background preloader

Critique&recherche

Facebook Twitter

Rôle - micropolitiques des groupes. Conspirationnisme : la paille et la poutre. Le peuple est bête et méchant, le peuple est obtus.

Conspirationnisme : la paille et la poutre

Au mieux il pense mal, le plus souvent il délire. Concertation. Mathieu Berger : La participation sans le discours. Enquête sur un tournant sémiotique dans les pratiques de démocratie participative.

Mathieu Berger : La participation sans le discours.

Distinguer bien commun et bien(s) commun(s) Bien commun et bien(s) commun(s) C’est à Thomas d’Aquin que l’on doit la notion philosophique de bien commun, bonum communis. L’évolution de cette notion demande un rappel historique, et philosophique, pour mieux comprendre la nécessaire distinction entre « Bien commun » et « biens communs ». Ce court texte, cette fiche même, réunit quelques remarques, écrites trop rapidement, que j’espère utiles s’agissant d’une notion extrêmement ancienne, et même chargée historiquement, mais qui n’est utilisée que depuis peu dans notre secteur [1]. La note tourne autour de la distinction nécessaire entre « Bien commun » et « biens communs ».

Le public chez Dewey : une union sociale plurielle. 1Depuis une vingtaine d’années, l’espoir qu’une démocratie participative pourrait pallier les défauts de la démocratie représentative s’est peu à peu répandu.

Le public chez Dewey : une union sociale plurielle

Philosophes, politistes et sociologues multiplient les perspectives pour indiquer que les citoyens d’un État démocratique ne se bornent pas à voter une fois de temps en temps, mais qu’ils peuvent ou devraient contribuer à l’élaboration des questions d’intérêt public et aux débats qui s’en suivent. En philosophie, Benjamin Barber et Jürgen Habermas ont revitalisé l’idée que la participation des citoyens au gouvernement n’est pas seulement un droit, mais qu’elle est aussi la condition même de l’existence de ces institutions en tant que protectrices de ce droit. 2La contribution précoce de Dewey en faveur d’une démocratie participative a été remarquée d’abord aux États-Unis, notamment par Robert Westbrook (1991), puis en Allemagne et en France.

Un certain scepticisme accueille en 1927 Le public et ses problèmes de Dewey (2003). Www.nss-journal.org/articles/nss/pdf/2005/03/nss5303.pdf. (With M. Aït Aoudia, J.-G. Contamin), Indicateurs et vecteurs de la politisation des individus : les vertus heuristiques du croisement des regards. Critique internationale 50, pp. 9-20, 2011. Critique internationale n o 50 - janvier-mars 2011.

(With M. Aït Aoudia, J.-G. Contamin), Indicateurs et vecteurs de la politisation des individus : les vertus heuristiques du croisement des regards. Critique internationale 50, pp. 9-20, 2011.

Nature et légitimités des savoirs citoyens dans l’urbanisme participatif. 1 .

Nature et légitimités des savoirs citoyens dans l’urbanisme participatif

Je tiens à remercier Marie‑Hélène Bacqué, Joan Font et Yves Sintomer pour leurs commentaires sur (...) 1Les expressions de « savoir d’usage », « expertise citoyenne » ou « savoirs ordinaires » sont utilisées par une diversité d’acteurs (élus, militants associatifs, consultants, chercheurs, etc.) pour justifier la mise en place de dispositifs participatifs, qui se multiplient depuis deux décennies dans des contextes variés en Europe (Font, 2001 ; Bacqué, Rey & Sintomer, 2005 ; Blondiaux, 2008 a ; Bacqué et al., 2010)1. Cette notion de « savoirs citoyens » reste, pourtant, plus souvent invoquée que clairement définie.

Pour pallier cet impensé conceptuel, des travaux de sociologie politique ont récemment cherché à distinguer différents types de savoirs que les citoyens ordinaires (ni élus ni professionnels) peuvent mobiliser au sein des instances de participation (Sintomer, 2008 ; Fromentin & Wojcik, 2008 ; Topçu, Cuny & Serrano‑Velarde, 2008 ; Talpin, 2010 ; Nez, 2010). Les charges de la participation. 1 Cette attention partage avec le repérage de « formats de participation » effectué par Richard-Ferro (...) 2 Lorsque l’on s’inquiète de la pression exercée par la charge, on couvre une ampleur de temps plus l (...) 1 Un pan important des sciences sociales contemporaines prend aujourd’hui pour objet d’investigation la participation ; la création récente de la revue Participations en est l’un des signes les plus clairs.

Les charges de la participation

À partir d’une ethnographie de la participation se déployant dans le cadre d’une maison médicale belge (association de soins de santé de première ligne) autogérée, j’entends mettre en lumière plusieurs zones d’ombre de ces travaux. Www.uclouvain.be/cps/ucl/doc/cr-cridis/documents/MicroecoResist_(1).pdf. Le-commun.fr - Accueil. Echelle Inconnue : désordre culturel. Politisation et publicisation : les effets fragiles de la délibération en milieu populaire.

Revue Participations 2011/1, Démocratie et participation : un état des savoirs. La tentation insurrectionniste. Si loin, si proche. Insistances démocratiques. Vous êtes sur deux fronts : d’un côté, vous vous écartez de ceux qui se contentent de penser et de défendre une démocratie étatique.

Insistances démocratiques

De l’autre côté, vous n’acceptez pas que l’on rejette la démocratie au nom de la lutte des classes ou de la critique de la domination. Pouvez-vous nous expliciter cette position ? La manière dont vous l’avez élaborée, dans quel contexte intellectuel ? Collectif de recherche interdisciplinaire sur la contestation (CRIC) Voici une sélection des principales publications des membres professeur.e.s du CRIC en lien avec les trois axes de recherche de la programmation du Collectif.

Collectif de recherche interdisciplinaire sur la contestation (CRIC)

Pour davantage d’informations et de références, vous pouvez consulter les pages respectives des membres. . À venir. Socioeco.org - Sites de l’ESS. Annexe 2 : Grille d’observation. 1Loin d’être un cadre contraignant, cette grille d’observation donne des orientations générales pour comparer différentes instances participatives.

Annexe 2 : Grille d’observation

Elle est inspirée d’une grille élaborée avec Arnaud Simetière dans le cadre d’un partenariat institutions-citoyens pour la recherche et l’innovation (Picri), afin de guider nos observations sur les conseils de quartier à Paris, et de la grille sur laquelle s’est appuyé Julien Talpin (2007) pour observer des réunions de budget participatif. L’objectif de la phase d’observation est de décrire le fonctionnement et la dynamique d’une instance participative (une plénière ou une commission d’un conseil de quartier, un groupe de travail de la concertation, une assemblée d’un budget participatif, etc.) à la fois sur l’instant et dans la durée. L’observation porte autant sur la forme que sur le contenu de la rencontre, sachant que l’attention se focalise sur les relations et les échanges de savoirs entre les différents acteurs.

Partenariats institutions-citoyens pour la recherche et l'innovation (Picri) Jump to navigation Partenariats institutions-citoyens pour la recherche et l'innovation (Picri) Ce dispositif original encourage les collaborations entre laboratoires publics et société civile pour produire en commun des connaissances.

Partenariats institutions-citoyens pour la recherche et l'innovation (Picri)

Objectifs de l'aide Promouvoir des programmes de recherche reposant sur une collaboration étroite entre laboratoires de recherche publics et organisations de la société civile à but non lucratif. En favorisant la participation de la société civile à la production des connaissances, ce dispositif vise à renforcer les processus de démocratie en Île-de-France ainsi qu'à diversifier les sources potentielles d'innovation sociale.

Www.brusselsstudies.be/medias/publications/BruS72FR.pdf. L’échelle de participation citoyenne de Sherry Arnstein revisitée. Sherry Arnstein est la chercheuse américaine à qui l’on doit l’échelle de participation citoyenne : cette échelle s’élève sur 8 échelons qui tracent une voie vers le pouvoir citoyen, avec au sommet de l’échelle le contrôle citoyen, depuis la manipulation au bas de celle-ci. Quelques interprétations coexistent quant au « contrôle citoyen, » qui trône au haut de l’échelle : fervente véhicule du progrès social, il est peu probable que la chercheuse ait véritablement cherché à disqualifier le rôle des administrations publiques municipales (toutes puissantes aux États-Unis) dans le contrôle des institutions ou de ces organismes, sans que cela ne dilue nécessairement un idéal de contrôle citoyen qui prévoirait inconditionnellement que les communautés et les citoyens aient les moyens qui permettent de contrôler ces institutions ou ces organismes.

Page d'accueil du dictionnaire. Les Nouveaux Commanditaires. Maintenant que la souveraineté de la personne est acquise, l'art peut et doit concourir à l'invention de formes satisfaisantes à cette autre ambition engendrée par la première : la construction d'une démocratie. Cette démocratie dont l’idéal est de permette à tous de ne plus être le spectateur ou un laissé pour compte d’une histoire qui le dépasse mais d’en devenir, en tant que citoyen, un acteur à part entière. Un idéal qui pose au quotidien une question fondamentale : comment créer un monde commun avec des individus aux conceptions et convictions différentes, devenus libres et égaux en droit ?

Centre Avec. Micropolitiques des groupes, David Vercauteren. Rencontre avec David Vercauteren, autour de l’ouvrage Micropolitiques des groupes – pour une écologie des pratiques collectives, rédigé en collaboration avec Thierry Müller et Olivier Crabbé. Critique de la participation. Artfactories. Strabic.fr - un autre regard sur le design. (n°HS21) : Mouvements sociaux et démocratie. Des sociétés civiles en ébullition. Un voyage-reportage sur l’autogestion, le pouvoir populaire et la participation démocratique.

Recherche