background preloader

Claude Hermant

Facebook Twitter

Trafiquant ou infiltré, Claude Hermant, le trouble de l’identitaire. Il a un look de videur, une carrure de catcheur, et cet homme-là est encombrant.

Trafiquant ou infiltré, Claude Hermant, le trouble de l’identitaire

En prison depuis le 23 janvier, Claude Hermant, 52 ans, figure de l’ultradroite identitaire lilloise, est soupçonné d’être impliqué dans le réseau qui a fourni des armes à Amedy Coulibaly, auteur de l’attaque contre l’Hyper Cacher en janvier. Mais aussi d’être un informateur de la gendarmerie et des douanes. La Voix du Nord a révélé l’affaire fin janvier, et ce dernier rebondissement en mai. Secret défense sur les armes de Coulibaly – Jusqu'ici, tout va bien… Ce texte a été lu2822fois Qui a fourni des armes à Coulibaly?

Secret défense sur les armes de Coulibaly – Jusqu'ici, tout va bien…

L’attentat de Charlie Hebdo et celui de l’hypercasher ont-ils livré tous leurs secrets? C’est évidemment un sujet délicat sur lequel règne non seulement une omerta mais aussi une véritable terreur: l’accusation de complotisme n’est jamais loin et, par un extraordinaire retournement des valeurs démocratiques, la recherche de la vérité est volontiers discréditée par une obscure préférence pour le secret et le mensonge. Claude Hermant : barbouze d’extrême droite et fournisseur d'armes de Coulibaly ? >> Cet article a été diffusé pour la première fois le 6 mai 2015.

Claude Hermant : barbouze d’extrême droite et fournisseur d'armes de Coulibaly ?

Le 3 mai, La Voix du Nord révélait que les armes utilisées par Amédy Coulibaly, l’auteur de la prise d’otage de la Porte de Vincennes, pourraient avoir été fournies par une figure de l’extrême droite du Nord, Claude Hermant, un chef de file identitaire au parcours atypique. Mis en examen et écroué fin janvier pour une possible implication dans un trafic d’armes, les enquêteurs le soupçonnent désormais d’avoir également armé, directement ou indirectement, l’auteur de la fusillade de Montrouge le 8 janvier et de la prise d'otage de l'Hyper Cacher du 9 janvier.

Et pour compliquer le tout, toujours selon le quotidien régional, des courriels en possession du juge chargé de l’enquête prouveraient qu’il était aussi un informateur de la gendarmerie… Une grande tartufferie ? C’est en 2001 qu’apparaît pour la première fois le nom de Claude Hermant, dans les colonnes du journal Libération.

Laurence Desneaux, agent du renseignement français, cadre de l'agence de presse identitaire Novopress et liée à une barbouze de la gendarmerie impliquée dans l'attentat de Charlie Hebdo(audio) BREIZATAO – NEVEZINTIOU (02/06/2015) Laurence Desneaux, actuellement rédactrice à 7seizh.info, était une cadre de l’agence d’information NOVOpress, organe de communication du Bloc Identitaire, classé à l’extrême-droite, ce qu’elle a toujours nié.

Laurence Desneaux, agent du renseignement français, cadre de l'agence de presse identitaire Novopress et liée à une barbouze de la gendarmerie impliquée dans l'attentat de Charlie Hebdo(audio)

Nous en apportons la preuve matérielle dans cet article. Comme nous l’avons publié récemment, Laurence Desneaux est un agent des services de renseignement français ayant infiltré de nombreux mouvements et associations. Dans le cadre du Bloc Identitaire, elle a agi en parallèle au mercenaire Claude Hermant, agent de renseignement de la Gendarmerie, par ailleurs impliqué dans la livraison d’armes à Amedy Coulibaly lors de l’opération de déstabilisation “Charlie Hebdo”. Cadre de la propagande du Bloc Identitaire En 2008, Laurence Desneaux anime NOVOpress en concertation avec Fabrice Robert, un des trois dirigeants des Identitaires. Le Libre Journal de la France Courtoise - Serge de Beketch. Avant Brigitte Bardot, le DPS calomnié FR3 c’est télé-mensonges Le 28 février 2002, France 3 avait, après une très forte campagne d’annonces, diffusé dans l’émission Pièces à conviction, présentée par Elise Lucet, un reportage très dramatisé sur les prétendues activités occultes du DPS, le service d’ordre intérieur du Front national.

Le Libre Journal de la France Courtoise - Serge de Beketch

On y voyait un accusateur, Claude Hermant, lancer contre les « milices de l’extrême droite » des révélations formidables : « Ayant infiltré le DPS, j’ai découvert, expliquait à visage découvert ce courageux démocrate, l’existence d’une sorte de secret à l’intérieur du secret. » Et de révéler que des membres du DPS triés sur le volet et appelés « fantômes » se livreraient à des opérations secrètes de provocation à l’émeute dans les territoires occupés. Affaire Claude Hermant: le secret défense qui ajoute au trouble. Satanistique: A Lille, Claude Hermant reste en prison. Suite des informations que j’avais rapportées sur ce blog les 3 et 7 mai derniers : Trafic d’armes: Un douanier lillois, lié à Claude Hermant, mis en examen Publié le 08/05/2015 La Voix du Nord Un douanier de l’antenne lilloise de la DNRED (Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières) a été inculpé pour « acquisition et détention » d’armes de guerre, qu’il aurait pu se procurer auprès de Claude Hermant.

Satanistique: A Lille, Claude Hermant reste en prison

Le Carolo qui aurait vendu des armes au terroriste Amédy Coulibaly, auteur de l’attentat contre l’Hyper Casher, court toujours. En janvier dernier, un Carolo se livrait à la police et était placé dans la foulée sous mandat d’arrêt.

Le Carolo qui aurait vendu des armes au terroriste Amédy Coulibaly, auteur de l’attentat contre l’Hyper Casher, court toujours

Metin Karasular avait avoué avoir vendu une voiture à la copine d’Amedy Coulibaly, le terroriste de l’Hypercacher. Mais très vite, on l’avait soupçonné d’avoir aussi fourni des armes au djihadiste français. En pleine période des attentats de Charlie Hebdo, l’homme se voyait coller sur le crâne une véritable étiquette d’ennemi public. Mais cet homme pourrait n’avoir réellement fait que ça : vendre une voiture à la compagne d’un terroriste... Metin Karasular, écroué depuis janvier, a été libéré sous conditions.