Principes, approches et expérimentations

Facebook Twitter

L’accessible rêve : transformer sa classe. (Photo personnelle) Vous arrive-t-il parfois de faire un rêve empreint d’un réalisme surprenant, où votre réflexion dans les bras de Morphée semble claire, cohérente et pertinente, à mi-chemin entre le sommeil profond et l’insomnie?

L’accessible rêve : transformer sa classe

Eh bien, ce fut mon cas la nuit dernière. Contexte : ma nouvelle classe de Biologie. Lieu : quelque part dans une école secondaire au Nouveau-Brunswick francophone. En prenant possession des clés de cette classe, je me suis vite aperçu que j’avais l’occasion d’y apporter des changements à plusieurs niveaux afin que cet environnement d’apprentissage corresponde bien à mes idées, réflexions et conversations que j’entretiens en ligne depuis quelques années déjà. D’emblée, présenter aux jeunes ma vision du climat d’apprentissage qui sera favorisé tout au long du cours.

L’ouverture sur le monde avec les jeunes sera un pivot central de ce cours, grâce notamment aux outils du web participatif (2.0). Mon rêve ne s’est pas déroulé jusqu’à l’exécution de tout ceci. 1, 2, 3, bloguez! (L’atelier) Parce qu’ils créent un contexte signifiant pour les élèves, les blogues développent le gout et la fierté d’écrire en améliorant la qualité des écrits.

1, 2, 3, bloguez! (L’atelier)

Nancy Dubois, enseignante à la commission scolaire des Affluents, expérimente depuis trois ans le blogue pédagogique en classe. Elle a partagé ses expérimentations lors d’un atelier offert dans le cadre du colloque de l’AQUOPS. Comment outiller les élèves pour avoir une qualité de langue optimale? Quels genres de textes sont-ils à leur portée ? Sur quelle fréquence et comment animer le blogue avec les élèves?

Le plaisir d’écrire Donner le gout aux enseignants de créer un blogue pour leur classe, tel est le but de Nancy Dubois, enseignante au 3e cycle du primaire. « Pour bloguer avec ses élèves, confie d’emblée l’enseignante, il faut aimer écrire. Au grand bonheur de ses élèves, elle intègre depuis 3 ans le blogue à sa pédagogie. . « C’est plus l’fun que d’écrire en classe », confie un de ses élèves. Le portrait d’une année scolaire. Le blogue en classe. Parce qu’ils créent un contexte signifiant pour les élèves, les blogues développent le goût et la fierté d’écrire en améliorant la qualité des écrits.

Le blogue en classe

Nancy Dubois, enseignante à la commission scolaire des Affluents, expérimente depuis trois ans le blogue pédagogique en classe. Elle a partagé ses expérimentations lors d’un atelier offert dans le cadre du colloque de l’AQUOPS. Le plaisir d’écrire « Pour bloguer avec ses élèves, il faut aimer écrire, confie l’enseignante au troisième cycle. Je me suis moi-même laissé prendre. . « C’est plus l’fun que d’écrire en classe », confie un de ses élèves.

Le portrait d’une année scolaire En septembre, le premier billet signé par ses élèves a été une invitation à la rencontre de parents du début d’année scolaire. En octobre ou novembre, ses élèves font un autre pas dans la blogosphère. Puis, en décembre, l’enseignante se laisse inspirer selon les évènements reliés à l’actualité ou au calendrier. Qu’en pensent les parents? Pédagogie inversée : des résultats scolaires nettement supérieurs. Au Calhoun Community College, en Alabama, les étudiants sont responsables de connaître la matière avant d’arriver en classe.

Pédagogie inversée : des résultats scolaires nettement supérieurs

Sur place, ils travaillent ensemble sur des projets leur permettant de progresser dans leurs apprentissages, tout en menant des discussions significatives avec l’enseignant. Bienvenue à l’ère de la classe inversée! Le concept de classe inversée est très populaire ces temps-ci. L’idée a notamment fait du chemin avec la popularité grandissante de la Khan Academy, un espace Web qui fait la promotion de l’apprentissage libre et gratuit pour tous. Au Calhoun Community College, c’est la réalité de plusieurs groupes. Dans les dernières années, le Calhoun Community College a vu sa clientèle augmenter de 25 % en raison de l’explosion démographique. La dynamique de classe inversée s’y est imposée naturellement. « C’est une philosophie et non une méthodologie, note Bobbi Jo Carter, coordonnatrice de l’apprentissage numérique au collège.

À lire aussi : Pour suivre l’auteur : La carte heuristique à la maternelle : structurer la pensée pour élaborer un projet . La carte heuristique à la maternelle : structurer la pensée pour élaborer un projet .

La carte heuristique à la maternelle : structurer la pensée pour élaborer un projet .

PUBLIE SUR LE BLOG : Architecture à la maternelle (Crédit photo : publié sur le site) L’informatique ce n’est pas uniquement s’informer et communiquer, utiliser des logiciels pour écrire et dessiner ou encore utiliser des mondes virtuels. L’informatique c’est également développer des applications. Le développement d’un code nécessite avant toute chose de structurer son projet.

Ici le but n’est pas d’apprendre à développer un code mais plutôt d’apprendre à organiser une idée. Ainsi, plus tard nous pourrons par exemple mettre en place le projet de construction d’une maquette de quartier imaginaire. Depuis quelque temps je pensais utiliser le principe de la carte heuristique en séance de langage. Selon Wikipédia : " une carte heuristiqueest un diagramme qui représente des liens sémantiques entre différentes idées ou des liens hiérarchiques entre différents concepts. " Première étape : séance de langage. PRÉSENTATION DU PROJET PILOTE OMNITIC – 2009-14 - [École secondaire l'Achigan] C’est avec détermination que le comité des TIC de l’École secondaire de l’Achigan présente un projet intégrant les nouvelles approches pédagogiques utilisant les technologies de l’information, de communication et des multimédias.

PRÉSENTATION DU PROJET PILOTE OMNITIC – 2009-14 - [École secondaire l'Achigan]

Les valeurs pédagogiques de notre projet Omnitic, comme celui de Protic, se situent au cœur du renouveau pédagogique. Notre équipe croit fermement que favoriser le développement des compétences de jeunes dans un environnement où les technologies sont facilitées, nous permet de faire émerger des communautés apprenantes extrêmement motivées. Ce projet est inspiré du modèle Protic de l’École secondaire Les Compagnons de Cartier de la Commission scolaire des Découvreurs. Cette proposition pédagogique se situe en continuité avec le développement pédagogique des TIC à notre école.

Le noeau volet Omnitic permettra à chaque jeune de ce programme de travailler son autonomie à travers l’utilisation de son propre ordinateur portable en classe. Bibliographie – Webographie. La pédagogie inversée. (page précédente) La ZoneTIC du Cégep Lévis-Lauzon décrit la « pédagogie inversée » (ou classe renversée, flipteaching, reverse instruction) comme ceci : une stratégie d’enseignement où la partie magistrale du cours est donnée à faire en devoir à la maison, alors que les traditionnels devoirs (travaux, problèmes et autres activités) sont réalisés en classe.

La pédagogie inversée

Quel est l’intérêt? Lorsque les élèves appliquent ce qu’ils ont appris à l’école en faisant leurs devoirs à la maison, ils rencontrent parfois des difficultés et des questionnements qu’ils ne rapportent pas toujours à l’école le lendemain. De plus, la collaboration entre pairs n’est pas toujours facile à cause des horaires de chacun. Les adeptes de la pédagogie inversée préfèrent donc que les élèves utilisent le temps de classe pour construire, collaborer, lancer des défis, remettre en question leurs apprentissages plutôt que de s’asseoir et écouter. Dans cette philosophie, les technologies sont omniprésentes. Pour lire la suite. Stratégie des 3-O by Pierre Lachance on Prezi. L’utilisation des TIC en classe du 1er cycle du primaire. Mission possible en TIC! - Accueil.