background preloader

Handicap Inde

Facebook Twitter

Voyager en ayant un handicap > Inde. Inde : l’université pour handicapés. Handicap International. En Inde, Handicap International travaille sur diverses problématiques liées au handicap en s’efforçant de faire évoluer les politiques aux niveaux institutionnel et communautaire.

Handicap International

L’objectif est de rendre systématique la prise en compte des questions d’invalidité dans les actions de développement. L’Inde fait partie des grandes puissantes émergentes actuelles et connaît une économie florissante. Cependant, 41.6% de la population vit encore en dessous du seuil de pauvreté (PNUD 2011) et les disparités économiques et sociales sont énormes entre les différents Etats. La Banque Mondiale estime que le pays compte entre 40 et 80 millions de personnes en situation d’invalidité. Handicap International- Programmes : Inde. © Handicap International Les catastrophes naturelles, telles que les sécheresses, les cyclones, les inondations, les glissements de terrain, restent une menace constante et majeure dans le sous-continent, et touchent plus particulièrement les états les plus pauvres d'Inde.

En moyenne, ces catastrophes affectent 40 millions de personnes déplacées par an. Handicap en Inde- scolarisation. TIPASA : Un handicapé enchainé des pieds pendant 24 ans. Ami Brahim un vieil homme très patient à l’allure très sage est le père de deux jeunes handicapés en l’occurrence Mustapha et Laid.

TIPASA : Un handicapé enchainé des pieds pendant 24 ans

Malgré les affres de la vie, il est très reconnaissant envers sa destinée. Il ne cesse de remercier Dieu pour tout ce qu’il lui a donné. Mais le plus touchant dans l’histoire de Ami Brahim, est que l’un de ses deux fils handicapés vit dans une alcôve depuis plus de 25 ans les membres inférieurs liés à une corde en proie à une situation de misère indescriptible dans une maison précaire à Tipasa. Cette pauvre famille répondant au nom de Benyahia qui vivote dans la cité de « Ali Amari » est démunie de tout et ne doit son salut qu’à la mansuétude des voisins et des bienfaiteurs de la cité. Le fardeau de leurs deux fils handicapés est lourdement supportable en l’absence de prise en charge par les différents hôpitaux et centres spécialisés.