background preloader

Infos SIDA

Facebook Twitter

SIDA : dans quelle région a émergé le virus pour la première fois ? - Sciencesetavenir.fr. La pandémie de Sida a débuté à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, dans les années 20, avant de se propager dans le monde en pleine mutation, ont déterminé des chercheurs en reconstituant le cheminement de cette infection responsable de 36 millions de morts.

SIDA : dans quelle région a émergé le virus pour la première fois ? - Sciencesetavenir.fr

La propagation du virus, facilitée par l'urbanisation rapide Cette équipe internationale de recherche a pu reconstituer l'histoire génétique du rétrovirus VIH (virus de l'immunodéficience humaine) responsable du Sida, se concentrant sur la souche du groupe M, la plus fréquente. Les résultats de ces travaux parus dans Science suggèrent que l'ancêtre commun du VIH est "très probablement" apparu à Kinshasa vers les années 1920. TRANSMISSION. Les virologues savaient déjà que ce rétrovirus a été transmis des singes à l'homme au moins à treize reprises, mais qu'une seule de ces transmissions est responsable de la pandémie humaine.

Sida : les séropositifs sont deux fois plus discriminés que les autres. Pour la deuxième année consécutive, l'association Aides révèle ce mercredi les résultats de son enquête sur les discriminations subies par les personnes touchées par le VIH et/ou une hépatite.

Sida : les séropositifs sont deux fois plus discriminés que les autres

Les discriminations à l'encontre des personnes vivant avec le VIH ou les hépatites sont encore nombreuses, dénonce l'association Aides dans un rapport publié ce mercredi. Pour la deuxième année consécutive et avec le soutien du Défenseur des droits, l'association de lutte contre le VIH/sida et les hépatites a mené une enquête auprès d'un échantillon de 1080 personnes ayant poussé les portes de l'association ces douze derniers mois. Résultats, 30 % des séropositifs ont déclaré avoir subi des discriminations au cours de l'année écoulée. C'est presque deux fois plus que la population générale (16%). «Ces chiffres témoignent du décalage considérable qui subsiste entre progrès thérapeutiques et perception sociale du VIH», observe Aurélien Beaucamp, président de Aides.

10 chiffres pour comprendre l'épidémie mondiale de Sida - Sciencesetavenir.fr. - Années 1920 : date d'apparition estimée du virus du Sida à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, avant de se propager dans le reste du monde. - 36 millions : c'est le nombre estimé de morts causés par le Sida dans le monde depuis l'identification du virus. - 37 millions : c'est le nombre de personnes vivant avec le VIH en 2014.

10 chiffres pour comprendre l'épidémie mondiale de Sida - Sciencesetavenir.fr

Paradoxalement, ce nombre n'a jamais été aussi important, principalement en raison d'un meilleur accès aux traitements. La pandémie aurait entraîné près de 75 millions d'infections au total à ce jour, la plus grande partie en Afrique subsaharienne. Sondage Ifop : les jeunes, l’information et la prévention du sida - Newsroom Sidaction. Selon les résultats de cette étude réalisée auprès d’un échantillon de 1 001 personnes âgées de 15 à 25 ans, le sentiment d’information global sur le VIH se détériore depuis 2014.

Sondage Ifop : les jeunes, l’information et la prévention du sida - Newsroom Sidaction

En 2016, 82 % de la population ciblée se disent bien informés contre 89% en 2015, le chiffre le plus bas depuis 2009. 16 % de jeunes considèrent être très bien informés sur le sida, un pourcentage qui a chuté de 10 points depuis 2012. Les jeunes interrogés se sentent de moins en moins bien informés sur la connaissance de lieux où se faire dépister (58 %, -13 points par rapport à 2015) ou sur l’existence d’un traitement d’urgence si on a pris un risque (relation sexuelle non protégée notamment) (47 %, -18 points par rapport à 2015).

Plus qu’un manque d’information, ces chiffres sont révélateurs d’une non-information qui concerne tout particulièrement les jeunes âgés entre 15 et 17 ans qui s’explique notamment par un manque, voire une absence d’enseignement sur la question en milieu scolaire. Sondage Ifop : les jeunes, l’information et la prévention du sida - Newsroom Sidaction. Un historique du VIH et du sida. Le côté historique du VIH-SIDA : 1921-1981 (Partie 1 de 2) Le «patient de Berlin» inspire de nouveaux traitements contre le sida. Timothy Brown est la seule personne au monde à avoir vaincu le virus du sida.

Le «patient de Berlin» inspire de nouveaux traitements contre le sida

Des biologistes estiment possible de reproduire le traitement qui lui a été administré A peine descendu de l'estrade, sous les ors de la bibliothèque de l'Université Columbia, Timothy Brown se fait avaler par la foule. Page L histoire du Sida. L' histoire du Sida Où, quand et comment est-il apparu ?

Page L histoire du Sida

Où ? Au Cameroun dans la région des parcs du sud-est, tout près de la frontière avec le Congo, la RDC et la République Centrafricaine. ➜ Les origines du Sida ☆ Secrets Cachés ┃ Documentaire 2016 ✅ Sida : les malades vivent de plus en plus longtemps. "Quand j'ai vu le regard compassionnel et navré de mon médecin, je ne pouvais pas me projeter, ce n'était pas possible ".

Sida : les malades vivent de plus en plus longtemps

En apprenant sa séropositivité en 1992, Patricia ne s'imaginait pas devenir quinquagénaire. Aujourd'hui, à 54 ans, elle se réjouit de cette longévité qu'elle doit à des traitements de plus en plus efficaces. D'après une enquête de l'Agence Nationale de Recherche sur le Sida (ANRS)-Vespa 2 parue mardi dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire,13,3% des malades du Sida en France métropolitaine ont plus de 60 ans. Un âge que peu de personnes, contaminées dans les années 90, s'imaginaient atteindre. " Il y a vingt ans lorsqu'on m'a annoncé que j'étais séropositif, je ne croyais pas que je vieillirais avec le VIH , témopine Jacques Gélinas dans les colonnes de la revue québécoise Remaides , dont le numéro paru au printemps 2013 était consacré à la question des personnes âgées atteintes du Sida. Les chiffres 2016 du VIH en France. Nombre de découvertes de séropositivité VIH, France, 2003-2015 (Source : Déclaration obligatoire du VIH, données corrigées au 31/12/2015, SpFrance) En 2015, près de 6 000 personnes ont découvert leur séropositivité, un nombre stable depuis 2011.

Les chiffres 2016 du VIH en France

Ces chiffres, fournis par le recueil LaboVIH, concernent 88% des laboratoires d'analyses médicales et sont ensuite corrigés. Bulletin de veille sanitaire Hauts-de-France. Décembre 2016. / Nord / Tous les numéros / Bulletin de veille sanitaire / Publications et outils / Accueil. "Mon sida" par Jean-Paul Aron 20 ans après. Le 30 octobre 1987 paraît le numéro 1199 du Nouvel Observateur avec en couverture les yeux de Jean-Paul Aron surmontés d’un titre en énormes caractères : « Mon sida ».

"Mon sida" par Jean-Paul Aron 20 ans après

Pour la première fois en France, une personnalité brise le silence sur sa maladie. Pas n’importe quelle personnalité. A 62 ans, Jean-Paul Aron, agrégé de philosophie et scientifique de formation, est écrivain, sociologue, auteur d’un roman, La Retenue (Grasset), de pièces de théâtre, d’ouvrages sur l’institution littéraire (Qu’est-ce que la culture française ? , Denoël-Gonthier, 1975), sur la répression sexuelle (Le Pénis et la démoralisation de l’Occident, avec Roger Kempf, Grasset, 1978).

Ses recherches donneront lieu à des productions radiophoniques, cinématographiques et télévisées (dont une série de huit films sur l’histoire de la médecine). Alain Miguet Retour en images et en mots sur l’entretien. Quelques chiffres sur le VIH/sida en France. VIH et sida. Dossier réalisé en collaboration avec Dominique Costagliola, directrice de l’Institut Pierre Louis d’épidémiologie et de santé publique UMR_S 1136 INSERM et Sorbonne Universités, UPMC Université Paris 6 et Constance Delaugerre, Présidente du Comité scientifique et médical de Sidaction, chercheuse au laboratoire de virologie de l’Hôpital Saint Louis, Unité 941 Inserm/Université Paris Diderot - Décembre 2014.

VIH et sida

Des milliers de nouvelles infections chaque année en France © Inserm, P. Sida : Un traitement protégeant durablement du VIH, efficace sur des singes, a été mise au point. SANTÉ - Une substance anti-VIH mise au point par une équipe américaine s'est avérée efficace pendant des mois sur des singes, offrant la perspective d'un traitement à effet prolongé contre le virus responsable du sida, a annoncé mercredi 18 février la revue scientifique Nature. "Nous avons développé un inhibiteur très puissant et à large spectre" agissant sur le VIH-1, à savoir le principal type de virus du sida présent dans le monde, a expliqué à l'AFP le Pr Michael Farzan qui a dirigé l'étude. La substance est le fruit de plusieurs années de recherche principalement réalisée par The Scripps Research Institute — centre de recherche à but non lucratif basé en Floride — et financée par l'Institut public de recherche américain sur les maladies infectieuses NIAID.

Vous êtes séronégatif : PrEP. Elle est adaptée aux personnes qui ont de nombreux partenaires sexuels et qui ont du mal à utiliser systématiquement des préservatifs. La PrEP permet aussi à une personne de se protéger quand son partenaire ne veut/peut pas mettre de préservatif ou encore si elle souhaite une double protection contre le VIH (préservatifs + PrEP). C’est une méthode récente et efficace, dont l’avantage principal est de s’assurer personnellement de sa protection et d’anticiper la prévention avant le moment du rapport sexuel. Comme n’importe quel médicament ou vaccin, cet outil n’est pas efficace à 100% et son efficacité dépend fortement du fait de le prendre correctement et d’être bien suivi. Ce traitement associe une prise de médicaments, des dépistages réguliers (tous les trois mois) et complets (VIH, hépatite B et autres IST) et un accompagnement personnalisé.

Les antirétroviraux : classification, mode d'action et effets secondaires - Santé Doc. De la grande famille des antiviraux, les antirétroviraux sont des médicaments employés dans le cadre du traitement de maladies causées par des rétrovirus. L’objectif principal des antirétroviraux est de stopper la propagation des virus dans l’organisme. Ils ne sont pas en mesure d’éliminer les rétrovirus. VIH et sida. Ces tests sont-ils vraiment fiables ? Les tests du sida sont toujours réalisés selon des règles très strictes. Le laboratoire réalise 1 test ELISA combiné (c’est une méthode biologique de dépistage) qui consiste en une recherche des anticorps produits en présence du VIH, ainsi qu’une recherche d’une particule du virus, l’antigène p24, détectable plus tôt que les anticorps. Si ce test est négatif, cela signifie que l’on n’a pas été contaminé si on n’a pas pris de risque dans les 6 dernières semaines.

Si ce test est positif, le laboratoire va faire un second test (appelé Western-Blot), qui va permettre de savoir si le virus est réellement présent. Seul ce test peut permettre de savoir vraiment si une personne est porteuse du VIH, donc séropositive. Association de lutte contre le sida.