background preloader

Décrochage/raccrochage

Facebook Twitter

Évaluer en temps de pandémie. VIVRE ENSEMBLE Justice, tolérance, ordre social et poursuite du bien commun. Nouvelle publication : L’enseignement explicite : une approche pédagogique efficace pour favoriser la réussite du plus grand nombre (coordonné par Bocquillon, Gauthier & Bissonnette) – Enseignement Explicite. Mur des consignes. Le mur des consignes, disponible sur le site La Classe d’Histoire et affiché sur le mur de la salle de classe permet d’expliciter les consignes utilisées en classe et de construire des compétences solides avec les élèves. Présence et distance : six scénarios pédagogiques avec la vidéo - Enseigner avec le numérique. Ecole, numérique et confinement : regards croisés 4. Laurent Jeannin – Éducation, numérique et recherche.

La crise sanitaire que nous connaissons actuellement invite à s’interroger sur la nature même de la transformation numérique dans l’éducation.

Ecole, numérique et confinement : regards croisés 4. Laurent Jeannin – Éducation, numérique et recherche

GTnum4 Des digital natives Inegalites usages Affiches. Pratiques et usages numériques des jeunes : productions du GTnum 4 – Éducation, numérique et recherche. Rappel : Les groupes thématiques numériques (#GTnum), animés par des laboratoires universitaires et autres opérateurs publics, sont coordonnés par le bureau du soutien à l’innovation numérique et à la recherche appliquée de la Direction du numérique pour l’éducation (sous-direction de la transformation numérique).

Pratiques et usages numériques des jeunes : productions du GTnum 4 – Éducation, numérique et recherche

Nous publions aujourd’hui les productions du groupe thématique numérique sur les “usages des jeunes”, animé par l’Université de Rennes 2 (CREAD Marsouin). Le traitement éditorial de ces productions a été réalisé par Réseau Canopé. Des Inégalités sociales à l’école (comment démocratiser la réussite?) et du décrochage scolaire... Au moment où le ministre de l'Education Nationale lance un projet baptisé "Vacances apprenantes", semble-t-il destiné aux élèves les plus en difficultés et décrocheurs, arrêtons-nous un instant sur le sujet des inégalités socio-scolaires et sur ces "fameux" décrocheurs.

Des Inégalités sociales à l’école (comment démocratiser la réussite?) et du décrochage scolaire...

Que j'appelle souvent aussi les "décrochés". I- Inégalités sociales à l’école / comment démocratiser la réussite ? Réponses possibles (et à développer): - organiser un "grand débat" (un vrai celui-là!) Pour obtenir une définition consensuelle de ce que doit être la "justice scolaire" . - davantage faire confiance aux "experts de terrain", aux équipes pédagogiques. . - un suivi et une évaluation des moyens attribués aux élèves socio/scolairement en difficultés. . - poursuivre les efforts de remédiation des difficultés MAIS d'abord et surtout augmenter de manière très importante les moyens (matériels et humains) de PREVENTION. . - donner à l'élève son importance d'ENFANT. Comment motiver les élèves? Usito. Un formidable dictionnaire québécois de la langue française.

Article mis à jour le 5 juin 2020 par Fidel Navamuel Usito est un dictionnaire en ligne de la langue française conçu au Québec qui devrait intéresser tous les passionnés de la langue.

Usito. Un formidable dictionnaire québécois de la langue française

Usito propose par ailleurs quelques fonctions originales pour des utilisateurs qui ne maîtrisent pas l’orthographe ou encore pour des lecteurs DYS. Une ressource entièrement gratuite à glisser dans votre trousse numérique de dictionnaires en ligne. Eviter le retour à lanormal 23 propositions. Ma classe de français semaine 12 copie par vaucencours 37 sur Genially. Un fossé numérique chez les jeunes qui n'est pas tant technologique que social - Thot Cursus.

«Suivant leurs groupes sociaux d’appartenance (p. ex., leur milieu socioéconomique, leur ethnicité, leur statut migratoire, ou encore leur genre, ce dernier faisant l’objet d’une attention particulière dans le présent rapport), les jeunes n’ont pas les mêmes possibilités de mettre à profit le numérique pour leur participation éducative et sociale.

Un fossé numérique chez les jeunes qui n'est pas tant technologique que social - Thot Cursus

Enquête nationale 2018 de climat scolaire et de victimation auprès des lycéens : le point de vue des élèves internes. Les décroché-e-s. Motiver un élève qui ne veut pas apprendre. Laboratoires de la Persévérance Scolaire des LP. De manière cruciale, aux côtés de la persévérance scolaire, la question du décrochage s’est imposée dans les lycées professionnels, et ailleurs, comme un risque majeur.

Laboratoires de la Persévérance Scolaire des LP

Une enquête du Syn Lab en témoigne: Pour cette reprise, les chefs d’établissement ont donc veillé à ce que les personnels puissent bénéficier d’un temps, plus ou moins long, de «prérentrée » afin que les équipes se retrouvent et s’organisent dans la continuité du travail parfois engagé lors des conseils pédagogiques menés à distance. Il ne s’agit pas de terminer le programme ou de reprendre les cours de manière « traditionnelle ». Nous réfléchissons à cette école d’après la crise. « Je n’ai pas compris quand j’étais jeune et quand je ne l’étais pas » : les « jeunes aidants », des invisibles aux côtés d’un proche malade. En rentrant de l’école, Rama ne prend jamais le temps d’enlever son cartable ni de défaire ses lacets.

« Je n’ai pas compris quand j’étais jeune et quand je ne l’étais pas » : les « jeunes aidants », des invisibles aux côtés d’un proche malade

La fillette se précipite dans la chambre voir « si Maman va bien et a besoin de quelque chose ». Elle lui raconte ses bonnes notes, lui remonte le moral comme elle peut. Ses grandes sœurs, elles, ont une autre routine : à l’heure où la plupart des ados s’enferment dans leur chambre pour faire leur vie, Mariam et Amina s’inquiètent d’abord des courses, du rangement, du ménage, des repas. Rama a 9 ans, ses aînées, 14 ans et 18 ans, mais on pourrait leur en donner dix de plus. Mariam et Amina n’avaient pas fini de grandir lorsque la maladie de leur mère s’est déclarée, en 2010 : la polyarthrite, et les mêmes douleurs articulaires que leur grand-mère, condamnée au fauteuil roulant. Les jeunes aidants, les grands oubliés ? 

Lls s’appellent Kahina, Arthur, Florient, ou encore Ahmed.

Les jeunes aidants, les grands oubliés ? 

Ils ont commencé à accompagner un parent, un grand-parent, un frère ou une soeur en perte d’autonomie vers 16 ans et demi. Ce sont de jeunes aidants : ils ont toujours existé, mais alors que la Journée nationale des aidants fête ses dix ans, ils commencent seulement à sortir de l’ombre. Car être jeune et aidant est indicible : « Ce sont en général des enfants et des adolescents très discrets qu’on ne remarque pas car ils ne parlent pas, explique Florence Leduc, présidente de l’Association française des aidants (AFA). Depuis environ sept ans, nous les aidons à sortir de l’ombre, mais discrètement pour ne pas aggraver des situations familiales parfois complexes. » En 2017, la Fondation Novartis a lancé une étude inédite (2) qui a mis en lumière le rôle de ces jeunes, trop longtemps minimisé. Une enquête inédite sur les jeunes aidants en France. Une enquête inédite sur les jeunes aidants en France met en lumière une face invisible de l’aide, en attente de soutien L’enquête intitulée « Qui sont les jeunes aidants aujourd’hui en France ?”

Une enquête inédite sur les jeunes aidants en France

Novartis - Ipsos, révèle que de nombreux adolescents et jeunes adultes se retrouvent en situation d’aidant. Plus de 500 jeunes aidants âgés de 13 à 30 ans ont été interrogés, permettant de faire émerger le retentissement que leur rôle occasionne sur leur vie scolaire, leurs relations à leurs pairs et le retentissement psychologique et physique de cette situation. L'Association Française des Aidants était membre du comité scientifique de cette étude. Réussir, ça s'apprend : un guide pour les parents. 1.

Réussir, ça s'apprend : un guide pour les parents

Partons toujours des questions et des centres d’intérêt des enfants Nous pouvons saisir toutes les occasions de faire évoquer les enfants. Comment la coéducation peut être possible. Intégrer les parents dans le cursus scolaire n'est pas évident. Parce que chaque parent a un intérêt plus ou moins grand du monde scolaire. Il y a d'autre part des enseignants réticents à trop les laisser entrer, ne voulant pas qu'ils se mêlent de tout ce qui se passe en classe. Bref, ce rapport peut vite devenir difficile et, parfois, tendu, mais les bénéfices que l'on peut en retirer dépassent généralement les inconvénients comme le montre cette revue de littérature sur le sujet de la coéducation : de nombreuses études démontrent que les élèves dont les parents s'investissent réussissent mieux.

Toutes sortes de parents. Ouvrir l'école aux parents, l'école Jean Moulin à Nimes (éducation prioritaire) Les parents et l’École sont conjointement responsables de l’éducation des enfants – élèves. Un projet, mené au sein de l’école élémentaire Jean Moulin (REP+ Romain Rolland, Nîmes), cherche à donner une réalité à ce principe de coéducation en développant une politique d’ouverture de l’Ecole aux parents organisée selon 4 axes interdépendants : - Axe 1 : Favoriser la maîtrise de la langue française - Axe 2 : Rendre plus compréhensibles le sens et les enjeux de la scolarité - Axe 3 : Expliciter le fonctionnement de l'institution scolaire et ses attentes - Axe 4 : Favoriser la participation des parents à la vie de l’Ecole Il s’agit de renforcer le lien entre l'École et les Familles et de replacer l’Ecole au cœur d’un quartier en mettant en synergie l’ensemble des acteurs associatifs et institutionnels pour mieux lutter contre les inégalités et construire l'École de la réussite.

Agnès Baumier Klarsfeld : Réveiller le désir d'apprendre. Agnès Baumier Klarsfeld vient de publier aux Editions Albin Michel : Réveiller le désir d'apprendre. Le livre se fixe pour objectif d’inspirer les professeurs et leur hiérarchie. Il part d’un constat : la France est le pays développé le plus inégalitaire en matière éducative… Journaliste à L’Étudiant puis L’Express, en charge des sujets liés à la jeunesse et l’éducation Agnès Baumier-Klarsfeld s’intéresse à la manière dont l’Education Nationale pourrait mieux prendre en compte les savoirs actuels en psychologie et en neurosciences et tirer parti des outils numériques pour passer d’un enseignement de masse à des formations différenciées, tenantcompte des capacités et de la personnalité de chaque élève.

S’il peut se réveiller, le désir d’apprendre, c’est qu’il s’est endormi. L’école, le collège, le lycée sont-ils de puissants somnifères ? Les élèves ont peu de choix. La motivation. + d'articles La tyrannie des modes de vie La Tyrannie des modes de vie . Sur le paradoxe moral de notre temps, Mark Hunyadi , Le Bord de l’eau, 2015, 114 p., 10 €. Hard romance Hard Romance . Cinquante nuances de Grey et nous , Eva Illouz , Seuil, 2014, 158 p., 16 €. Le choix d'une vie sans enfant Le choix d’une vie sans enfant , Charlotte Debest , Presses universitaires de Rennes, 2014, 216 p., 17 €. Motivation memoire pasquier. Construire un climat de classe positif et favorable aux apprentissages. Du décrochage provisoire au raccrochage scolaire : l’importance de la reconnaissance. 4 VD Fiche tuteur CA1. Scolariser des élèves rencontrant des difficultés comportementales.

16 manières différentes de reconnaître la valeur du travail des élèves. 10 conseils pour améliorer son organisation et gagner du temps. Focaliser son attention - un facteur essentiel de réussite. « Déficit d’attention des élèves, comment agir ? Pour une gestion efficace des comportements auprès des élèves en difficulté - TA@l’école. Les raccrocheurs de rêve contre le décrochage scolaire - France 3 Alpes.

Avis 2020 7 avis droit education et eus. Pourquoi considérer le décrochage scolaire comme un problème ? TCC. "L’école doit permettre aux enfants de transformer le système, et non de le reproduire." La pyramide des besoins de Maslow d’un point de vue pédagogique.

Pourquoi considérer le décrochage scolaire comme un problème ? Inégalités précoces : « Dès le début, les habitudes de vie et les codes culturels créent des écarts entre les enfants »