background preloader

Digital

Facebook Twitter

Nouvelles perspectives digitales et enjeux pour les marques ! Points de ventes connectées et publicités personnalisées vont permettre de réaliser le fantasme le plus fou des marketeurs : personnaliser la campagne même si le consommateur n’a pas encore interagi avec la marque. Par Franck Lewkowicz, directeur général France chez Quantcast La baisse du shopping physique fait l’objet de nombreuses analyses dans les pays occidentaux.

Les consommateurs passent plusieurs heures par jour sur Internet et cela ne cesse d’augmenter. De plus, près de 35 % des achats dans le monde s’effectuent désormais en ligne. Cette tendance est d’autant plus marquée chez les plus jeunes. À mesure que la technologie prend une place encore plus importante dans notre quotidien, nous devrions logiquement moins acheter dans les magasins physiques et de plus en plus sur Internet. Il est en effet aujourd’hui impossible pour les magasins d’avoir un retour d’expérience des clients dans leurs points de vente. Qu'attend le consommateur connecté ? Principaux enseignements de l’étude : Le nouveau consommateur connecté En plus des ordinateurs, smartphones, tablettes et TV connectées, le consommateur s’empare aujourd’hui des objets connectés, avec 17% des consommateurs dans le monde à les utiliser (17% en France également).

Le lancement de l’Apple Watch devrait notamment accélérer cette tendance, et toutes les possibilités d’applications en store que cela suggère (préparation de shopping list, vouchers, etc.). L’étude dépeint un consommateur habitué à aller au-delà de l’expérience ecommerce traditionnelle : 84% des français achètent en ligne (75% dans le monde), 22% de t-commerce (20% monde) et 19% de m-commerce (28% monde). Elle sert aussi à préparer les achats, 90% des consommateurs français recherchent en ligne en vue d’achats hors ligne (ROPO – Research Online Purchase Offline). Le mobile, pierre angulaire entre off & online « Ce nouveau consommateur veut gagner du temps et de l’argent, et avoir plus de choix.

Les groupes médias sont morts, vive les groupes médias hybrides. Le paysage média n'a de cesse de se transformer. Tout d’abord, on assiste à une montée en puissance de nouveaux acteurs venus du numérique dont le dynamisme et l’ambition sont si grands que l’on ne peut plus qualifier de simples «pure players ». Qu’on l’aime ou non, des acteurs comme Buzzfeed, Upworthy ou Playbuzz font aujourd’hui bouger les lignes de la presse, aussi bien dans le fond (nouveaux publics, nouveaux thèmes, nouveaux modèles économiques) que dans la forme (nouveaux modes de narration, nouveaux leviers marketing). De même, les géants du Web sont de plus en plus tentés de repenser les modes de production et diffusion des contenus comme Yahoo!

Avec son application News Digest, Snapchat avec son service Discover ou encore Facebook, qui vient d’annoncer son intention d’héberger lui-même des contenus. Pour autant, cette effervescence ne signifie pas que les grands médias historiques restent apathiques et se laissent faire. Une nouvelle ère média Et les 80% restants ? #BizDev : Comment les startups redéfinissent-elles l’expérience client. Les startups innovantes qui hackent le luxe ont comme dénominateur commun l’économie de la confiance qui est au cœur de leurs business model. En d’autres termes, une recherche perpétuelle pour gagner la confiance du consommateur. Cette confiance ne s’acquiert pas toute seule, c’est un travail sur le long terme dont l’expérience client en est la clé de voute. Article écrit par Florian Deveaux, responsable expérience client chez BonneGueule. Un terme à la mode qui n’en est pas un Elle est omniprésente dans des domaines comme l’hôtellerie de luxe depuis des années ; un domaine d’activité où l’attention portée au client est devenue presque naturelle, pour répondre à des besoins précis de la part d’une clientèle exigeante.

Aujourd’hui, la relation client (ou plutôt l’accompagnement client) se doit d’être omnicanal : à la fois cohérente, continue et qualitative sur l’ensemble des canaux online et offline. Pourquoi l’expérience client est-elle importante ? Les clients sont la base de travail.

Growth Hacking

Fiche métier : UX Designer. Fiche métier : UX Designer L’UX designer a pour principale mission d’améliorer l’usage utilisateur sur tout type de plateforme. Il se focalise uniquement sur les attentes et les besoins de l’utilisateur, tout en prenant en compte les objectifs du projet de son client. Son rôle est donc crucial : il doit simplifier l’usage que les utilisateurs en font et susciter une émotion positive en intégrant un « story telling » à l’expérience utilisateur afin de les fidéliser. Il a pour rôle de faciliter la prise en main du site, son accessibilité et de générer de la confiance auprès des utilisateurs.

L’UX Designer doit faire remonter les points essentiels de l’expérience utilisateur à la direction en charge du projet. Une des caractéristiques primordiales pour être UX designer demeure la créativité, l’UX designer doit être capable d’imaginer et concevoir des solutions sans répit. Il n’existe pas de diplôme spécifique au métier de web designer UX. Book icons - Download 530 free. Big data, big Brother - BUSINESS REVOLUTION. Big Data. Ces deux mots sont un peu galvaudés aujourd'hui. Tout le monde parle de Big Data, mais peu d'entreprises savent vraiment ce que cela implique. Côté face, les données fascinent. Mais côté pile, elles font peur. Selon le BCG, la clé du Big Data tient en fait à la confiance du consommateur. Protéger la vie privée des clients et réfléchir à de nouvelles règles pour les rassurer, ce sont les conditions sine qua none pour ne pas perdre jusqu’à deux tiers de la valeur du Big Data. 48 - l'enjeu crucial de la protection des données from ELEPHANT on Vimeo.

Supports hybrides et magazines : la fin de la lutte papier-digital ? - Effeuillage. Yves Jeanneret - Iségoria 23 02 15.