background preloader

Thème 3 : art et culture. Les conduites addictives

Facebook Twitter

Les substances addictives et les conduites à risques. Spot de prévention des conduites à risques chez les ados. Les notions d'addiction et de substances psychoactives. Qu’est-ce qu’une addiction ? | Mildeca. Les addictions concernent le tabac (nicotine), l’alcool, le cannabis, les opiacés (héroïne, morphine), la cocaïne, les amphétamines et dérivés de synthèse. Parmi les addictions sans substance, seul le jeu pathologique (jeux de hasard et d’argent) est cliniquement reconnu comme une dépendance comportementale dans les classifications diagnostiques internationales (DSM 5). L’Institut Nord-Américain des drogues, le National Institute of Drug Abuse (NIDA) en donne la définition suivante: L’addiction est une affection cérébrale chronique, récidivante, caractérisée par la recherche et l’usage compulsifs de drogue, malgré la connaissance de ses conséquences nocives . Le diagnostic de l’addiction (ou dépendance) repose sur des critères bien définis, fixés par des instances internationales de santé mentale et répertoriés dans un manuel, le Diagnostic and Statistical manual of Mental disorders (DSM), dont la cinquième édition date de 2013.

Dépendance: Abus d'une substance: INPES - Drogues. En France, une personne (15-64 ans) sur 12 a consommé dans l’année une drogue illicite dont 3,8 millions du cannabis, 400 000 de la cocaïne et 100 000 de l’héroïne. Le cannabis est la drogue illicite la plus consommée dans un contexte de consommation plutôt occasionnelle, rarement abusive et stable dans son évolution L’entrée dans la consommation se situe autour de 15 ans, concerne un quart des 18-25ans (une fois dans l’année) puis diminue avec l’âge.

Les jeunes Français sont les plus consommateurs de cannabis d’Europe. Les niveaux d’expérimentation des autres drogues illicites sont nettement plus bas mais en augmentation pour certains stimulants comme la cocaïne (3,8%) et les poppers 11%. Parmi les opiacés, l’expérimentation de l’héroïne est estimée à 1,2% des 18-24 ans. Risques à moyen et long terme Les risques sanitaires varient suivant les produits. Le rôle de l'Inpes Les moyens d’action Pour en savoir plus : Le livre Drogues et conduites addictives édition 2014, 228 p. Addictions. Dossier réalisé en collaboration avec Bertrand Nalpas, Directeur de recherche à l’Inserm et chargé de mission Addiction – Décembre 2014 Les addictions les plus répandues concernent le tabac (nicotine) et l’alcool.

Viennent ensuite le cannabis et, loin derrière, les opiacés (héroïne, morphine), la cocaïne, les amphétamines et dérivés de synthèse. Il existe également des addictions liées à des activités (et non à des substances), comme les jeux d’argent, les jeux vidéo, le sexe ou encore les achats compulsifs. Des substances plus ou moins addictives souvent testées à l’adolescence Des dépendances peuvent survenir à tout moment de l’existence, mais la période de 15 à 25 ans est la plus propice à leur émergence. Certaines substances semblent avoir un pouvoir addictif supérieur à d’autres compte tenu de la proportion de personnes dépendantes parmi leurs consommateurs. Part des usagers développant une dépendance à la substance qu'ils consomment. Un diagnostic très normé Des conséquences délétères. Les conséquences des conduites addictives.

Untitled. Untitled. Untitled. Attention video chocante parfois!!! Drogue : Les photos chocs des ravages de la méthamphétamine (Vidéo) Société par Aurélie Ngambi le 10 décembre 2012 La méthamphétamine (meth) est une nouvelle drogue dure qui émerge à travers le monde. Une campagne américaine a récemment sensibilisé la population sur ses effets ravageurs. Âmes sensibles, s’abstenir... Une drogue peu connue mais destructrice La meth est considérée comme l’une des drogues les plus dévastatrices pour le corps humain.

Une campagne effrayante qui se veut dissuasive La campagne de prévention contre les addictions, a été initiée par l’association rehab.com. À lire aussi : Cigarette et alcool, le combo qui aggrave la gueule de bois par Aurélie Ngambi. Les structures d'aide. Cannabis - Se faire aider pour en sortir. Si vous êtes arrivés sur cette page, c’est que vous souhaitez arrêter votre consommation ou aider quelqu’un à le faire. Dans les deux cas : BRAVO ! Se renseigner sur les lieux pour être aidé, c’est déjà s’engager dans une démarche positive pour en sortir. Certains y arrivent seuls, grâce à la simple volonté, c’est plus facile qu’on le croit (si si !).

Parfois, il est nécessaire de se faire aider. Il existe plusieurs possibilités d’accompagnement et parfois de soins pour faire face aux problèmes liés à l’usage du cannabis. Seul-e… Pour s’en sortir seul, il est important de réfléchir à sa consommation et de savoir en faire le bilan. Au téléphone… Des lignes téléphoniques dédiées et disponibles 7 jours sur 7 de 8h00 à 2h00 permettent d’entrer en contact avec un professionnel pour réfléchir au problème et éventuellement d’être orienté.

Au PAEJ (Point Accueil Écoute Jeunes)… Ouvert aux 12-25 ans, il accueille et accompagne les jeunes. Au CMP (Centre Médico-Psychologique)… Alcool Info Service. Drogues Info Service. Travail personnel " l'alcool et les jeunes" L'alcool c'est bon, mais pas pour la santé - Tu mourras moins bête - ARTE.

Simulateur du taux d'alcoolémie de l'ANPAA Bretagne. Présentation du simulateur de l’ANPAA Bretagne Comme tous les simulateurs, le simulateur du taux d’alcoolémie développé par l’ANPAA Bretagne permet de calculer son taux d’alcoolémie en fonction de multiples paramètres : le sexe, le poids, la taille, l’âge… Cependant afin de le rendre plus adapté à la pratique de terrain des animateurs et des chargés de prévention mais aussi plus ludique, nous avons ajouté quelques fonctionnalités supplémentaires pour ce simulateur.

Ainsi il est possible de : Par ailleurs cette version questionne les risques liés à la sécurité routière ; or les risques ne se réduisent pas uniquement à la question de la route. En effet, toute consommation d’alcool entraîne des risques, même en deçà de la limite de 0,2g d’alcool dans le sang. Les résultats sont donnés à titre indicatif : l’état de santé, la fatigue, la prise de médicaments… peuvent contribuer à augmenter l’alcoolémie. Vous pouvez le consulter directement sur notre site via le bouton suivant : Vidéo "la soif de vivre" Association Prévention Routière - Site Officiel. Je m'entraîne. Les drogues. Les conséquences sur la vie sociale et professionnelle d'une conduite addictive. Effets d'une conduite addictive sur la santé.