background preloader

Classe inversé

Facebook Twitter

Site d'Histoire et Géographie de l'Académie de Bordeaux. 6ème Un empire prospère. David Bouchillon propose à ses élèves de devenir un riche propriétaire gallo-romain de la villa du palat. Accéder à la ressource Le siège d'Alésia. David Bouchillon transforme ses élèves en espions de Pompée. Ils doivent récupérer les écrits de César sur la guerre des Gaules.Accéder à la ressource Pourquoi les hommes ont-ils inventé l'écriture? Uruk Les élèves de Frédéric Fournier sont envoyés en urgence en Irak pour inspecter les sites archéologiques du croissant fertile qui ont peut-être été endommagés par la guerre.Accéder à la ressource Caracalla à Burdigala Les élèves de Carol Zimmermann préparent la visite de Caracalla à Burdigala.Une autre façon d'aborder la ville antique, ses monuments, ses différents espaces.Accéder à la ressourceTélécharger la fiche enseignant Les milieux à fortes contraintes Imaginez vos élèves en agent publicitaire qui doit réaliser une affiche pour une agence de voyages qui veut proposer des séjours en milieux extrêmes. 5ème 4ème 3ème 2nde.

Un exemple de classe inversée. ► Les documents associés : le diaporama - la vidéo en ligne1 - la vidéo en ligne2 ► Annexe (Une étude critique de documents en histoire) ► Place dans la programmation La séquence pédagogique est réalisée pour la classe de première des séries ES et L dans le cadre de la question « de la guerre froide à de nouvelles conflictualités ». Question développée dans le thème 2 « la guerre au XXème siècle » . ► Objectifs pédagogiques Afin de mettre les élèves en position d’acteurs de la construction de l’étude concrète, le support numérique est utilisé comme un moyen pour échanger avec les élèves à la maison et un outil pour produire la trace écrite de l’élève en classe. Bien sûr, la démarche de classe inversée ne permet pas de répondre aux difficultés de tous les élèves, notamment les élèves qui rechignent à travailler à la maison. I. 1ère séance : la présentation de la question et de la démarche 1.1 Des objectifs précis : comprendre la guerre froide à travers la ville de Berlin Conclusion :

Les TâCos de Thucydide et de Rameau | Banque de tâches complexes pour l'histoire-géographie-education civique et pour les arts. Site animé par L. Fillion et O. Quinet pour l'Histoire géographie et N. Olivier pour les arts. Les travaux que vous trouverez i. Les ressources pour la classe inversée en HG (lycée) | PEPS : Pour une pédagogie participative et sociale. L’une des principales difficultés lorsqu’on décide d’expérimenter la « classe inversée » consiste à trouver des ressources fiables et adaptées. Cet article a pour ambition de recenser et mutualiser : différentes ressources fiables et libres de droit permettant d’évoquer une partie du programme (chapitre, séance, notion, etc.).Des activités et exercices (QCM, texte à trou, etc.) permettant d’accompagner les élèves dans la phase de repérage d’informations en autonomie.Des « tâches complexes » (aussi appelées TâCos) qui sont des idées d’activités ludiques à mettre en oeuvre collectivement en classe afin d’encourager les élèves à réinvestir les connaissances acquises en amont..

Mutualisation Plusieurs niveaux de mutualisation sont envisageables : Mode consommateur : Parcourir et piocher simplement parmi les ressources ci-dessous pour les intégrer à votre progression,Mode contributeur : Proposer d’autres ressources et activités permettant de mettre en oeuvre une pédagogie inversée. Autres TâCos. La classe inversée, bilan d’une expérience. Des origines du projet... Avant de venir au bilan, il est nécessaire de reprendre l’origine du projet et son évolution. La classe inversée consiste comme son nom l’indique à inverser le concept traditionnel de la classe : cours magistral ou cours magistral déguisé en cours dialogué en classe et exercices à la maison.

Avec la classe inversée, les élèves sont mis en activité en classe, le travail à la maison se concentre sur la partie magistrale, par l’apport de connaissances pures au travers de ressources variées. Ces ressources sont le plus souvent composées de vidéos faite par l’enseignant se filmant lui même ou bien au travers d’extraits de documentaires.

L’expérience que j’ai menée est née au printemps 2012 au travers des expériences de collègues en France et au Canada. La classe inversée, née aux États-Unis et se développant au Canada m’est apparue comme une approche intéressante. La rentrée... La rentrée fut donc le jour de lancement. A ce niveau, le bilan est toutefois très positif. Inverser la classe pour faire plus de pratique à l’école. Électrifier un quartier de Montréal : c’est la mission donnée à une trentaine de collégiens pendant un cours de physique au cégep Montmorency, à Laval. En équipe, les étudiants dessinent des circuits électriques grand format sur les tableaux blancs de la classe. Ils font des calculs élaborés. Ils calculent le nombre de lampadaires et de lignes électriques nécessaires pour illuminer la rue Le Royer.

Ce n’est pas la première fois que ces étudiants font ce type de résolution de problèmes. Si leur professeur, Sébastien Marcotte, a le temps de donner autant d’exercices pratiques à faire en classe, c’est grâce à la « classe inversée », une approche pédagogique qui renverse le principal paradigme en éducation. « Habituellement, on parle de la théorie en classe et on fait la pratique à la maison, explique l’enseignant. De nombreux avantages La classe inversée pousse aussi les étudiants à travailler en équipe, confirme Audrey Raynault, étudiante au doctorat à l’Université de Montréal. Apprentissage par enquête et Pédagogie inversée | «C’est le rôle de la prospective que de ne pas minimiser les tensions et les dangers futursau nom d’un optimisme de convention.

Mais l’anticipation se veut aussi une incitation à l’action. En cela, elle ne saurait non plus céder au pessimisme.»Vers les sociétés du savoir, Rapport mondial de l’UNESCO, 2005 Dernièrement, une personne dans mon entourage professionnel m’a fait grandement réfléchir à propos de la grande importance que l’on accorde en éducation au spécialiste, à l’expert à qui on accorde le monopole du savoir. On aura pu constater, il y a quelques mois, dans le cadre du débrayage des étudiants, à quel point cette notion est aussi amplement ancrée dans le paysage médiatique. En effet, combien de fois a-t-on lu ou entendu des journalistes et des animateurs dire : «donner des cours», «assister à des cours», «manquer des cours». Qu’on ne se méprenne pas! C’est ici que la notion de partage d’expertise et de réelle interactivité prend toute son importance. Source Wikipedia.