background preloader

Tombes et nécropoles étrusques

Facebook Twitter

Nécropole de Poggio Renzo

Nécropole de L'Osteria. Nécropole de Banditaccia. Nécropoles de Véies. Nécropole des Pianacce. Nécropole du lac de Chiusi. Nécropole del Sorbo. Area archeologica di Sovana. Nécropole de la Peschiera. Nécropole de Monterozzi. Nécropole de Ponte Rotto. Nécropole de la Polledrara. Catégorie:Nécropole étrusque. Catégorie:Tombe étrusque. Tombe étrusque. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tombe étrusque

Urne biconique dans son puits de pierre (reconstitution au musée Guarnacci de Volterra). Tombe à édicule ; La Tomba Ildebranda de Sovana Tranchée d'accès à la tombe creusée dans la roche (Populonia). La tombe étrusque obéit aux nombreux rites funéraires en vigueur suivant les périodes de sa civilisation : de l'urne cinéraire simple enfouie dans le sol puis dans un puits, à la banquette de pierre recevant le corps du défunt habillé des attributs de sa fonction, puis aux sarcophages, à bas-reliefs ou figurés, des tombes collectives rassemblant les membres d'une même famille (noble), décorées de fresques, rassemblant un mobilier funéraire riche. Plusieurs types s'en dégagent dont la dénomination est descriptive. Typologie des tombes[modifier | modifier le code] Individuelle : Ce sont pour la plupart des tombes à fosse, creusées dans le sol puis fermées (et signalées) par un tas de pierre : Collective : Tumulus de Montefortini. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tumulus de Montefortini

Le Tumulus de Montefortini est une tombe étrusque situé près de Comeana, en Toscane, qui a été daté du VIIe siècle av. J. -C. Description[modifier | modifier le code] Le tumulus est une butte funéraire ovale de 80 mètres de long et de 11 mètres de haut qui abrite deux tombes. Sa particularité est de comporter un dromos couvert à fausse voûte, aboutissant à deux chambres (dont une seule est visitable). Tumulus de Montecalvario. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tumulus de Montecalvario

Dromos (couloir d'entrée) de la tombe Le Tumulus de Montecalvario est une tombe étrusque à tumulus située près de Castellina in Chianti, dans l'actuelle province de Sienne, en Toscane. Ce nom lui a été donné à cause de son emplacement sur la dernière station d'un chemin de croix. Description[modifier | modifier le code] L'ensemble, datant des VIIe et VIe siècles av. La principale trouvaille, provenant de la tombe sud, est un protomé léonin en pietra serena transféré depuis avec d'autres vestiges au Museo Archeologico del Chianti Senese de Castellina in Chianti.

Sources[modifier | modifier le code] (it) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Tumulo di Montecalvario » (voir la liste des auteurs). Tumulo della Pietrera. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tumulo della Pietrera

Coupe du tumulus sur le plan du site (avec les parties de consolidation). Accès au tombes superposées (on peut apercevoir le dôme bétonné de la restauration dépassant légèrement au-dessus en blanc). Vestibule de la tombe inférieure avec ses accès latéraux et l'omphalos de la chambre principale au fond. La tombe circulaire supérieure et les vestiges des tombes latérales (l'ouverture -vitrée- est récente et permet au visiteurs d'apercevoir la voûte).

Tumulo del Diavolino II. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tumulo del Diavolino II

Coupe de la tombe sur le plan du site. Dromos du tumulus del Diavolino II. Bord du tambour recouvert aujourd'hui de végétation et ceint d'une barrière. Le tumulo del Diavolino II[1] (en français : Tumulus du Diablotin II ou encore Tombe du Diablotin) II est l'une des tombes étrusques datant de la seconde moitié du VIIe siècle av. Tombe Querciola. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tombe Querciola

Carlo Ruspi : Reproduction des fresques de la tombe Querciola. La tombe Querciola (en italien tomba Querciola) est une tombe étrusque peinte située dans la localité Villa Tarantola, proche de la ville de Tarquinia. Description[modifier | modifier le code] Tombe Morelli. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tombe Morelli

La tombe Morelli est la tombe étrusque principale de la nécropole Morelli près de Chianciano Terme. Description[modifier | modifier le code] Reconstitution de la tombe Morelli entière au musée civique. Notes et références[modifier | modifier le code] Sources[modifier | modifier le code] Plaquette-guide du musée, p. 37-51, édition de la Fondation des musées siennois Liens externes[modifier | modifier le code]

Tombe Golini. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tombe Golini

Les tombes Golini I et II sont des tombes étrusques situées dans la nécropole dei Settecamini proche de la ville d'Orvieto en Ombrie. Histoire[modifier | modifier le code] Le nom des tombes Golini I et Golini II provient du nom de Domenico Golini, un archéologue qui les a découvertes en 1863. À l'origine les deux tombes s'appelaient tomba delle due bighe (« Tombe des deux biges ») (Golini I) et la tomba dei Velii (« tombe des Velii ») (Golini II). Elles sont datées de la deuxième moitié du IVe siècle av. Leurs reconstitutions fidèles sont visibles au Museo Archeologico Statale di Orvieto. Tombe du Licteur. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tombe du Licteur

La tombe du Licteur (Tomba del littore en italien) est une tombe étrusque découverte en 1897 près de Vetulonia, sur le site de la nécropole des Aquastrini. Elle doit son nom à des vestiges en fer de labrys (hache bipenne) et de fasces (faisceaux), attributs du licteur[1]. Notes et références[modifier | modifier le code] Tombe des Hescanas. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tombe des Hescanas

La tombe des Hescanas (en italien Tomba degli Hescanas) est une tombe étrusque située dans la frazione Molinella de Porano proche de la ville d'Orvieto en Ombrie (Italie). Histoire[modifier | modifier le code] Le nom de la tombe des Hescanas provient du nom de la famille Hescanas à qui elle appartenait. Un certain nombre d'inscriptions portant le nom de famille apparaissent dans le tombeau : Vel Hescanas sur une urne funéraire et Laris Hescanas, qui est représenté sur un char tiré par deux chevaux blancs à travers le monde souterrain étrusque. Découverte en 1883, elle est datée de la deuxième moitié du IVe siècle av. Tombe des Cai Cutu. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'accès vers la chambre vestibule La tombe des Cai Cutu est une tombe étrusque de la famille pérugine du matronyme Cai Cutu, des dépendants émancipés[1],[2].

Les panneaux historiés des urnes représentent le banquet étrusque, des combats dont une centoraumachie[3] ; certaines sont ornés de frises et de rosettes. Un kottabos et les restes d'une panoplie complète en bronze ont été découverts également sur le sol : épée en fer, bouclier, une seule jambière, deux rosettes, deux paragnathides[4] d'un casque dont il manque la calotte... Tombe de la Mule. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La tombe vue du chemin sud. Tombe de l'archer. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Plan d'accès à la tombe de l'archer. Stèle originale de l'archer (Musée de san Casciano). Tombe de Boschetti. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Autre image de la sépulture La tombe de Boschetti (en italien, Tomba di Boschetti) est une tombe étrusque située près du cimetière de Comeana, frazione de la commune de Carmignano, en Province de Prato (Toscane).

Histoire[modifier | modifier le code] La tombe de Boschetti a été découverte en 1965 à la suite de travaux agricoles qui ont mis au jour des vestiges. Les archéologues ont entrepris rapidement des fouilles. Tomba di Mezzavia. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Tomba di Mezzavia est une tombe étrusque datant de la fin du IIIe ou le début du IIe siècle av. J. -C. située près de Cortone, dans la province d'Arezzo en Toscane (Italie). Histoire[modifier | modifier le code] Tomba della Montagnola. Tomba della Fibula d'Oro. Tomba della Biga. Tomba del Duce. Tomba del Belvedere. Nécropoles étrusques de Cerveteri et de Tarquinia. Etruscan Necropolises of Cerveteri and Tarquinia These two large Etruscan cemeteries reflect different types of burial practices from the 9th to the 1st century BC, and bear witness to the achievements of Etruscan culture. Which over nine centuries developed the earliest urban civilization in the northern Mediterranean.

Nécropole étrusque de San Rocco. Nécropole du Crucifix du Tuf. Nécropole delle Grotte. Nécropole de Sutri. Nécropole de Palastreto. Nécropole de Monte Abatone. Nécropole de la Madonna dell'Olivo. Nécropole de la Banditella. Nécropole de Cavalupo. Nécropole de Castel d'Asso. Nécropole de Cannicella. Melone Sodo II. Melone Sodo I. Melone di Camucia. Hypogée des Volumni. Hypogée de San Manno. Aree di necropoli de Castel d'Asso.