background preloader

PATHOLOGIES DIVERSES

Facebook Twitter

Le SIBO: un trouble digestif au traitement délicat. Les chercheurs s’intéressent de plus en plus au microbiote et aux milliards de bactéries qui le constituent, essentielles au bon fonctionnement du corps humain.

Le SIBO: un trouble digestif au traitement délicat

Pour autant qu’elles se trouvent au bon endroit ! Lorsque les bactéries prolifèrent dans l’intestin grêle, les conséquences peuvent grandement altérer la qualité de vie. Cette prolifération bactérienne est connue sous l’acronyme anglo-saxon SIBO (pour small intestinal bacterial overgrowth). « Ce n’est pas un problème de qualité des bactéries, mais une multiplication de bactéries normales à un endroit qui n’est pas normal », résume Mickael Bouin, gastroentérologue au Centre hospitalier de l’Université de Montréal.

Ces symptômes ressemblent à ceux du syndrome du côlon irritable, ce qui rend la délimitation diagnostique difficile. Les deux troubles se chevauchent d’ailleurs souvent et leur lien est encore discuté dans la communauté scientifique, tout comme la prévalence du SIBO, qui reste non déterminée. SIBO : traitement et solutions naturelles. On estime à 4 millions le nombre de personnes en France qui pourraient être atteints par le SIBO, pathologie pourtant encore méconnue.

SIBO : traitement et solutions naturelles

Et pour cause, il est injustement associé à d’autres pathologies. Ses symptômes ? Une digestion douloureuse ou désagréable, des ballonnements, un gonflement du ventre, une sensation de fatigue intense, voire des douleurs articulaires. Mais alors, comment identifier le SIBO et comment traiter cette maladie ? Si vous vous posez les questions suivantes : Comment soigner ou guérir le SIBO ? Quels sont les symptômes du SIBO ? Comment traiter le SIBO ? Comment diagnostiquer ou détecter le SIBO ? Comment soigner le SIBO naturellement ? Quoi manger et quelle alimentation quand on a un SIBO ? Alors, vous trouverez un maximum de réponses dans cet article pour recouvrer la santé.

Le SIBO ou Small Intestinal Bacterial Overgrowth se définit comme une prolifération excessive de bactéries au niveau de l’intestin grêle. Dans certains cas, le SIBO peut s’accompagner de : Nadia. L'une des origines du syndrome de l'intestin irritable décryptée. Beaucoup de personnes souffrent du syndrome de l'intestin irritable, une maladie caractérisée par des douleurs abdominales après la consommation de certains aliments.

L'une des origines du syndrome de l'intestin irritable décryptée

Une étude récente met en lumière l'un des mécanismes conduisant à cette maladie. Avez-vous déjà ressenti des douleurs abdominales lorsque vous mangez un aliment alors que vous n'y êtes pas allergique ou que vous ne souffrez pas de la maladie cœliaque ? C'est peut-être un syndrome de l'intestin irritable (SII), une maladie sans gravité, mais handicapante quand elle devient chronique, qui touche 5 % des Français. Ses origines sont encore mal connues et probablement multifactorielles. Un gastro-entérologue de l'université de Leuven, en Belgique, a mis en lumière l'un des mécanismes à l'origine de l'apparition de ces inconforts abdominaux liés à la nourriture.

Dans un intestin sain, les cellules immunitaires ne sont pas stimulées par la présence des aliments. Intéressé par ce que vous venez de lire ? De l’importance de la masse musculaire contre le cancer. Fatigue chronique : et si nos bactéries intestinales y étaient pour quelque chose. Des niveaux inhabituels de certaines bactéries ont été découverts dans les intestins de personnes souffrant du syndrome de fatigue chronique.

Fatigue chronique : et si nos bactéries intestinales y étaient pour quelque chose

Une fatigue qui traîne depuis des mois, des malaises après avoir piqué un sprint, un sommeil loin d’être réparateur, des difficultés à réfléchir et l’impossibilité de rester debout trop longtemps...Tous ces symptômes sont ceux du syndrome de fatigue chronique (également appelé «encéphalomyélite myalgique» en jargon médical). Si l’origine de cette maladie reste pour le moment un mystère entier, des chercheurs américains sont désormais sur une piste...bactérienne. Leurs travaux, publiés le 26 avril dans la revue Microbiome, montrent pour la première fois que les personnes souffrant du syndrome de fatigue chronique présentent également un déséquilibre de la flore intestinale. Ces microbes œuvrent en permanence pour le compte de notre organisme: digestion, formation de notre système immunitaire, fonctionnement de notre métabolisme...

Stress : nos angoisses dérèglent nos intestins. Face à un événement stressant, l’organisme se prépare à combattre ou à fuir.

Stress : nos angoisses dérèglent nos intestins

Les systèmes nerveux, hormonal et immunitaire se mobilisent : or, tous ont des effets sur nos intestins. L’estomac noué, l’envie d’uriner, le ventre ballonné, la nausée… Qui ne l’a pas expérimenté un jour, à la veille d’un examen ou d’un rendez-vous important? Et pourtant les explications scientifiques ont tardé. «Il y a encore quelques années, un chercheur invoquant le lien de cause à effet entre stress et troubles intestinaux serait passé pour un charlatan», explique le Pr Bruno Bonaz, gastro-entérologue et directeur d’une équipe de recherches à l’Institut des neurosciences de Grenoble. «Mais aujourd’hui, poursuit le scientifique dans un article paru au printemps dernier dans la revue Cerveau et Psycho,plus personne n’en doute: la recherche et la médecine ont révélé que le stress, compris au sens large du terme, provoque des troubles à la fois organiques et fonctionnels, notamment dans le système digestif.»