background preloader

Douance

Facebook Twitter

Synesthésie... Définition et réflexion : les surdoués sont-ils synesthètes ? Synesthésie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Synesthésie

Une personne atteinte de synesthésie pourrait, par exemple, percevoir ainsi les chiffres et les lettres. Alors que des métaphores exprimant un croisement de sens sont parfois qualifiées de « synesthétiques », une vraie synesthésie d'origine neurologique est involontaire et concernerait une personne sur 23, soit environ 4 % de la population[1]. Il est toutefois difficile de quantifier précisément le nombre de personnes véritablement synesthètes dans une population donnée, cette notion étant subjective car basée sur la perception personnelle. Si certaines personnes peuvent ignorer leur synesthésie (car vivant avec depuis toujours sans le savoir[2]), d'autres peuvent se déclarer synesthètes sans l'être véritablement, ou à des degrés considérablement plus faibles que d'autres personnes, s'approchant d'une perception « normale ».

Critères diagnostiques[modifier | modifier le code] Kevin T. Il est des parfums frais comme des chairs d'enfants, La dépression existentielle chez les surdoués par James T. Webb. Voici un texte rédigé par James T Webb sur le site de SENG (Supporting Emotional Needs of the Gifted – Répondre aux Besoins Emotionnels des Surdoués).

La dépression existentielle chez les surdoués par James T. Webb

J.T. Webb se consacre depuis longtemps à la recherche et à l’accompagnement des surdoués (que ce soit en consultations privées ou cliniques). Il a créé SENG en 1981, et est par ailleurs auteur de près d’une centaine de communications et de livres sur le sujet. Ses titres et participations sont nombreux, et il a été reconnu comme l’un des 25 psychologues américains de référence sur le sujet du surdon. Les surdoués ont tendance à expérimenter un certain type de dépression, connue sous le nom de dépression existentielle. Bien qu’une épisode de dépression existentielle puisse survenir chez n’importe qui à l’occasion d’une perte majeure ou la peur d’une perte qui met en lumière l’aspect fini et éphémère de la vie, les surdoués sont plus vulnérables à ce genre de dépression qui les atteint plus facilement.

La mort est inévitable. Pollution nocturne » Les émotions du zèbre. Intelligence Emotionelle QE. La thérapie Vittoz. Ce qu’elle exerce de spécifique : la maîtrise cérébrale, l’utilisation de la sensation consciente permet d’arrêter la rumination mentale ou la dispersion et de vivre simplement le présent. Ce qu’elle mobilise à moyen terme : la sensation de soi, le plaisir de se sentir un être vivant, une sensation plus intense de son identité parce qu’enraciné dans le moi corporel senti, conscient d’où un accueil plus tranquille de ses émotions, une adaptation plus aisée au réel reçu plus objectivement . Ses étapes En Conclusion La Méthode Vittoz : de la rééducation pédagogique à la psychothérapie La Méthode Vittoz offre un ensemble d’exercices ayant toujours une portée thérapeutique, quelque soit le niveau de la demande du patient.

Face à un mal-être ponctuel ou latent, à des épreuves de la vie difficiles à assumer seul, les exercices Vittoz, dans un premier temps, permettent la reprise en main de son contrôle cérébral, de reprendre souffle et d’assumer la réalité avec une juste distance. La méthode Vittoz, une thérapie originale: Les thérapeutes vittoziens vous invitent à vivre l'instant présent. Notre époque, si elle est une époque formidable, est également une époque de stress, d'agitations et de troubles anxieux de toutes sortes et de toutes formes.

La méthode Vittoz trouve des applications dans notre vie quotidienne en nous donnant des clés efficaces pour mieux vivre les situations dans le moment présent. Mais quelle est son origine ? Et à qui s'adresse cette méthode de rééducation sensorielle qui se nomme également "rééducation du contrôle cérébral" ? Les origines de la méthode Vittoz, le fondateur, et les applications de cette technique Roger Vittoz (1863-1925) est un médecin suisse qui pratiquait l'hypnose, aux débuts de sa pratique, pour aider les patients atteints de troubles "nerveux" comme on appelait souvent les grands anxieux au début du XXè siècle.

En 1910, sa technique était suffisamment au point pour qu'il publie un livre : "Traitement des psychonévroses par la rééducation du contrôle cérébral", qui est encore étudié par les praticiens Vittoz aujourd'hui. Mensa Pays de la Loire. Hypersensibilité. Énigmes.