background preloader

Réseaux sociaux et chercheurs

Facebook Twitter

Réseaux sociaux scientifiques. Les chercheurs commencent (enfin) à adopter Twitter. Les 15 médecins et scientifiques français les plus populaires sur Twitter. A propos des Réseaux sociaux scientifiques. c3a9cole doctorale 13 mai 20162. En Direct du Labo's social stories. Pourquoi tweeter quand on est chercheur? Dans un article du journal Le Monde paru en 2014 intitulé “Twitter et les chercheurs, l’exception française ?”

Pourquoi tweeter quand on est chercheur?

, Sylvain Deville s’étonnait de la faible place qu’occupe l’oiseau bleu chez les chercheurs français par rapport à nos collègues anglo-saxons. Notre rapport à la communication en général serait lacunaire, pour des raisons tant culturelles qu’institutionnelles. Aujourd’hui, grâce à En Direct Du Labo, nous vous proposons de participer à changer cet état de fait en constituant la première communauté de chercheurs francophones ouverts à la communication scientifique sur Twitter! Que disent les chercheurs en info-comm sur Twitter ? Si Twitter s’oriente de plus en plus vers la conversation et vers un modèle « à la Facebook », il reste néanmoins un outil intéressant et utile pour collecter de l’information, voire échanger avec des collègues.

Que disent les chercheurs en info-comm sur Twitter ?

Dans une discussion récente avec une collègue doctorante, je lui soulignais combien cette plate-forme m’avait été utile durant ma thèse pour rester « connecté » aux chercheurs et actualités de mon domaine (sciences de l’information-communication). Sa réponse fut qu’elle n’avait pas le temps (et surement l’envie) de se créer un compte. Pour les collègues qui souhaitent donc tout de même profiter de cet outil pour faire de la veille, voici ci-dessous une cartographie sémantique et interactive alimentée par les tweets de 96 enseignant(e)s/chercheurs/doctorant(e)/docteurs francophones en info-comm. [Présentation] Twitter et la communauté scientifiqueScience de comptoir – ISSN : 2270-4310.

Jeudi dernier, je suis intervenue auprès d’étudiants de Licence 1 et 2 au sein de l’UE « Culture biologique numérique » (Université Paris Diderot), pilotée par le très vénérable Pierre Kerner.

[Présentation] Twitter et la communauté scientifiqueScience de comptoir – ISSN : 2270-4310

J’y causais des réseaux sociaux utilisés par la communauté scientifique francophone, et surtout de Twitter, qui n’est généralement pas très bien connu. Voici mon histoire. Les réseaux sociaux pour les chercheurs. En 2010, des chercheurs ont prétendu que des bactéries (originaires d'un lac ou le taux d'Arsenic était supérieur à la normale) pouvaient incorporer de l'Arsenic dans leur ADN à la place du phosphore que l'on pensait nécessaire à la constitution de n'importe quel ADN.

Les réseaux sociaux pour les chercheurs

Ces résultats ont connu un grand écho dans le monde scientifique et au-delà : pour la première fois, l'arsenic mieux connu du grand public comme un poison très efficace était considéré comme un des composants de la vie. L'arsenic étant présent dans l'espace, la possibilité d'une vie extra-terrestre était démontrée. Science a édité le résultat de ces recherches. L'identité numérique du chercheur. Dans une société où notre activité sur le web occupe une partie importante de notre temps, que ce soit dans un cadre privé et personnel ou professionnel, nous ne pouvons pas ignorer le fait que notre existence s’étend dans un monde virtuel.

L'identité numérique du chercheur

Selon Fanny Georges (Identité numérique et représentation de soi, Médias sociaux comme technologies de l’ego), l’identité numérique se décline de trois façons : l’identité déclarative, renseignée directement par l’utilisateur ;l’identité agissante, renseignée indirectement par ses activités ;l’identité calculée, produite d’un traitement de l’identité agissante par le système. L’identité numérique se construit non seulement à partir de la publication et de l’activité de recherche, mais aussi à partir de toutes les traces laissées au cours de la navigation sur la Toile. L'indice Kardashian, un indicateur pour dégonfler la popularité des scientifiques acquise sur les réseaux sociaux. Une vieille opposition existe entre les chercheurs estimés par leurs pairs pour leurs recherches publiées dans des revues à faible tirage et les chercheurs plus «médiatiques» qui peuvent être très populaires au-delà de leur discipline.

L'indice Kardashian, un indicateur pour dégonfler la popularité des scientifiques acquise sur les réseaux sociaux

Pour savoir si cette popularité d’un scientifique est exagérée en regard de l’évaluation de ses travaux, le biologiste Neil Hall vient de publier dans la sérieuse Revue Genome Biology un article farceur sur le fond bien que scrupuleux dans sa forme, proposant pour dégonfler ces bulles médiatiques de calculer l’écart entre un profil de chercheur sur les réseaux sociaux et son autorité dans les revues spécialisées.

Il l’a baptisé «l’indice Kardashian», en référence à Kim Kardashian, célébrissime héroïne de téléréalité bien qu’elle n’ait pas de réalisation majeure à son actif. Sciences en hashtags : la culture scientifique sur Twitter. 10 femmes scientifiques à suivre sur Twitter. Twitter est un des réseaux sociaux les plus puissants et les plus actifs, et il nous permet à tous d’échanger avec d’autres femmes scientifiques à travers le monde, partager des informations, développer son réseau professionnel, et construire une communauté internationale.

10 femmes scientifiques à suivre sur Twitter

Plus que jamais, les femmes de science sont actives sur Twitter. Voici 10 comptes à suivre : Mon petit twitter scientifique illustré. Twitter, cette plateforme de microblogging, est fascinante pour certains, effrayante ou sans aucun intérêt pour d’autres.

Mon petit twitter scientifique illustré

En tout cas Twitter ne laisse pas indifférent. Mais derrière ce géant des réseaux sociaux se cache un diamant brut qui ne demande qu’à être façonné: une communauté scientifique très active, une source d’informations inépuisable en temps réel, un outil de veille technologique et un forum de discussion. Comme scientifique, Twitter est donc devenu pour moi un outil de travail comme un autre.

Ce petit billet n’a pas la prétention ni l’ambition d’être un guide mais juste un témoignage de mon utilisation de Twitter en tant que scientifique. We need clear policy on tweeting from academic conferences. When Susie Maidment presented her in-progress research at SVP in Berlin last week, someone came in late, missed her “no tweeting, please” request, and posted a screenshot of the new work (since deleted).

We need clear policy on tweeting from academic conferences

On the back of that, Susie started an interesting thread in which it became apparent that people have very different assumptions. She, and Marc Jones, and others, were assuming that if you don’t tell people not to tweet, then they’ll know not to. Meanwhile, I, and Björn Brembs, and others were assuming the opposite: unless someone says not to tweet, you’re good to go. Obviously this state of affairs is a recipe for disaster. Social media and academia do work well together – two years in and still a fan. It is now just over two years since I began tweeting and just under two years since I started blogging.

Social media and academia do work well together – two years in and still a fan

My first end of year report saw me entering my second year as a fully converted Tweeter and Blogger and very happy indeed with my foray into the world of social media. I had made new research contacts, got invitations to give talks to local conservation groups, got BBC Wildlife to acknowledge their vertebrate bias, been invited to give a talk on the subject at the Royal Entomological Society annual meeting and even got a publication in the journal Animal Conservation! Tweets about #SciMediaSociaux hashtag on Twitter. Observatoire 2014 de l'usage des réseaux sociaux par les organismes de recherche. Au sommaire : Synthèse des résultats de l’Observatoire 2014 Depuis 2012, Sircome réalise une étude annuelle de l’usage des réseaux sociaux par les organismes français de recherche. L’observatoire 2014 révèle une professionnalisation remarquable : les organismes sont très nombreux à investir différentes plateformes et à se montrer créatifs.

Les doutes sur la pertinence de leur usage soulevés lors de l’étude 2012 ont laissé la place à l’envie d’expérimenter, de maîtriser et d’utiliser au mieux leurs ressources. Ces scientifiques qui bloguent. Le jeudi 30 octobre 2014 Certains scientifiques décident de faire sortir la science du laboratoire par la voie du blogue, un outil tout adapté pour diffuser le savoir hors du cercle des spécialistes. Trois scientifiques blogueurs en expliquent les avantages et difficultés. Réseaux sociaux de chercheurs : quelle visibilité ? Accueil > Formations et ressources > Liste des documentaires - conférences > Réseaux sociaux de chercheurs : quelle visibilité ?

Réseaux sociaux de chercheurs : quelle visibilité ? L'Université de Poitiers présente une conférence ayant eu lieu dans le cadre de la Journée d'étude ARPIST / URFIST Bordeaux. Les blogs de l'Université de Poitiers. Carnets de labos. François-Xavier Coudert, chercheur en simulation moléculaire (avec images, tweets) · EnDirectDuLabo. Réseaux sociaux de chercheurs : quels enjeux et quelle politique pour…

By Odile Contat , documentaliste at CNRS - InSHS on. Une liste de chercheurs qui twittent. La semaine dernière, la revue Science publiait une liste de 50 scientifiques sur Twitter. Rangée par nombre d’abonnés, cette liste a créé une petite controverse (sur Twitter, bien sûr) puisqu’elle ne contenait plus que quatre femmes. Qu’en est-il en français? Cliquer sur la photo pour agrandir Faisons un petit test en construisant à partir de ce que nous avons de plus accessible: l’anthologie 2014 des blogues de science. En Direct du Labo (EnDirectDuLabo) Enquête sur l'utilisation des outils du Web 2.0 par les chercheurs.

Les organismes de recherche face aux réseaux sociaux par Mathieu JAHNICH sur Prezi. #IdNum2013 : les points clés ! Les réseaux sociaux scientifiques sur Internet : compte-rendu d’une courte étude. Les réseaux sociaux pour les scientifiques. Réseaux sociaux : pratiques et enjeux dans la recherche et la carrièr… La Puce à l'Oreille veut tweeter // 10 oct. 2013. Observatoire des technologies de l'IST. Annoncé depuis quelques mois sur Twitter, RIO pour “Research Ideas and Outcomes” se présente comme un “journal” d’un genre nouveau publié par Pensoft.

Fondé en 1992 en Bulgarie , “par des universitaires , pour les universitaires”, initialement concentré sur l’édition de livres, cet éditeur est depuis 2010 pionnier en étiquetage et enrichissement sémantique d’articles scientifiques. La société développe des outils, des workflows et des méthodes innovantes pour la publication d’information et de données scientifiques. Promoteur de la notion de “Data Paper” , Pensoft publie une série de Data Journals spécialisés en biologie, pour lesquels il revendique un processus éditorial complet (Peer Review inclus) particulièrement rapide. Exemple : Biodiversity Data Journal La couverture thématique est étendue à l’ensemble des domaines de la recherche universitaire, qu’il s’agisse des sciences et technologies, ou des sciences humaines et sociales.

Innovation technique. Twitter’s Role In Science Publication And Communication. Jade Le Maître : « Les réseaux sociaux sont un outil de veille et de collaboration en sciences » - Site de scienceetpartage ! Jade Le Maître est ingénieure, passionnée d’innovation et spécialiste des réseaux sociaux. Elle rêve d‘interfaces entre le web et les différents acteurs des sciences – laboratoires, instituts, universités, entreprises. Mise en page 1 - Verdeil-Arabesques74-1. Twitter et les chercheurs, l'exception française ? Le Monde | • Mis à jour le | Par Sylvain Deville (chargé de recherche CNRS au laboratoire de synthèse et fonctionnalisation des céramiques (unité mixte CNRS-Saint-Gobain).

Lauréat 2012 de la médaille de bronze du CNRS) Voilà quelques jours, je me demandais sur Twitter pourquoi, en comparaison avec nos collègues anglo-saxons, si peu de chercheurs français se servent de cet outil. A chaque fois que je discute de l’utilisation de Twitter avec des confrères, on me renvoie un regard mi-étonné, mi-méprisant et toujours lourd de préjugés sur les réseaux sociaux. La recherche, c’est du sérieux.

Réseaux sociaux pour les chercheurs - A lire ou à relire. Les réseaux sociaux scientifiques, la visibilité et l’open access. J’ai participé, le 19 novembre, à la journée d’étude des correspondants IST (CorIST) de l’InSHS. Je n’ai pu assister qu’à une partie de la journée mais ce que j’ai pu voir, notamment la table-ronde sur Wikipédia comme outil de la valorisation de la recherche, était intéressant et fera j’espère l’objet d’un compte rendu. Réseaux sociaux et recherche. Communiquer autrement. Raconter la science ensemble.

Compte-rendu de la table ronde s’étant déroulée le 20 novembre à l’INED, sur les réseaux sociaux dans la recherche publique. Table ronde sur les réseaux sociaux dans la Recherche publique : la présence, l’organisation, la stratégie (objectifs, cibles, approche éditoriale), les outils et l’efficacité.Quelles collaborations possibles entre établissements publics de recherche pour optimiser la diffusion ? Réseaux sociaux recherche. Un portail source d’innovation collaborative pour les chercheurs de Limagrain. Vidéo : Mendeley, logiciel bibliographique et réseau social scientifique. Destinés à ceux qui font un travail de recherche, Mendeley est à la fois un logiciel bibliographique gratuit et un réseau social scientifique. Il permet de capturer et gérer les références, de les insérer dans un travail d’écriture ; il gère aussi les documents.

Ses nombreuses fonctionnalités de traitement des articles scientifiques au format PDF, son réseau scientifique permettant la publication, le partage rapide d’articles, en feront un outil privilégie pour les chercheurs, notamment en sciences exactes. Enquête : L'usage des réseaux sociaux par les scientifiques. “Les médias sociaux à l’heure des identités numériques : quels enjeux pour la recherche scientifique ?”

Le lundi 4 mars 2013, l’équipe du séminaire « les Aspects Concrets de la Thèse » invitait les sociologues Antonio Casilli et Karim Hammou à venir discuter de la place qu’occupent actuellement les médias sociaux dans le métier de chercheur, des possibilités qu’ouvrent ces nouveaux outils mais aussi des pièges qu’ils peuvent receler. SocialNetworkingForScientists - home. 10.12.12 : Journée d'étude Information Scientifique et Technique, Les enjeux des réseaux sociaux pour la communauté scientifique, Montpellier, Agropolis International, France.

Réseaux sociaux scientifiques. Le Top 20 des réseaux sociaux scientifiques.