background preloader

Le numérique en bibliothèque : pomme de discorde ?

Facebook Twitter

Le prêt numérique aujourd'hui en France est le résultat d'une alliance entre éditeurs, bibliothèques et librairies. Sur le principe, il rend un service d'accès au numérique.

Mais dans les faits, il est très mal perçu par la profession de bibliothécaires à cause de son coût qui empêche l'accès au numérique pour les petites structures. Face à un flou juridique, l'actualité est brûlante à cause d'une décision de justice européenne qui risque de remettre en cause le monopole de PNB pour faire du prêt numérique un prêt comme un autre. Paroles d'acteurs de la chaîne du livre; ABF : Congrès 2016 - Livre numérique en bibliothèque. Bibliothèques et numérique. Le point sur PNB (octobre 2013) Mise à jour 2 octobre 2013 PNB est un projet interprofessionnel piloté par Dilicom et soutenu par le CNL (Centre national du Livre).

Le point sur PNB (octobre 2013)

PNB n'est pas une offre de livres numériques. PNB n'est pas un logiciel permettant de gérer le prêt ou la consultation en bibliothèque. PNB est un dispositif d'échange d'informations (données commerciales, métadonnées descriptives, juridiques et techniques, données de gestion : état des droits de consultation, statistiques…) entre éditeurs, libraires et bibliothèques, dont le but est de faciliter le développement d'offres de livres numériques pour les bibliothèques. Quel est le rôle de Dilicom ? Dilicom met en place des échanges standardisés entre les différents acteurs permettant l'interopérabilité de leurs systèmes d'information et joue le rôle de tiers de confiance, en garantissant la validité des droits acquis par les bibliothèques et le respect des conditions d'accès et d'usage des livres numériques définies par les éditeurs.

Les offres. Mode d'emploi. L'adhésion à Réseau Carel est annuelle (année civile) et coûte 50 €. nom et adresse de la collectiviténom et adresse de la médiathèquenom et contacts de la personne ressource Vous recevrez alors un bulletin d'inscription et un devis vous permettant de lancer votre inscription.

Mode d'emploi

A quoi sert Réseau Carel ? - à répertorier des ressources intéressantes pour les bibliothèques territoriales - à négocier des tarifs préférentiels pour les adhérents et à les afficher sur son site (partie privée du site : il faut des codes pour y avoir accès) La place du livre numérique dans les bibliothèques publiques françaises - épisode 2. Le livre numérique en bibliothèque : une mutation juridique laborieuse – – S.I.Lex – La semaine dernière, j’ai eu la chance d’intervenir lors d’un colloque juridique organisé à Amiens par le CEPRISCA consacré aux « biens numériques » à l’invitation d’Emmanuel Netter.

Le livre numérique en bibliothèque : une mutation juridique laborieuse – – S.I.Lex –

L’approche retenue par cette journée était intéressante, car elle consistait à se pencher sur les changements juridiques qu’occasionne le passage au numérique sur la notion de « biens ». Les biens constituent une catégorie juridique fondamentale, autour de laquelle s’articule le droit des biens, que l’on oppose traditionnellement au droit des contrats. Mais la numérisation provoque une érosion du statut juridique de la plupart des biens, qui tendent à se transformer en services avec une fragilisation des droits reconnus aux utilisateurs. Là où les biens matériels nous assuraient une propriété, les services nous sont accordés dans le cadre d’une simple licence d’utilisation, souvent sans possibilité de négocier les termes de ces contrats. WordPress: J'aime chargement… Vers un grand rebondissement pour le livre numérique en bibliothèque ? – – S.I.Lex –

Dans une affaire opposant en Hollande un consortium de bibliothèques à des éditeurs nationaux, l’avocat général de la Cour de Justice de l’Union Européenne a rendu aujourd’hui des conclusions qui pourraient avoir d’importantes répercussions au niveau de toute l’Europe en matière de diffusion des livres numériques.

Vers un grand rebondissement pour le livre numérique en bibliothèque ? – – S.I.Lex –

Il faudra encore attendre quelques semaines, pour voir si la Cour suit cet avis, mais c’est généralement le cas, sachant par ailleurs que la CJUE s’est récemment montrée plutôt favorable aux bibliothèques. Une telle décision aurait des conséquences particulièrement fortes en France, car l’avocat général recommande en effet de considérer que le prêt de livres numériques est couvert par la directive européenne de 1992 relative au prêt public des oeuvres, transposée en France par une loi en 2003. Décision CJUE sur le prêt numérique en bibliothèque : quel impact en France ? – – S.I.Lex – La semaine dernière, la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) a rendu une décision très attendue à propos du statut du prêt de livres numériques en bibliothèque.

Décision CJUE sur le prêt numérique en bibliothèque : quel impact en France ? – – S.I.Lex –

Plusieurs commentaires ont été publiés depuis, mais je n’en ai vu aucun qui cerne en détails les conséquences potentielles de la décision de la Cour sur la situation en France. Il est vrai que l’affaire est née d’un litige entre bibliothèques et ayants droit aux Pays-Bas, mais un raisonnement par analogie permet d’envisager les répercussions chez nous, sachant que les jugements de la CJUE font autorité dans toute l’Union européenne. Médiation, numérique, désintermédiation : À l’heure d’internet, de Google et du web 2.0, à l’ère de l’accès à distance et de la dématérialisation, la question de la médiation et des médiateurs se pose de façon récurrente et quelquefois douloureuse.

Médiation, numérique, désintermédiation :

Elle s’adresse aux bibliothécaires, comme aux libraires, aux critiques littéraires, aux enseignants, aux parents, bref, à tous ceux qui sont susceptibles de porter une parole, de transmettre un savoir, d’exercer une médiation entre des individus (des élèves, des enfants, des étudiants, des curieux, des lecteurs, des amateurs…) et des documents, des informations, des données, des connaissances… La scolarisation de la société, l’élévation du niveau moyen du diplôme dans la population, les connaissances empiriques que procurent le contexte audiovisuel et le bain numérique dans lequel nous baignons constituent le contexte dans lequel l’accès à l’information, au savoir, à la culture se fait aujourd’hui.

La médiation : apprendre et transmettre. Livres numériques – Gallicadabra l’appli pour les enfants conçue par la BnF. Gallica est la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France (BnF).

Livres numériques – Gallicadabra l’appli pour les enfants conçue par la BnF

Désormais les enfants ont aussi un espace dédié grâce à l’application Gallicadabra. L’objectif de Gallicadabra est de faire découvrir aux 3 – 12 ans, la richesse des collections numériques de la bibliothèque aux enfants au travers d’ouvrages qui ne sont plus disponibles. L’application est bien entendu gratuite et disponible uniquement sur iTunes (Apple pour iPhone et iPad). Gallicadabra c’est une sélection de trente histoires issues de notre patrimoine littéraire, à lire et à écouter portant sur le thème des animaux et regroupées par genre.

Des contes des Mille et une nuits aux albums illustrés de Benjamin Rabier, le célèbre dessinateur de la « Vache qui rit », en passant par des incontournables tels que les fables de La Fontaine, il n’y a plus qu’à choisir ! Chaque texte est accompagné d’une courte présentation replaçant le contenu dans son contexte d’écriture et d’édition. Visitez notre espace Enfants. La BNF lance Gallicadabra. Détails Catégorie : Numérisation, e-book et Bibliothèques numériques Création : jeudi 9 mars 2017 08:13.

La BNF lance Gallicadabra

Le prêt numérique "pour sortir les bibliothèques de la crise" L'ultime journée au Salon du livre fut l'occasion de soulever une question complexe : celle de l'introduction des ebooks dans les bibliothèques.

Le prêt numérique "pour sortir les bibliothèques de la crise"

Le Centre National du livre a organisé une table ronde réunissant trois femmes ayant fait le pari du prêt numérique sur demande (PNB). Témoignage. L'idée n'est pas jeune. Les intervenants ont rappelé qu'elle date ddu projet Gutenberg lancé à l'initiative de Michael Hart en 1971 pour combattre « l'illettrisme et l'ignorance ».

Andrea Krieg, directrice de la bibliothèque Karlsruhe en Allemagne a été la première à présenter son projet. Gratuit pour les inscrits, le service rend en effet un précieux service à la ville qui compte sur 300 000 habitants pas moins de 80 0000 étudiants. Fiona Marriott, responsable de la stratégie et du développement culture à Luton au Royaume-Uni a également tenu à souligner le rôle social de l' « e-bibliothèqe ». « Notre ville est très petite et très pauvre.

Un problème de droit

Le prêt numérique profite aux usagers, moins aux établissements. Quelques semaines après les premières mises à disposition du prêt de livres numériques au sein des bibliothèques françaises, l'excitation générale est plus ou moins retombée.

Le prêt numérique profite aux usagers, moins aux établissements

Un premier point d'étape a été fait par le MOTif, Observatoire du livre en Ile-de-France, sans que de véritables données chiffrées soient disponibles pour le moment. Bibook, à Grenoble Il s'agissait surtout, du côté du MOTif, de présenter l'offre aux professionnels intéressés, qu'ils soient bibliothécaires ou libraires. Car c'est bien la présence de ces derniers qui a d'abord été saluée au sein de l'offre PNB : l'association des libraires, qu'ils soient physiques ou numériques, avec l'offre de prêt numérique publique. Pour être plus précis, des possibilités de prêt simultané existent ailleurs en Europe (Allemagne, République tchèque, Slovénie, Suisse, Irlande), mais il est indéniable que les licences françaises sont parmi les plus permissives. Par ailleurs, les offres devraient se développer dans les mois à venir.

Collaboration, organisation : l’impact du numérique. Communication du 23 novembre 2015Biennale du numérique (Enssib) Introduction Orhion (Observatoire des organisations et des ressources humaines sous l’impact opérationnel du numérique), créé fin 2009 à la Bibliothèque nationale de France, s’est donné pour mission d’observer et d’analyser la mise en place des grands projets numériques à la BnF (numérisation de masse, DL web, Spar – préservation du numérique) et de contribuer à la définition de la collection numérique. Coopération pour l’Accès aux Ressources Numériques en Bibliothèques. Prêt numérique en bibliothèque : après la réponse de la CJUE, quels effets ?

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0) Le 10 novembre dernier, la Cour de Justice de l'Union européenne répondait à une question préjudicielle posée par l'association des bibliothèques publiques, Vereniging Openbare Bibliotheken, qui s'interrogeait sur la possibilité d'appliquer la directive européenne 2006/115/CE au livre numérique. Cette fameuse 2006/115/CE « définit ce qu'est un prêt, pose le principe du droit exclusif et l'aménage par le biais d'une dérogation », explique Valérie Barthez, directrice juridique du Centre Français d'exploitation du droit de Copie (CFC). « Pour nous, il était évident que la loi [française sur le prêt de livres en bibliothèque] de 2003 et la directive de 2006 ne concernaient que les livres physiques, puisque la question des livres numériques ne se posait pas lorsque tout cela a été mis en œuvre », poursuit Valérie Barthez.

Une approche qui n'a franchement pas été celle de la CJUE. Elle « a décidé de faire une interprétation dynamique de la directive de 2006. Le livre numérique en bibliothèques, entre absences et attentions. Communication du 24 novembre 2015Biennale du numérique (Enssib) Comment se dessinent les offres de livres numériques qui sont actuellement ou seront proposées demain aux usagers des bibliothèques ? Si le livre numérique est réputé immatériel, le faire entrer dans les catalogues des bibliothèques exige des opérations qui, quant à elles, s’inscrivent dans des dispositifs sociotechniques, des interactions, des organisations, des savoir-faire ou bien encore des usages loin d’être évanescents.

Ce sont notamment ces allers-retours incessants entre éditeurs, distributeurs, agrégateurs de contenus, médiateurs et usagers, sans oublier les représentants des différentes tutelles nationales ou locales, qui conforment les offres de livres numériques et les usages qui sont susceptibles d’en être faits. La numérisation bouscule les notions d’acquisition, de fonds documentaires ou bien encore de pérennité d’accès. Comment les professionnels se réapproprient-ils les règles de ce nouveau marché ?