background preloader

GPME G RISQUES

Facebook Twitter

CCF Gestion des risques

Gestion des risques et contrôle interne. Le dispositif de gestion des risques de Michelin contribue à : créer et préserver la valeur, les actifs et la réputation du Groupe ;sécuriser la prise de décision et les processus au sein du Groupe pour favoriser l’atteinte des objectifs ;favoriser la cohérence des actions avec les valeurs du Groupe ;mobiliser les collaborateurs autour d’une vision commune des principaux risques.

Gestion des risques et contrôle interne

Le dispositif de contrôle interne vise plus particulièrement à assurer : l’application des instructions et des orientations fixées par le Président de la Gérance et par le Comité Exécutif ;la conformité aux lois et règlements ;le bon fonctionnement des processus internes, notamment ceux concourant à la sauvegarde des actifs ;la fiabilité des informations financières.

Le dispositif de contrôle interne comprend un ensemble de moyens, procédures, comportements et actions adaptés aux caractéristiques des métiers du Groupe, qui : Rapport 2019. Une Direction commune aux activités d’Audit Interne, de Gestion des Risques et de Contrôle Interne.

rapport 2019

Cette organisation favorise une vision partagée des risques et des enjeux prioritaires et une coopération suivie entre les équipes sur tout le périmètre du Groupe pour tous les horizons de temps. Un dispositif de gestion de crise efficace. Piloté par la Direction de l’Audit Interne, la Gestion des Risques, le Contrôle Interne et la Qualité, il est déployé auprès des équipes de Direction du Groupe au moyen d’exercices de simulation de grande ampleur et de formations. Le Computer Emergency Response Team (CERT), une équipe de surveillance et d’intervention rapide en cas de cyber-intrusion, est opérationnel 24h/24h sur tous les continents. En 2019, une cyber-attaque de niveau mondial a été simulée. Des programmes d’assurance mondiaux sont en place pour les risques les plus importants : dommages/pertes d’exploitation, responsabilité civile, pollution accidentelle et risque cyber.

BTS Assistant de Gestion: exemples projet de développement de la PME, plan du dossier, PESTEL, Ishikawa, SWOT... Qu’est ce qu’un projet ?

BTS Assistant de Gestion: exemples projet de développement de la PME, plan du dossier, PESTEL, Ishikawa, SWOT...

Un projet est un ensemble finalisé d’activités et de tâches entreprises dans le but de répondre à un besoin défini dans des délais fixés et dans la limite des moyens alloués (humains, matériels et financiers). Quel est l’objectif de l’épreuve ? L’épreuve consiste à présenter à l’oral un dossier de 12 pages maximum dans le cadre d’une conduite d’une démarche d’un projet en relation avec le développement, la pérennisation et la gestion des risques de la PME.

Quelle sont les différentes étapes de l’organisation de votre dossier? Etape 1 : Présenter l’entrepriseEtape 2 : Analyser l’entrepriseEtape 3 : Dégager une problématique (ou besoin) issue de l’analyseEtape 4 : Trouver le thème du projet visant à résoudre la problématiqueEtape 5 : Décrire le projet Quelles sont les activités à développer pour votre projet? Content/uploads/2018/09/student-300×200.jpg” alt=”” width=”300″ height=”200″ /> Quels éléments mettre dans chaque étape? L’Analyse PESTEL Le diagramme d’Ishikawa. Blog gestion de projet.

ACTIVITÉ 1. CONDUITE D’UNE VEILLE

ACTIVITE 2 DEMARCHE PROJET. ACTIVITE 3 Mise en oeuvre démarche GDR. ACTIVITE 4 Les risques financiers. ACTIVITE 5 C10 Risques non financiers. ACTIVITE 6. DEMARCHE QUALITE. Bloc de compétences 2 : Participer à la gestion des risques de la PME. La gestion des risques en 5 étapes. Bien que prévoir la totalité des risques inhérents à un projet soit utopique, il est tout à fait possible d’établir une liste des risques les plus prévisibles - et les plus courants – pour chaque type de projet.

La gestion des risques en 5 étapes

C’est même conseillé, si l’on veut mener à bien son projet et le voir se concrétiser puis, réussir. A cet égard, une analyse complète et approfondie des risques constitue une garantie de réussite importante car elle permet de les prévenir. Cette analyse passe, globalement, par cinq étapes primordiales que l’on peut présenter de la manière suivante : La détermination des risques : il s’agit de déterminer le genre de risques éventuels (organisationnel, environnemental, social, technique, financier), en collectant un maximum d’informations par le biais des consultations, des enquêtes et d’une analyse des expériences similaires. D’autres phases sont nécessaires pour optimiser la réussite du projet en phase de création. Elles sont toutes importantes et demandent beaucoup de vigilance. GESTION DU RISQUE BTS GPME. La démarche de gestion des risques - Cours BTS GPME. Les mesures de maîtrise peuvent être de deux natures : > les mesures de prévention vont agir sur la probabilité de réalisation.

La démarche de gestion des risques - Cours BTS GPME

Exemple : on construit un mur d'enceinte autour de l'usine, cela empêchera l'eau de venir détruire les stocks. On limite la probabilité du risque d'inondation au sein de l'entreprise ; > les mesures de protection vont agir sur les conséquences. Exemple : on équipe l'usine de murs coupe-feu, on réduit ainsi les conséquences d'un incendie.