background preloader

Conséquences du Brexit pour les britaniques

Facebook Twitter

F2 Revue de presse

Sept conséquences économiques à retenir sur le Brexit. VIDÉOS - De nombreux événements et annonces ont succédé à la victoire du Brexit au référedum vendredi.

Sept conséquences économiques à retenir sur le Brexit

Le Figaro revient sur cette journée mouvementée. Pour la première fois l'Union européenne ne s'élargit pas, mais perd un membre de poids: le Royaume-Uni. Près de 43 ans après l'avoir rejoint, Londres s'apprête à quitter Bruxelles suite au 51,9% de voix recueillies par le «Out» au référendum sur le Brexit. Après l'annonce des résultats définitifs, la journée de vendredi a été poncutée de réactions en cascades: chute des cours boursiers, déclarations en chaîne des grands groupes et des entrepreneurs, Le Figaro fait le bilan. • Le Brexit va-t-il plonger l'Europe dans une nouvelle crise financière?

Le réveil a été douloureux sur les marchés financiers. Lire aussi: » Brexit: les banques françaises bien décidées à ne pas faire de cadeau à leurs homologues britanniques » La Banque d'Angleterre à la manœuvre et le G7 prêt à l'aider » Le Brexit provoque une ruée vers l'or Pour plus d'informations: Europe, économie, immigration... ce que le Brexit va changer. Quitter l'Union européenne : c'est ce qu'ont finalement décidé une majorité de citoyens britanniques le 23 juin 2016.

Europe, économie, immigration... ce que le Brexit va changer

Avec quel impact ? Le choix des électeurs constitue un profond séisme pour le pays comme pour l'Union européenne. La période qui s'ouvre est pleine d'incertitudes, mais les conséquences du Brexit seront manifestement considérables. Passage en revue de ce que le Brexit va changer... (article mis à jour le 29 juin 2016) ... pour l'économie britannique La majorité des économistes et des institutions financières internationales est catégorique : l'économie du Royaume-Uni sera profondément touchée par le Brexit pendant plusieurs années. Principale cause : la fin du libre-échange entre le Royaume-Uni et le reste de l'Union européenne, le premier exportant la moitié de ses biens et services vers le second.

Par ailleurs, les investissements étrangers risquent également de baisser, de nombreuses entreprises étrangères utilisant le Royaume-Uni comme porte d'entrée vers l'Europe. Que change concrètement le « Brexit » pour le Royaume-Uni et pour l’Europe ? Les réponses aux principales questions qui se posent après le résultat du référendum britannique.

Que change concrètement le « Brexit » pour le Royaume-Uni et pour l’Europe ?

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Jérémie Baruch Le Royaume-Uni a finalement choisi de mettre fin à quarante-trois années d’appartenance à l’Union européenne (UE), en disant oui au « Brexit » (contraction de « Britain » et « Exit ») lors d’un référendum dont les résultats ont été annoncés vendredi 24 juin au petit matin. Le camp du « Leave », favorable à la sortie du Royaume-Uni de l’UE, l’a emporté avec 51,9 %, contre 48,1 % pour le « Remain », camp pro-européen.

Que va impliquer cette victoire ? Lire aussi : #BrexitOrNot : comprendre les enjeux d’un scrutin historique 1. Oui, le premier ministre conservateur, qui avait initié le référendum alors qu’il était lui-même opposé au Brexit, a annoncé qu’il quittera son poste dans les trois mois. « Je pense que le pays a besoin d’un nouveau leader », a annoncé David Cameron dès vendredi matin. M. Brexit: sept conséquences pratiques pour les Britanniques. Brexit. Quelles conséquences pour l'économie britannique ? Au-delà de la tourmente financière qui s’est déclenchée, l’économie britannique va être sévèrement chahutée par la sortie du pays de l’Union européenne.

Brexit. Quelles conséquences pour l'économie britannique ?

La cinquième puissance économique mondiale, qui quitte l’Union européenne après 43 ans dans son giron, a déjà commencé à affronter les conséquences économiques de sa décision de partir. À commencer par la panique sur les marchés financiers. L’onde est mondiale mais la livre sterling est ébranlée. Elle n’avait jamais connu de tels remous. Elle plonge d’environ 7 % face au dollar. Dès ce matin, le patronat britannique a appelé le gouvernement à faire le nécessaire pour « rassurer les marchés », priorité des priorités. « Nous avons besoin d’un leadership solide de la part du gouvernement, qui doit travailler avec la banque d’Angleterre, pour consolider la confiance et la stabilité de l’économie », a indiqué la Confédération des industries britanniques.

Beaucoup d'incertitudes. Conséquences économiques.