background preloader

Annemarie3

Facebook Twitter

Anne-Marie

Télévision - Centre d'études sur les médias. La télévision oeil de demain. Survivre aux changements et progresser. La télévision a un réel pouvoir.

Survivre aux changements et progresser

Un pouvoir de divertir, d’émouvoir, mais aussi d’informer, d’éduquer, de faire de nous des citoyens mieux avertis, et parfois, de changer le monde. Et heureusement pour nous, les émissions suivantes persistent et signent pour faire de nous des téléspectateurs bien informés. J’ai demandé à leurs têtes d’affiche quel était le secret de leur longévité. La semaine verte, 43 ans «À l’origine, l’émission avait une saveur plus agricole», rappelle France Beaudoin, qui y est reporter depuis huit ans et qui anime actuellement l’émission. Samedi 17 h, Ici Radio-Canada Télé. Découverte, 27 ans «Premièrement, le public s’intéresse beaucoup plus à la science depuis 15-20 ans qu’auparavant», remarque l’animateur Charles Tisseyre.

Dimanche 18 h 30, Ici Radio-Canada Télé. Second regard, 40 ans en septembre «L’émission est plus perti­nente aujourd’hui qu’elle ne l’a jamais été», lance Alain Crevier­­, son animateur des 20 dernières années. Salut Bonjour, 26 ans J.E., 22 ans. CRTC: importants changements en vue dans l'univers de la télé. Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a proposé jeudi une série de scénarios qui modifieraient considérablement la façon dont les Canadiens reçoivent et paient leurs services de télévision.

CRTC: importants changements en vue dans l'univers de la télé

Les propositions rendues publiques par le CRTC incluent l'obligation, pour les câblodistributeurs et les fournisseurs de chaînes satellite, d'offrir un service de base composé en majeure partie de chaînes canadiennes locales. L'agence de réglementation suggère un prix de détail plafonné entre 20 $ et 30 $ pour ce service de base. Les fournisseurs de services pourraient aussi permettre à leurs abonnés de créer leur propre forfait personnalisé, ou de choisir parmi des forfaits préassemblés. Les propositions, qui font suite à des consultations avec le public et l'industrie, se traduiront sans doute par une nouvelle façon de livrer le contenu télévisuel aux consommateurs, selon le président du conseil du CRTC, Jean-Pierre Blais. Les langues du monde. Les 10 langues les plus parlées dans le monde. Sur les 6 000 langues dans le monde, 50% sont menacées de disparition; 96% d’entre elles sont parlées par 4% de la population mondiale; 90% ne sont pas représentées sur Internet.

Les 10 langues les plus parlées dans le monde

Une langue disparait toutes les deux semaines et 90% des langues africaines n’ont pas de transcription écrite. Un classement peut être fait des langues les plus parlées dans le monde, en tenant compte de la langue maternelle+la langue seconde (chiffre 2005 en millions). Source: wikipedia dont les chiffres se rapprochent de trois différentes sources qui font référence en la matière: le Summer Institute for Linguistics (SIL) Ethnologue Survey (1999), le Dr. Official Albums Chart Top 100.

Téléchargement de musique illégale

Crise du disque. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Crise du disque

La crise du disque est due au développement du support numérique et à la distribution de la musique sous forme de fichiers. La crise est devenue plus importante dans les années 2000. Tout au long de son histoire, l'industrie musicale enregistrée a connu des crises relatives à d'importants changements, techniques et économiques. Impacts Internet sur la musique. Le streaming favorise l'achat de musique et les concerts. L'actuel patron d'Universal Music France, Pascal Nègre, n'a jamais manifesté à l'égard du streaming la plus grande des tendresses.

Le streaming favorise l'achat de musique et les concerts

L'an dernier, le PDG de la major s'est même attaqué au principe de l'écoute gratuite, l'estimant trop généreuse. Il s'est ainsi prononcé pour un rationnement afin de forcer les internautes à acheter un accès payant, au motif qu'au bout de "4 écoutes, c'est suffisant pour savoir si on veut acheter un titre". Sauf qu'à trop brider le streaming, c'est tout simplement l'achat de musique en ligne qui finit par se retrouver pénalisé.

Statistiques musique

2003-musique_atmosphere_web.pdf. L’industrie musicale face au téléchargement. Depuis la fin des années 90, l’industrie du disque est en crise.

L’industrie musicale face au téléchargement

Elle doit lutter contre les échanges massifs de fichiers musicaux sur les réseaux peer-to-peer, et elle peine aussi à s’adapter à des évolutions majeures du support musical (fin de vie du CD, apparition du MP3) et des modes de prescription (développement des communautés de consommateurs, outils logiciels améliorant l’appariement entre l’offre et la demande). Or, si la baisse des ventes de disques est indéniable, on n’observe pas de baisse de l’intérêt des consommateurs pour la musique : la fréquentation des salles de concert n’a jamais été aussi importante, les radios musicales voient leurs parts d’audience progresser rapidement, les ventes de musique numérique connaissent une croissance exponentielle, de même que les achats de lecteurs MP3.

La crise ne peut donc se résumer à un effet des échanges de fichiers musicaux. Baisse des ventes de CD et piratage. Musique et internet, les nouveaux modes d'écoute. La question a été largement abordée sur Internet.

Musique et internet, les nouveaux modes d'écoute

Petite sélection d'articles présentant l'évolution du marché de la musique, les nouveaux modes d'écoute, la législation... Pour commencer, un petit graphique qui en dira plus long qu'un long discours : Comment la Musique a survécu à Internet. © Tyler Shields Depuis plus de dix ans maintenant, le monde du disque traverse une crise sans précédent.

Comment la Musique a survécu à Internet

Je pense que je ne vous apprends rien. En effet, « je vous parle [peut-être] d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître » mais avant l’arrivée des services de streaming et de téléchargement légal et payant, il y a eu une longue période durant laquelle internet a fichu un sacré coup de pied empoisonné dans la fourmilière du Music Business. Le rôle d'Internet dans la révolution de la musique des dix dernières années. Plus que la littérature ou le cinéma, la musique subit depuis dix ans les effets de la numérisation, dans ses formes de production et ses modes de diffusion.

Le rôle d'Internet dans la révolution de la musique des dix dernières années

L’immatérialité de la musique, depuis l’apparition du MP3, ne signifie pas pour autant qu’elle a rendu son âme. En perdant son corps, elle a certes changé de peau au prix d’un chagrin, la mélancolie du disque-objet, mais elle a aussi renouvelé son écrin, plus large, plus riche, plus aventureux. “Plutôt qu’être diffusée, elle est diffuse ; plutôt qu’être éditée, elle est disponible ; plutôt que vendue, elle est donnée”, souligne le journaliste Joseph Ghosn (Obsession, après être passé par GQ et Les Inrocks) dans son essai Musiques numériques, récit à la fois très personnel et très documenté de la révolution numérique qui a secoué le paysage musical. “Une révolution subreptice s’est imposée à la musique” Musique sur internet.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Musique sur internet

La Musique sur internet a beaucoup évolué, de la création du format MP3 jusqu'aux baladeurs (iPod et autres), le site YouTube de Google, etc. La gestion des droits numériques a eu un impact important sur l'histoire de la musique sur Internet. Historique : de 1990 à 2008[modifier | modifier le code] En 1987, les premiers brevets du format mobile révolutionnaire le MP3 sont inventés et déposés (il y en a plus de 60). Le MP3 (MPEG-1/2 Audio Layer 3) capable de réduire la quantité de données du fichier audio nécessaire pour émettre un son, mais qui pour l’auditeur ressemble à une reproduction du son original non compressé avec une bonne qualité (compression devenant difficilement perceptible). Des réseaux de partages musicaux sur Internet via des plates-formes de partage tels que Napster ont participé à l’essor de ce format par les consommateurs et les entreprises qui ont réduit l’utilisation de formats concurrents tels que Vorbis.

Internet, ce qui pouvait arriver de mieux à la musique. Autoproduction, autopromotion, financement participatif ou streaming légal... Petit tour des solutions numériques des musiciens contre le piratage. Fin février, la Hadopi a présenté son rapport (PDF) sur la lutte « contre le streaming et le téléchargement direct de contenus illicites ». Il s’agit d’étendre une fois encore le champ d’action des autorités dans leur combat homérique contre ces « pirates » qui détruisent la culture à coups de clics.

Soyons clairs, le piratage reste une pratique nuisible à l’industrie culturelle et n’est certainement pas innocent dans la chute vertigineuse des ventes de CD (moins 50% sur une décennie). Pourtant, la diversité des pratiques et innovations liées au Web brise largement cette vision manichéenne de la lutte entre numérique dévastateur et culture en voie d’extinction. Le physique est mort, vive le dématérialisé ! La crise du CD ruine-t-elle vraiment les artistes ? List of 2015 albums.