background preloader

Claire

Facebook Twitter

Problématique

Document de référence : La nature dans la ville. Réintroduction de la nature à New York. Naturopolis : New-York, La Révolution Verte. Une oasis dans Manhattan : Central Park. Il est coutume de dire que Central Park est le "poumon" de la ville de New York.

Très intéressant, découvre que la nature existe en ville. Même dans une aussi grande métropole que New York. – gpn1

Il est peu probable que les arbres du parc suffisent aujourd'hui à produire l'oxygène nécessaire pour les plus de 10 millions d'habitants de la mégalopole, mais Central Park est un lieu indispensable pour beaucoup de newyorkais, qui permet par moment de s'échapper de la vie trépidante de Manhattan et trouver un peu de repos au calme.

Une oasis dans Manhattan : Central Park

Central Park est le premier parc paysager qui ait été créé aux USA. L'idée de réaliser un parc à l'image des parcs publics de Londres ou de Paris est née dans dans le milieu du XIXeme siècle. Manhattan vivait alors une incroyable progression démographique (en 1800, New York comptait 60 000 habitants, et plus de 500 000 en 1850 !). High Line : la promenade Hype de New York. La High Line, c’est la nouvelle coqueluche des new-yorkais.

High Line : la promenade Hype de New York

Vous en avez peu-être entendu parler, et imaginez que ce sont surtout les touristes qui viennent la voir. Eh bien, pas seulement : tout New York s’y presse, surtout quand il y a un rayon de soleil. High Line ? Traduction brute : la ligne haute. En fait il s’agit d’une ancienne voie de chemin de fer désaffectée, élevée au dessus des rues, se faufilant entre les buildings du bord de de l’Hudson, au sud ouest de Manhattan. La High Line a été construite dans les années 30, dans le cadre d’un projet à la fois public et privé, appelé West Side Improvement.

Une intense activité de transport régnait un peu partout, avec des charrettes, tombereaux et porteurs qui amenaient les marchandises ici et là et repartaient avec autre chose. Si l’arrivée du train fut perçue comme un progrès, très vite on s’est rendu compte qu’elle posait quelques problèmes.

L'agriculture urbaine au Quebec

Quebec Vert - La revue des professionnels de l'horticulture. En mai 2011, l’hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth inaugurait son nouveau potager situé sur le toit principal, au sommet de l’édifice.

Quebec Vert - La revue des professionnels de l'horticulture

Ce projet, mené par le comité environnemental, a été inspiré par l’engagement indéfectible du Chef exécutif en faveur des produits de proximité et des petites fermes artisanales. Le jardin potager en bacs BioTop du chef Alain Pignard sur le toit de l'hôtel Fairmont Reine-Élizabeth à Montréal. En effet, bien avant que l’agriculture urbaine ne devienne tendance, les chefs du Fairmont entretenaient déjà des liens étroits avec les producteurs locaux et menaient sans relâche un travail de découverte des meilleurs produits biologiques de saison à offrir à leurs clients.

Il était alors naturel qu’ils rêvent d’un jardin afin d’avoir toujours, à portée de main, des légumes frais et à pleine maturité. La brigade de cuisine n’en est toutefois pas à ses premières armes en matière d’horticulture ayant déjà fait plusieurs tentatives au cours des dernières années.

Solutions de réinsertion de la nature en France

Mur Végétal par Patrick Blanc. Qu'en est-il du mythe de la terre nourricière ?

Mur Végétal par Patrick Blanc

En fait, les plantes ne "mangent" pas la terre. Elle leur fournit un milieu dans lequel les racines pénètrent, assurant une stabilité mécanique à l'ensemble du feuillage et des tiges, ainsi qu'une réserve plus ou moins disponible en eau et sels minéraux. Tous les éléments minéraux sont alors véhiculés par l'eau et absorbés sous forme soluble avec elle par les racines. Les autres éléments essentiels à la construction des plantes (sucres, protéines...) sont élaborés par les feuilles, à partir de l'eau et du gaz carbonique de l'air sous l’action de la lumière, grâce à la photosynthèse. La trame verte & bleue de Nantes. Les ruches envahissent Paris !

Un potager sur le toit. Imaginez un potager, situé sur le toit d'un gymnase, entouré de buildings d'une dizaine d'étages et offrant une vue panoramique sur toute la ville.

Concept novateur mis en place par l'hotel Fairmont Reine Élizabeth au Quebec: création d'un potager sur le toit pour produire ses propres légumes bio de saison à destination des clients du restaurant de l'hotel. Cuisine avangardiste depuis 1976 avec la culture hydroponique pour produire ses fines herbes pendant l'hiver. – apvvalabre2013

Non, vous n'êtes pas dans une des méga-fermes qui poussent au sommet des tours de Brooklyn ou Montréal, mais sur le toit d'un gymnase du 20e arrondissement de Paris, dans le premier jardin sur toit de la ville.

Un potager sur le toit

Oubliez aussi les retraités en mal d'occupations. Ce matin, c'est une population variée faite d'étudiants, de mères de famille et barbus lookés comme dans un catalogue d'Urban Outfitters qui sont venus en découdre avec les mauvaises herbes. « Pendant la belle saison, les gens viennent jardiner mais aussi lire, prendre le soleil, partager un repas ou bavarder avec leurs voisins.