément une bonne chose pour leur pérennité.

La part de mystère des communautés de pratique

A condition toutefois qu'elles parviennent à préserver ce qui fait leur originalité et leur puissance. Ce qui nécessite de cultiver une part de mystère. Dans un long article publié en mars 2010 dans Harvard Business Review (Harnessing Your Staff's Informal Networks), Richard McDermott et Douglas Archibald observent que ces réseaux internes d'experts sont de plus en plus intégrés dans les structures hiérarchiques officielles des entreprises. Cela se vérifie d'ailleurs dans de nombreuses entreprises françaises. A l'origine entités indépendantes qui choisissaient elles-mêmes leurs thèmes de réflexion, les communautés de pratique sont amenées à se focaliser sur des sujets déterminés par le haut management. Communautés de pratique: mettre les connaissances en action. Les entreprises, quelle que soit leur taille, ont pris l’habitude de travailler en réseaux : réseau de communication, réseau de partenaires externes, réseau relationnels des salariés… Dès lors, pour faire face à un problème, la question n’est plus tellement « que faire ?

Communautés de pratique: mettre les connaissances en action

» mais plutôt « qui a la solution ? ». Une réponse à cette problématique peut être la communauté de pratique (CoP), théorisée notamment par les travaux d’Etienne Wenger. Celui-ci la définit comme «un groupe qui interagit, apprend ensemble, construit des relations et à travers cela développe un sentiment d’appartenance et de mutuel engagement ». Communautés de pratique : un partage des connaissances idéal. La compétitivité d'une enteprise dépend directement de la qualité des connaissances auxquelles ses employés ont accès : être mieux informé que la concurrence est un objectif majeur pour chaque firme.

Communautés de pratique : un partage des connaissances idéal

Ce qui explique le succès des outils de partage des connaissances - ou KM. Pour Etienne Wenger cependant - l'un des gourous du collaboratif -, les managers ont une idée bien trop restrictive du partage des connaissances, qui se cantonne souvent à des bibliothèques statiques, des répertoires de documents écrits. Pourtant, "ce sont les savoirs dynamiques qui font la différence - explique posément E.Wenger dans une article de Systems Thinker. Créer et animer une communauté de pratiques. Économie et management, n° 133, octobre 2009. Les communautés de pratique : toujours d’actualité ? Dans la mesure où les apports des communautés de pratique sont, en essence, intangibles, il est délicat de leur appliquer des méthodes traditionnelles de décision managériale pour décider si l’entreprise doit leur accorder ou non un support.

Les communautés de pratique : toujours d’actualité ?

A l’heure du Web 2.0 et de la recherche de nouvelles formes managériales, comment convaincre un top management ? Par exemple,Millen et al. (2002), au travers d’une étude qualitative de neuf communautés dans huit entreprises de différents secteurs économiques proposent une première approche d’une analyse coûts-bénéfices de la décision d’investissement dans le support organisationnel à apporter aux communautés. Les bénéfices des communautés se situent à trois niveaux : individuel, communautaire et organisationnel. Pour les salariés membres d’une communauté, les bénéfices se traduisent par un meilleur accès à des experts d’un domaine précis et à des informations à forte valeur ajoutée.

Apprendre grâce aux communautés de pratiques. Conférences sur l'ingénierie informatique et les systèmes d'information - CIO-Online - dates. Table ronde - Collecter et harmoniser ses donnéesAvec la participation de : Eric Hobein, Business Intelligence Manager, Europages Nicolas Hanon, Directeur de la Stratégie du Système d'Information et Projets Transverses, à la Direction Courrier de La Poste Séverine Guillemard, Animatrice Cellule de Veille Crédit Agricole S.A.

Conférences sur l'ingénierie informatique et les systèmes d'information - CIO-Online - dates

Stanislas Magniant, Directeur de Publicis Consultants Net Intelligenz Sylvaine Nugier, Ingénieur chercheur en système d'information et de surveillance chez EDF et présidente de l'ExQI, l'association des professionnels de la qualité des données.