background preloader

Adolescence et orthogénie

Facebook Twitter

Revue Agora débats/jeunesses 2016/4. Contraception : «Les moyens à disposition des jeunes ne sont pas suffisamment connus» Selon une étude révélée par la Smerep début septembre, 6% des adolescentes françaises et 10% des adolescentes parisiennes ont déjà subi au moins un avortement.

Contraception : «Les moyens à disposition des jeunes ne sont pas suffisamment connus»

Doit-on en conclure que les jeunes femmes ont aujourd'hui plus souvent tendance à se tourner vers cette option? «Non, absolument pas», objecte Véronica Noseda, porte-parole du Planning Familial. Chiffres à l'appui, elle nous renvoie au dernier bilan de la Direction de la Recherche, des Etudes, de l'évaluation des Statistiques (DREES). On y apprend que depuis 2006 le nombre d'avortements est stable en France, mais aussi que les femmes qui sont le plus concernées par l'IVG sont celles qui ont entre 20 et 24 ans.

« Trop tôt », un roman « pour ados » nécessaire sur l'avortement. Cette semaine, Lucie vous présente « Trop tôt », un roman qui traite de l’avortement avec justesse et humanité. Aujourd’hui, je vous parle d’un roman qui m’a complètement secouée. Il s’agit de Trop tôt, de Jo Witek, aux éditions Talents Hauts. L'inquiétante arrivée de la prostitution dans les collèges. « En quatrième, j'ai pratiqué des actes sexuels avec un garçon de ma classe dans les toilettes du collège pour 15 euros.

L'inquiétante arrivée de la prostitution dans les collèges

Pour moi, ce n'était pas très grave, d'autres copines l'avaient déjà fait. Aujourd'hui, j'ai tellement honte... » À 14 ans, Julie (1) habite dans les beaux quartiers de la capitale et n'est pas la seule à s'être ainsi prostituée. C'est aussi le cas de Caroline (1), qui habite dans le 17e arrondissement de Paris : « L'année dernière, j'ai fait une fellation et pratiqué la sodomie avec deux garçons pour avoir un téléphone. Sexualité à l’adolescence: entre découverte et prévention. Dépression de l’adolescent : repérage, diagnostic et prise en charge initiale.

Manifestations dépressives à l'adolescence : repérage, diagnostic et prise en charge en soins de premier recours. Contribuer à la régulation par la qualité et l'efficience Recherche Avancée Accueil Évaluation & Recommandation Bonne pratique professionnelle Recommandations de bonne pratique La HAS.

Manifestations dépressives à l'adolescence : repérage, diagnostic et prise en charge en soins de premier recours

Dépression de l’adolescent : comment repérer et prendre en charge ? Prescrire le contraceptif en même temps que le préservatif. Santé des jeunes Aide à distance en santé. Altern’ados : Invités, le professeur Georges Picherot, pédiatre et Mme Françoise Aragot, sage-femme. Longueur: 62:27 minutes (142.93 Mo)Format: MP3 Stereo 44kHz 320Kbps (CBR) Durée : 62:27 Atelier radio de l’hôpital de jour de pédiatrie du CHU de Nantes : Les jeunes (Axelle, Camille et Julie) ont choisi pour thème, l’adolescence avec pour invités, le professeur Georges Picherot, pédiatre et Mme Françoise Aragot, sage-femme au Centre Simone Veil de Nantes.

Altern’ados : Invités, le professeur Georges Picherot, pédiatre et Mme Françoise Aragot, sage-femme.

"Lover boys", "miol"... Cette nouvelle forme de prostitution des mineurs. La porte des toilettes se referme et laisse entrevoir une scène sordide : une jeune fille pratiquant une fellation, son cartable posé par terre.

"Lover boys", "miol"... Cette nouvelle forme de prostitution des mineurs

C'est l'un des spots choc que vous verrez bientôt à la télévision – il est déjà disponible sur Internet – dans le cadre de la campagne lancée par l'association Agir contre la prostitution des enfants. Selon l'ACPE, plusieurs milliers de mineurs se prostitueraient dans l'Hexagone. Parmi eux, des étrangers qui vendent leur corps pour survivre, des jeunes étudiantes cherchant à payer leurs études, mais aussi, encore plus tabou, des lycéens et des collégiens. "Des chiffres officiels, il n'y en a pas. ETATS-UNIS. Contraception : le stérilet recommandé dès 15 ans. CONTRACEPTIF.

ETATS-UNIS. Contraception : le stérilet recommandé dès 15 ans

Aux Etats-Unis, la Société américaine de pédiatrie vient de placer le stérilet en tête de ses dernières recommandations sur la contraception des adolescentes de plus de 15 ans. Un signe de l'évolution des mentalités sur les dispositifs intra-utérin longtemps boudés. En France, la polémique autour des dangers des pilules de 3e et 4e génération a également profité au stérilet, dont les ventes ont augmenté de 47% en 2013 par rapport à 2012. Dans le même temps, les ventes de pilules estroprogestatives combinées (COC) de 3e et 4e génération, ont baissé d'environ 45%, selon l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Gynécologie de l’adolescente2.

Le stérilet, bonne option contraceptive pour les jeunes. L'implant et le dispositif intra-utérin (stérilet) pourraient bien devenir les premiers modes de contraception chez les adolescentes américaines d'ici quelques années.

Le stérilet, bonne option contraceptive pour les jeunes

La Société Américaine de Pédiatrie (American Academy of Pediatrics) milite en effet en leur faveur par rapport aux autres moyens de contraception, notamment la pilule et le préservatif du fait d'une meilleure efficacité en utilisation réelle. L'Association n'y va pas par quatre chemins et recommande noir sur blanc dans la revue Pediatrics de proposer ces contraceptifs dits de «longue durée d'action» en première ligne chez les mineures de plus de 15 ans.

2. Le Caire +20 : Avortement et santé sexuelle des jeunes. 1. Le Caire +20 : Avortement et santé sexuelle des jeunes. Contraception : stérilets et implants conseillés chez l'adolescente. En France, les stérilets et les implants restent des moyens de contraception sont encore rarement posés chez des femmes n'ayant jamais eu d'enfant.

Contraception : stérilets et implants conseillés chez l'adolescente

Autant dire que la recommandation américaine de les conseiller aux adolescentes a de quoi surprendre. C'est pourtant la position que vient de prendre l’Académie Américaine de Pédiatrie (AAP). Documentation.planning-familial.org/imag/vignettecentredoc/pdfdosdoc/2014_09_focus_chiffres_cle_france.pdf.

Le système de prévention et de prise en charge de la santé de l’enfant et de l’adolescent. La prévention en santé chez les adolescents. PACT Parental Consent Survey. Quelles sources d’information des adolescents sur la contraception ? Déjà inscrit au site ?

Quelles sources d’information des adolescents sur la contraception ?

Saisissez vos codes d’accès. Certaines de ces rubriques sont libres d’accès pour tous les professionnels de santé inscrits, d’autres, et toutes les archives, requièrent un abonnement Premium. Pour des raisons réglementaires, l’inscription individuelle des professionnels de santé est indispensable pour accéder au site. Il est indispensable, pour vous identifier : que votre ordinateur soit à l'heure (ainsi qu'à la bonne date) que votre navigateur (Internet Explorer, Firefox, Chrome, Safari...) accepte les cookies.Vous pouvez consulter cette page si vous avez besoin d'aide : Comment activer les cookies Héritier du Journal International de Médecine publié sous sa version papier d’octobre 1979 à juillet 1998, JIM.fr est aujourd’hui l'un des premiers sites médicaux francophones selon toutes les enquêtes de lecture. Mon ado regarde de la pornographie sur le net, est-ce grave ? La grossesse chez les adolescentes.

Pregnancy Text. Part of growing up means making decisions and sometimes hard life choices.

Pregnancy Text

I-Share : la plus grande étude scientifique consacrée à la santé des étudiants. I-SHARE, la plus grande étude jamais réalisée sur la santé des étudiants Il existe près de 2 millions d'étudiants en France et nous en savons peu sur leur état de santé. L'étude i-Share a pour but de mettre en relation certains de leurs comportements et l'apparition de pathologies telles que les troubles de l’humeur, la migraine ou encore les IST. Les différents champs de recherches. Www.ifop.com/media/poll/2367-1-study. Progress review: contraception use among adolescent girls. Empowering adolescent girls to access and use contraception is a global public health priority. High unmet need for contraception translates into high numbers of unintended pregnancies, and into high maternal mortality in countries with poor maternal health care systems. That is why reducing the unmet need for contraception is a key target in millennium development goal five. Globally, progress is being made in reducing the unmet need for contraception, but it is slow with more progress in some countries than in others.

Bangladesh and Malawi are cited as success stories. In Bangladesh, the use of contraception among married women aged 10 to 49 rose from 49% in 1996/97 to 61% in 2011. Barriers adolescents face in getting and using contraception Erratic availability, cost, laws and policies prevent unmarried adolescents in low and middle income countries from accessing contraceptives.

Even when adolescents are able to obtain contraceptive methods, social pressure may prevent their use. Contraception for adolescents in low and middle income countries: needs, barriers, and access. "Les ados ont le porno dans leur poche. On est là pour rectifier le tir" On a eu droit à Farida Belghoul, inventeuse du "jour de retrait", appelant les parents à ôter leurs enfants des écoles publiques, qui fomenteraient le projet diabolique d'en faire des homosexuels diplômés en masturbation. Puis on a eu droit à Civitas, mouvement de catholiques intégristes brandissant les photos des prétendues "dérives" lors de cours "d'éducation sexuelle" - appelés en réalité cours d'éducation à la sexualité. Ces fantasmes se répandent comme une traînée de poudre, alors même qu'on croyait le sujet clôt. Et que l'éducation à la sexualité dans les établissements scolaires n'a jamais été aussi nécessaire.

Esca. EmeVia - réseau national des mutuelles étudiante de proximité. Adolescence et sexualité : des repères pour agir. Des concepts-clefs en prévention et éducation pour la santé Pour mener à bien une action de prévention et avant de se lancer dans sa mise en oeuvre, il peut être utile d’acquérir ou de se reporter à quelques notions fondamentales en éducation pour la santé. La Charte d’Ottawa, signée à l’issue de la première Conférence internationale sur la promotion de la santé en 1986, offre un cadre de référence à toute action en promotion et éducation pour la santé. Elle définit la santé comme une ressource de la vie, et non comme le but de la vie. Ainsi, selon cette charte, au-delà de l’aspect purement sanitaire, la promotion de la santé vise le bien-être dans toutes ses dimensions (physique, psychique, social).

> Pour en savoir plus sur les concepts-clefs en éducation pour la santé, lire la rubrique « Éducation pour la santé » sur le site du Crips Ile-de-France. jeudi 28 novembre 2013 / lien permanent. Les médecins ne parlent pas assez de sexualité avec les ados. Pilule pour les 15-17 ans : « une mesure au rabais » Pour la contraception des mineures et des jeunes femmes. La médecine scolaire. Dans la suite de l’avis relatif à la politique de santé à l’école publié en juillet 2012, le HCSP focalise son attention sur les missions des infirmiers et médecins de l’éducation nationale. La contraception chez l’adolescente. FINANCEMENT SÉCURITÉ SOCIALE POUR 2013 (no 287) - Amendement no 190. FINANCEMENT SÉCURITÉ SOCIALE POUR 2013 (no 287) - Amendement no 765. Contraception des mineurs : y a-t-il d'autres solutions que la pilule. Comment les adolescents de 14 à 17 ans se représentent- ils la sexualité ? Info-ado: contraception, adolescence, sexualité, pilule, questions.

Les conditions de délivrance de la contraception pour les mineures. Communiqués de presse. Fil santé jeunes.