background preloader

2ème Guerre mondiale

Facebook Twitter

Le Procès de Nuremberg. Débarquement Normandie 1944. Cartes. Deuxième Guerre mondiale. Guerre 39 - 45. Quel rôle ont joué les femmes dans la seconde guerre mondiale ? Le rôle des femmes durant la seconde guerre mondiale à l'arrière Durant la seconde guerre mondiale, les femmes participent à l'effort de guerre.

Quel rôle ont joué les femmes dans la seconde guerre mondiale ?

En Allemagne, aux États-Unis, en France, au Japon ou au Royaume-Uni, elles travaillent notamment dans les usines d'armement. Aux États-Unis, les femmes produisant les munitions sont surnommées « munitionnettes » depuis la première guerre mondiale. Au service du IIIe Reich, de nombreuses Allemandes participent à la gestion des territoires occupés (secrétariat, tâches administratives). En France, elles sont surnommées les « souris grises ». La politique - Le procès de Nuremberg. Du moins les accusés purent-ils librement choisir leurs avocats et présenter le système de défense qui leur paraissait le plus efficace.

La politique - Le procès de Nuremberg

Mais le grand succès du procès de Nuremberg a sans doute été, au-delà de la condamnation et du châtiment des coupables, de démonter le mécanisme de destruction mis en place par les nazis (le processus de dénazification en Allemagne devait suivre), et de faire reconnaître juridiquement les crimes de guerre et les crimes contre l'humanité tout en définissant le crime de génocide. L'introduction d'une justice internationale Dans son principe, ce procès représente quelque chose de positif puisqu'il constitue une première pierre de l'édifice d'une justice internationale.

Le tribunal de Nuremberg a ébauché de fait une juridiction internationale qui s'exprime aujourd'hui dans deux instances créées par le Conseil de sécurité de l'ONU : - le tribunal pénal international de La Haye pour juger les crimes de guerre commis dans l'ex-Yougoslavie, créé en 1993 ; Prison: Les procès des criminels de guerre. Au début de l’hiver 1942, les gouvernements des puissances alliées annoncèrent leur détermination de punir les criminels de guerre nazis.

Les procès des criminels de guerre

Le 17 décembre 1942, les dirigeants des États-Unis, de Grande-Bretagne et d’Union soviétique publièrent la première déclaration conjointe mentionnant officiellement l’extermination en masse des Juifs européens et décidant de poursuivre en justice les responsables de violences à l’encontre de populations civiles. La Déclaration de Moscou d’octobre 1943, signée par le président américain Franklin D. Roosevelt, le Premier ministre britannique Winston Churchill et le dirigeant soviétique Joseph Staline, stipulait qu’après l’armistice, les individus jugés responsables de crimes de guerre seraient extradés dans les pays où les actes avaient été commis, et jugés d’après les lois de la nation concernée.

Sous l’égide du TMI, les tribunaux militaires américains menèrent, à Nuremberg, douze autres procès d’officiers supérieurs allemands à Nuremberg. Se nourrir sur le front intérieur pendant la Seconde guerre mondiale. Le Canada était déterminé à changer ses habitudes alimentaires, car il avait apprit qu'une production alimentaire efficace n'était que la moitié du chemin vers la victoire.

Se nourrir sur le front intérieur pendant la Seconde guerre mondiale

Il faut de bonnes habitudes de consommation pour donner tout son sens au slogan : «La nourriture va gagner la guerre»’ La nourriture était au centre des expériences des Canadiens sur le front intérieur durant la Seconde guerre mondiale. Comme le suggère la citation précédente, c'était partiellement du fait que le gouvernement fédéral avait pris une série de mesures dans précédent pour transformer le régime alimentaire des Canadiens. L'omniprésent livret de rationnement devint le symbole le plus frappant de ces efforts – mais le rationnement n'était qu'une des parties d'un ensemble d'interventions étatiques dans les cuisines canadiennes.

Armes utilisées pendant la Seconde Guerre mondiale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Armes utilisées pendant la Seconde Guerre mondiale

La Seconde Guerre mondiale a vu un développement très important des armes de tous types, en puissance et en quantité. Généralités[modifier | modifier le code] « Guerre de mouvement sur de vastes espaces, la Deuxième Guerre mondiale a été une guerre du moteur. »[1] Chars et transports motorisés[modifier | modifier le code] L'usage généralisé des chars est une première illustration de cette tendance à la motorisation. Aviation[modifier | modifier le code] Les immenses progrès de l'aviation réalisés entre les deux guerres vont donner aux différents avions de guerre une place de première importance. Les dernières semaines mois du conflit verra l'apparition au combat des premiers avions à réaction côté allemand (Messerschmitt Me 262) et côté Allié (Gloster Meteor ou Lockheed P-80 Shooting Star) mais trop tardivement et en trop petit nombre pour influer sur la fin de la guerre.

Actes et documents du Saint Siège relatifs à la Seconde Guerre Mondiale. The eleven volumes of the ADSS Actes et Documents du Saint Siège relatifs à la Seconde Guerre Mondiale (French for Acts and Documents of the Holy See related to the Second World War), often abbreviated Actes or ADSS, is an eleven-volume collection of documents from the Vatican historical archives, related to the papacy of Pope Pius XII during World War II.

Actes et documents du Saint Siège relatifs à la Seconde Guerre Mondiale

The collection was compiled by four Jesuit priest-historians—Pierre Blet (France), Angelo Martini (Italy), Burkhart Schneider (Germany), and Robert A. Graham (United States)—authorized by Pope Paul VI in 1964, and published between 1965 and 1981. Origins[edit]