background preloader

Débats d'idées

Facebook Twitter

Colloque Eclips. Université François-Rabelais, Tours 16 et 17 juin 2016 Télécharger au format pdf Le développement, depuis les années 90 en France, des conseils de quartiers, réunions de concertation ou autres assemblées consultatives, témoigne de la volonté des élus et des acteurs de la ville d’impliquer les citadins dans les projets urbains.

Colloque Eclips

Plus récemment, la mise en place des conseils citoyens dans l’ensemble des quartiers prioritaires de la Politique de la ville acte d’une réalité affichée de participation des habitants à l’expertise et à la gestion de leurs espaces de vie. Les exigences du développement durable et de la cohésion sociale renforcent cette tendance politique dans tout le monde occidental. La participation s’institutionnalise, devient omniprésente dans les discours, mais peine à circonscrire ses contours (Baqué et Sintomer, 2011) et reste bien souvent un impensé politique ou un idéal difficile à atteindre (Blondiaux, 2007 ; 2008).

Axe 1 – Dimension institutionnelle. Patrick Viveret - Théâtre La Cité - Marseille - Biennale des écritures du réel. Dans le cadre de la « Quinzaine pour la convergence des initiatives citoyennes du territoire » initiée par l’association LaPlateforme (25 novembre-6 décembre), Patrick Viveret apportera son regard et son expérience sur la valorisation et la mise en lien des richesses immatérielles liées aux initiatives sur un territoire, un temps fort pour donner de la voix aux initiatives citoyennes.

Patrick Viveret - Théâtre La Cité - Marseille - Biennale des écritures du réel

Vous pouvez ré-écouter l’entretien réalisé par Emmanuel Moreira-Radio Grenouille ICI. Vous pouvez revoir la conférence. Merci à Fokus 21 pour la captation. L’urgence de converger vers le REV (Resistance – Expérimentation – Vision transformatrice) « De multiples signaux alertent l’humanité sur les dangers qui la menacent, et tout se passe comme si, à l’échelle planétaire, l’espèce humaine ne se sentait pas concernée, comme si les voix de plus en plus nombreuses et inquiètes de groupes de citoyens n’étaient que le fruit de l’imagination de contestataires ignorants et irresponsables. Rencontre_Les-drois-culturels_Annonay_191015. L'ART NOUS REND-IL PLUS INTELLIGENT.

Défis Archive - Culture Social. Réseau Culture 21 » Les projets culturels au cœur du développement social local. Travaux. Synthese_etude_jeunesse_1_.pdf. 78-v1jx-62.pdf. Villes créatives : The Spanish Touch ! Dans ce premier épisode d’une série de cinq articles, Raphaël Besson, directeur du bureau d’études Villes Innovations et chercheur associé au laboratoire PACTE, propose une immersion dans les « laboratorios ciudadanos » espagnols.

Villes créatives : The Spanish Touch !

Sur fond de crise économique, d’ascension fulgurante du parti « Podemos » et de protestations citoyennes issues du mouvement des « Indignados », les laboratoires citoyens madrilènes et barcelonais réinventent les contours de la ville créative. Les cadres théoriques des villes créatives La notion de villes créatives s’inspire des travaux issus de la sociologie urbaine et de l’économie territoriale. L’approche sociologique repose sur une analyse visant à déterminer « les éléments d’un environnement urbain susceptible d’attirer (…) un groupe de personnes censées, par leur présence et surtout leur occupation professionnelle, constituer un facteur prépondérant de la dynamique de croissance économique urbaine » (Darchen et Tremblay, 2008). Le pouvoir aux habitants.

Inventées de façon expérimentale après les émeutes des Minguettes au début des années 1980, parallèlement à la “Marche des beurs” pour l’égalité, la Politique de la Ville visait à réformer le fonctionnement de l’État et les relations de ce dernier aux collectivités locales.

Le pouvoir aux habitants

Pour pallier l’urgence d’une nouvelle question sociale, associée à certains quartiers où les populations immigrées et minoritaires étaient concentrées, une action publique d’exception allait être mise en place, mobilisant une approche locale et ascendante, plus participative et transversale. Trente ans plus tard, il est difficile de mesurer l’effet réel de cette politique qui cumule de nombreux dispositifs : l’écart des quartiers prioritaires avec les autres zones urbaines ne se résorbe pas, et parfois même s’accroît. Pour autant, cette vision, très négative, ne prend pas en compte la mobilité de la population de ces quartiers. Pour citer cet article : Cyprien Avenel & Nicolas Duvoux, « Le pouvoir aux habitants ?