background preloader

Voies romaines

Facebook Twitter

VIÆ ROMANÆ / FrontPage. Omnes Viae: Tabula Peutingeriana - Itinerarium Romanum / Planificateur d'itinéraire. Roman roads - Wikipedia. Roman roads (Latin: viae; singular: via meaning way) were physical infrastructure vital to the maintenance and development of the Roman state, and were built from about 300 BC through the expansion and consolidation of the Roman Republic and the Roman Empire.[1] They provided efficient means for the overland movement of armies, officials, and civilians, and the inland carriage of official communications and trade goods.[2] Roman roads were of several kinds, ranging from small local roads to broad, long-distance highways built to connect cities, major towns and military bases.

Roman roads - Wikipedia

These major roads were often stone-paved and metaled, cambered for drainage, and were flanked by footpaths, bridleways and drainage ditches. They were laid along accurately surveyed courses, and some were cut through hills, or conducted over rivers and ravines on bridgework. Sections could be supported over marshy ground on rafted or piled foundations.[3][4] Strade romane. Da Wikipedia, l'enciclopedia libera.

Strade romane

I Romani, per scopi militari, politici e commerciali, iniziarono la costruzione di lunghe strade il più possibile rettilinee, in modo da minimizzare le distanze. Le strade romane erano essenziali per la crescita dell'Impero, in quanto consentivano di muovere rapidamente il loro esercito. L'enfasi romana sulla costruzione di strade diritte risultò spesso in tratti ripidi, relativamente impraticabili per gran parte del traffico commerciale. Queste lunghe "autostrade" furono molto importanti per il mantenimento della stabilità, e per l'espansione dell'Impero. Chaussée Brunehaut. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chaussée Brunehaut

Le nom de « chaussée Brunehaut » est donné dès le Moyen Âge à plusieurs routes dont l’origine n'est pas définie. Généralement longues et rectilignes, elles semblent avoir relié les cités de la Gaule belgique. Entre faits et légendes[modifier | modifier le code] Selon le Dictionnaire de la conversation et de la lecture [archive], la dénomination Chaussée Brunehaut a fort embarrassé les savants. Jacques de Guyse raconte sérieusement, au commencement de ses Annales, qu'un archidruide, appelé Brunehilde, gouverneur, vers l'an 1026 av.

Les historiens du XIXe siècle ont assez généralement reconnu les chaussées Brunehaut comme romaines : de constructrice[1], la reine d’Austrasie, vit progressivement ses travaux réduits à de simples réfections. Histoire de la route en Gaule au Haut Moyen Âge. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Histoire de la route en Gaule au Haut Moyen Âge

Le Haut Moyen Âge couvre en Gaule une période courant de l’an 500 à l’an mille. À la fin de la domination romaine, la Gaule dispose d’un réseau de voies romaines de bonne qualité, structuré en étoile à partir de Lyon vers les côtes maritimes et les ports. L’histoire des routes de Gaule au Haut Moyen Âge se caractérise par contre par un rapide déclin de ce réseau. À partir du milieu du IIIe siècle commencent les invasions barbares qui vont provoquer la ruine de l'ancienne civilisation mais aussi l’abandon de l'usage et de l'entretien des voies romaines. Peu de documents permettent d’attester de la réalité de l’état des voies de l’époque, à tel point que longtemps les historiens ont considéré qu’il y avait eu un abandon pur et simple.

À côté de ce qui subsiste de l'œuvre routière romaine apparut un nombre considérable de petits chemins de terre ne servant qu'à desservir un lieu proche. Viae Romanae. Trajanic Milestone from Kalambaki, near Philippi in Macedonia Adams (1993) 33-37.

Viae Romanae

Miller, Konrad, Itineraria Romana: Römische Reisewege an der Hand der Tabula Peutingeriana (Stuttgart 1916 [Roma: Bretschneider 1964] ). Tabula Peutingeriana (Bibliotheca Augustana) Cuntz, O., Itineraria Romana, Vol.1: Itineraria Antonini Augusti et Burdigalense (Leipzig: Teubner 1929). Via Flaminia. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Via Flaminia

La Via Flaminia est l'un des deux itinéraires principaux menant de Rome vers l'Adriatique (le second étant la Via Salaria). Itinéraire[modifier | modifier le code] La Via Flaminia ou Voie Flaminienne menait de Rome à Spoletium (aujourd'hui Spolète) ou Narni. Voies romaines en Gaule. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Voies romaines en Gaule

Les voies romaines en Gaule sont le développement par les Romains d'un réseau routier préexistant. Historique[modifier | modifier le code] L'opinion générale selon laquelle les Romains seraient à l'origine de l'ensemble du réseau de voies antiques en Gaules n'est pas exacte. Ainsi, Jules César, dans son œuvre De Bello Gallico (Commentaires sur la Guerre des Gaules), qui relate ses six années de campagne en Gaule, évoque la rapidité avec laquelle ses légions ont progressé sur le sol gaulois grâce à un réseau routier important et performant. Römerstraße. Straßennetz, ca. 125 n.

Römerstraße

Chr. Römerstraßen auf der Tabula Peutingeriana (Ausschnitt) - von oben nach unten Balkanküste, Adria, Spitze des italienischen Stiefels und Sizilien sowie die Mittelmeerküste Afrikas Allgemeines[Bearbeiten] Vier Typen können unterschieden werden: Die via publica („Staatsstraße“): hier trat als Planer und Bauherr die Verwaltung Roms auf und ließ diese auf Kosten der Staatskasse errichten. Für eine Römerstraße waren zunächst gegebenenfalls Rodung und immer Aushub bis über einen Meter in die Tiefe nötig, um den Grund zu sichern. Liste der Römerstraßen. Roman roads in Britain. Roman roads in Britain are highways - mainly designed for military use - created by the Roman Army during the four centuries (43 – 410 AD) that Britain was a province of the Roman Empire.

Roman roads in Britain

It is estimated that the Romans constructed and maintained about 2,000 mi (3,200 km) of paved trunk roads (i.e. surfaced highways) throughout the country,[1] although most of the known network was complete by 180 AD. The primary function of the network was to allow rapid movement of troops and military supplies, but it also provided vital infrastructure for commerce, trade and the transportation of goods. A considerable number of Roman roads remained in daily use as core trunk roads for centuries after the Romans withdrew from Britain in 410 A.D.. Some are now part of the UK's national road network in modern times (See: Great Britain road numbering scheme#Ancient roads). Voie romaine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Voie romaine

Pour les articles homonymes, voir Voie. Carte des principales voies romaines sous Hadrien (vers 125). Par ailleurs, Voie romaine peut être une partie d'un odonyme, c'est-à-dire, un indicateur du type de voie suivi d'un nom propre. Premières voies stratégiques[modifier | modifier le code] Itinéraires romains en France. Liste de voies romaines. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article propose une Liste des voies romaines, classées par anciens ensembles géopolitiques de l'époque impériale :

Via Salaria. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Via Salaria tient son nom du sel, car c'est par cette route que les Sabins rapportaient le sel récolté à l'embouchure du Tibre.